Mémoires d'un chasseur

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Récits d'un chasseur
Auteur Ivan Tourgueniev
Pays Drapeau de la Russie Russie
Genre Recueil de récits
Version originale
Langue Russe
Titre russe : Записки охотника
Lieu de parution Journal
Le Contemporain
Date de parution 1847-1874
Version française
Traducteur H. Delaveau
Éditeur E. Dentu
Lieu de parution Paris
Date de parution 1858

Mémoires d'un chasseur (Записки охотника) est un recueil de nouvelles de l'écrivain russe Ivan Tourgueniev.

Vingt et un récits furent publiés dans Le Contemporain à partir du numéro un en janvier 1847 et trois dans le Messager de l’Europe. La première édition en 1852 fut épuisée en six mois, une seconde date de 1859, d'autre suivirent en 1860, 1865. L’édition complète des vingt-cinq textes dans sa version définitive sans coupure de la censure date de 1874. Le recueil est constitué de vingt-quatre nouvelles, la dernière La Forêt et la steppe étant une description de ses impressions de chasseurs.

Lors de la parution de la première nouvelle Le Putois et Kalinytch, Ivan Panaïev, le cofondateur du Contemporain décida d'ajouter le sous-tire Mémoires d'un chasseur. Le succès fut tel qu'il incita l'auteur à continuer d'écrire.

Tourgueniev s'est servi de ses propres expériences de chasse pour écrire ce recueil, s'inscrivant dans la tradition réaliste. Mais la chasse ne sert que de prétexte pour introduire des critiques virulentes sur le servage, la condition des serfs russes[1] et les injustices des propriétaires. Tourgueniev en paiera le prix en 1852 lors de son enfermement d’un mois à la prison de l’Amirauté et de son assignation à résidence sous surveillance policière dans sa propriété pendant dix-huit mois[2].

L'œuvre contient notamment Le Pré Béjine, dont le titre a été repris par Sergueï Eisenstein pour un film inachevé de 1937.

Ordre des nouvelles dans le recueil de l'édition définitive[modifier | modifier le code]

  1. Le Putois et Kalinytch (1847)
  2. Iermolaï et la Meunière (1847)
  3. L'Eau de framboise (1848)
  4. Le Médecin de campagne (1848)
  5. Mon voisin Radilov (1847)
  6. L'Odnodvorets Ovsianikov (1847)
  7. Lgov (1847)
  8. Le Pré Béjine (1851)
  9. Cassien de la belle Métcha (1851)
  10. Le Régisseur (1847)
  11. Le Bureau (1847)
  12. Le Loup-garou (1848)
  13. Deux gentilshommes campagnards (1852)
  14. Lébédiane (1848)
  15. Tatiana Borissovna et son neveu (1848)
  16. La Mort (1848)
  17. Les Chanteurs (1850)
  18. Pierre Pétrovitch Karataïev (1847)
  19. Le Rendez-vous (1850)
  20. Le Hamlet du district de Chtchigry (1849)
  21. Tchertopkhanov et Nédopiouskine (1849)
  22. La Fin de Tchertopkhanov (1872)
  23. Relique vivante (1874)
  24. On vient (1874)

Éditions françaises[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Mémoires d'un chasseur, traduit par Françoise Flamant, p. 1111.
  2. Mémoires d'un chasseur, traduit par Françoise Flamant, p. 1115.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Article connexe[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]