MV Pasha Bulker

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Drake
Image illustrative de l'article MV Pasha Bulker
Le Pasha Bulker échoué à Newcastle.

Autres noms Pasha Bulker (2006-2008)
Type Vraquier
Histoire
Chantier naval Sasebo Heavy Industries Co., à Sasebo (Japon)
Quille posée 2006
Lancement 2006
Statut En service
Équipage
Équipage 22
Caractéristiques techniques
Longueur 225 m
Maître-bau 32,3 m
Tirant d'air 25,6 m
Port en lourd 254 631 tpl
Tonnage 76 741 t
Vitesse 14,5 nœuds
Carrière
Armateur Wealth Line (2006-2008)
Fukujin Kisen Ochi (2008-aujourd’hui)
Affréteur Lauritzen Bulkers Shipping (2006-2008)
Pavillon Drapeau du Panama Panama
Port d'attache Panama
IMO 9317729

Le Pasha Bulker est un vraquier construit en 2006 par les chantiers Sasebo Heavy Industries de Sasebo pour la compagnie Wealth Line. Il s’échoue sur Nobbys Beach à Newcastle en Australie le [1]. Renfloué, il est réparé et remis en service puis vendu à la compagnie Fukujin Kisen Ochi qui le renomme Drake[2].

Histoire[modifier | modifier le code]

Le Pasha Bulker est un vraquier construit en 2006 par les chantiers Sasebo Heavy Industries de Sasebo pour la compagnie Wealth Line. Il est mis en service en pour la compagnie Lauritzen Bulkers Shipping, filiale de la compagnie sus-citée. Le , il s’échoue sur Nobbys Beach à Newcastle[1].

L’accident[modifier | modifier le code]

Le , alors que le Pasha Bulker est à l’ancre, il est poussé par une violente tempête et s’échoue sur Nobbys Beach à Newcastle[3]. Après deux tentatives ratées, il est renfloué le .

Après l’accident[modifier | modifier le code]

Après le renflouement du navire, la question de savoir qui allait payer est apparu. Le , l’armateur annonce qu’il va payer le coût total de la récupération selon les conventions internationales. Le navire est remorqué dans le port de Newcastle où des réparations mineures sont réalisées, pendant que l’armateur choisit le lieu où le navire va être réparé. En , les coûts de récupération, élevés à 1 800 000 $, sont entièrement payés par Japanese Disponent Owners.

Le gouvernement de Nouvelle-Galles du Sud n’a pas porté plainte contre le capitaine, car la négligence ne pouvait être établie «au-delà de tout doute raisonnable». Un rapport du NSW Maritime prouve que les causes de l’accident sont de mauvaises conditions météorologiques et une mauvaise compréhension de la situation par le commandant. À l’heure de l’accident, le commandant avait quitté la passerelle pour prendre son petit déjeuner. Le rapport dit que le commandant n’a pas réussi à réaliser l’impact des prévisions météorologiques à l’ancrage, même si des avertissements de vent avait été reçus dès le

Le , le Pasha Bulker quitte le port de Newcastle pour le Japon en remorque du Koyo Maru.

En , il est vendu à la compagnie Fukujin Kisen Ochi et est renommé Drake[2].

Galerie[modifier | modifier le code]

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir

Notes et références[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

  1. a et b « Le Pasha Bulker échoué sur une plage australienne », sur Les Échos,‎ (consulté le 2 août 2013).
  2. a et b Le Drake à Port Kembla le 1 mai 2011
  3. (en) « Newcastle farewells Pasha Bulker », sur ABC News,‎ (consulté le 2 août 2013).

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]