Luis Arconada

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant un footballeur image illustrant espagnol
Cet article est une ébauche concernant un footballeur espagnol.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Arconada Etxarri est un nom espagnol. Le premier nom de famille, paternel, est Arconada ; le second, maternel, souvent omis, est Etxarri.
Luis Arconada
Luis Arconada (cropped).jpg
Luis Arconada en 1981.
Biographie
Nom Luis Miguel Arconada Etxarri
Nationalité Drapeau : Espagne Espagnol
Naissance (62 ans)
Lieu Saint-Sébastien (Espagne)
Taille 1,78 m (5 10)
Période pro. 1973-1989
Poste gardien de but
Parcours junior
Saisons Club
0 Drapeau de l'Espagne Lengokoak
0000 -1972 Drapeau de l'Espagne Real Sociedad
Parcours professionnel 1
Saisons Club 0M.0(B.)
1972-1974 Drapeau de l'Espagne Real Sociedad B
1974-1989 Drapeau de l'Espagne Real Sociedad 459 (0)
Sélections en équipe nationale 2
Années Équipe 0M.0(B.)
1977-1985 Drapeau de l'Espagne Espagne 070 (0)[1]
1 Compétitions officielles nationales et internationales.
2 Matchs officiels.

Luis Miguel "Lord" Arconada Etxarri est un footballeur espagnol, né le à Saint-Sébastien, Pays basque.

Biographie[modifier | modifier le code]

Évoluant au poste de gardien de but, Luis Arconada commence sa carrière professionnelle en 1973 au sein du club espagnol de la Real Sociedad. Il y restera jusqu'en 1989, année de sa retraite sportive. Au cours de cette période, le club basque termine deux fois premier de la Liga (en 1981 et 1982) et Luis Arconada remporte trois fois de suite, en 1980, 1981 et 1982, le Trophée Zamora récompensant le meilleur gardien du championnat.

De 1977 à 1985, Arconada a également été le gardien de but titulaire de la sélection espagnole, dont il a plusieurs fois porté le brassard de capitaine.

Joueur de grande qualité, Luis Arconada est malheureusement pour lui rentré dans la postérité de la pire des façons. En finale de l'Euro 84, contre la France, alors qu'il a effectué jusqu'alors une brillante compétition notamment face à l'Allemagne et au Danemark, il semble parvenir à arrêter un coup franc de Michel Platini, mais laisse maladroitement le ballon lui glisser sous le corps et rentrer dans le but, faisant ainsi basculer le sort de la rencontre. L'expression « faire une Arconada » est d'ailleurs régulièrement utilisée par les observateurs francophones pour désigner, pour un gardien, une action similaire à celle du but de Platini[2].

Lien de famille[modifier | modifier le code]

Il est le frère de l'entraîneur Gonzalo Arconada.

Carrière[modifier | modifier le code]

Carrière en club[modifier | modifier le code]

Carrière internationale[modifier | modifier le code]

Palmarès[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]