Ludolphe de Souabe

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Ludolphe de Souabe[1] (930; † 6 septembre 957) fut duc de Souabe de 950 jusqu'en 954.

Biographie[modifier | modifier le code]

Il était le seul fils issu du premier mariage de son père Otton Ier, roi des Romains, avec Édith, fille d'Édouard l'Ancien, roi d'Angleterre.

Ludolphe se maria avec Ida, fille du duc Hermann Ier de Souabe. Quand Hermann mourut, Otton le désigna comme son seul héritier. Ludolphe était un dirigeant apprécié de sa population. Après l'usurpation de Bérenger II, il envahit la Lombardie en 951.

Otton Ier déjoua ses plans et entreprit d'envahir l'ancien royaume lombard, laissant à son fils peu de trésors. Quand Otton Ier fit un deuxième mariage avec Adelaïde, l'héritière d'Italie, Ludolphe sentit sa position menacée et leva la bannière de la révolte en 953, aidé par son beau-frère, le duc Conrad de Lotharingie et l'archevêque Frédéric de Mayence. Ludolphe et Conrad essayèrent de négocier avec Otton vers Pâques 953 à Mayence, mais Otton revint sur ses engagements et assièga Mayence en vain en juillet pendant deux mois, puis alla investir Ratisbonne que le gouverneur avait livrée à Ludolphe. Les révoltés se réconcilièrent avec le roi Otton à la diète de Langenzenn en juin 954.

Bien que réconcilié avec son père, ce dernier le déposséda de son duché d'une manière définitive. Ludolphe envahit alors l'Italie pour la seconde fois en 957. Beaucoup de villes capitulèrent, et Bérenger II préféra fuir. Il mourut subitement de fièvre en plein milieu d'une campagne victorieuse à Pombia, près de Novare le 6 septembre. Il fut inhumé en l’église de l'Abbaye Saint-Alban devant Mayence.

On lui doit la fondation de la ville de Stuttgart dans l'actuel Bade-Wurtemberg[réf. nécessaire].

Descendance[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Sa généalogie sur le site Medieval Lands