Iermolaï et la Meunière

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Iermolaï et la Meunière
Publication
Auteur Ivan Tourgueniev
Titre d'origine
Ермолай и мельничиха
Langue Russe
Parution Drapeau : Russie 1847,
Le Contemporain
Recueil
Intrigue
Date fictive Une nuit d'automne
Lieux fictifs Chez le meunier Sabel Alexéivitch
Personnages Le narrateur
Iermolaï
Sabel Alexéivitch
Arina Timoféievna
Monsieur Zverkov
Madame Zverkov
Nouvelle précédente/suivante

Iermolaï et la Meunière est une nouvelle de quatorze pages d'Ivan Tourgueniev parue dans le deuxième numéro de la revue russe Le Contemporain en 1847. C'est la deuxième nouvelle des Mémoires d'un chasseur.

Résumé[modifier | modifier le code]

Le narrateur est parti chasser avec Iermolaï, un serf, guide de chasse à ses heures. Arrivés chez le meunier Sabel Alexéivitch, ils veulent passer la nuit dans la grange. La meunière Arina Timoféievna vient tenir compagnie à Iermolaï. Elle était serve et appartenait à monsieur Zverkov. Elle est maintenant libre : son mari l’a rachetée.

Le narrateur connaît Zverkov et l’histoire d’Arina, camériste de madame Zverkov : elle est tombée enceinte et a été chassée de la maison des maîtres. Elle est maintenant libre et mariée à un brave homme.

Édition française[modifier | modifier le code]