Lucain

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Lucain (homonymie).
Lucain
Lucanus, De bello civili ed. Pulmann (Plantin 1592), title page.jpg
Informations générales
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 25 ans)
RomeVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activités
Genre artistique
Œuvres réputées
La Pharsale (d)Voir et modifier les données sur Wikidata

Lucain (en latin Marcus Annaeus Lucanus), né le 3 novembre 39 à Cordoue, en Hispanie ultérieure, et mort le 30 avril 65, est un poète latin dont la seule oeuvre conservée, La Pharsale, est une épopée sur la guerre civile ayant opposé Jules César à Pompée entre 49 et 48 av. J.-C.

Sa vie[modifier | modifier le code]

Issu d’une famille équestre de lettrés: petit-fils de Sénèque le Rhéteur et neveu de Sénèque le Jeune (le philosophe).

Vers 40, la famille de Lucain va à Rome et il y reçoit une éducation digne de l'élite romaine. Il est notamment l'élève du philosophe stoïcien Lucius Annaeus Cornutus aux cotés du poète satirique Perse.

Après des études supérieures à Athènes, il revient à Rome entre autres à la demande de l'empereur Néron. Grâce au crédit de son oncle et à son talent précoce, il gagne un temps les faveurs de Néron qui lui octroie à titre honorifique la questure puis l' augurat en 59. L'empereur lui donne aussi la palme lors des jeux néroniens de l’année 60 pour avoir présenté un poème d'éloge à son sujet. En 62 ou 63, il publie les trois premiers livres de son épopée le Bellvm civile (La guerre civile), que la tradition a pérennisé sous le titre de Pharsale.

La popularité et les succès littéraires de Lucain rendent jaloux Néron, qui interdit à Lucain de continuer de lire ses œuvres en public. Le jeune homme entre, en 65, dans la conjuration de Pison, pour se venger de l'empereur aux dires de Tacite (Annales 15, 56-57) et de Suétone. Quand le complot est découvert, Lucain, comme son oncle, reçoit l’ordre de s’ouvrir les veines (Tacite, Annales 15, 70). Il ne put alors terminer son épopée, le Bellum civile, dont les livres 4 à 10 (le 10e est incomplet ou inachevé) furent publiés après sa mort.

Son œuvre[modifier | modifier le code]

Malgré son jeune âge, Lucain fut un auteur prolifique. Mais la plus grande partie de son œuvre - lettres, discours, poèmes - est perdue. Seuls subsistent quelques titres d’œuvre mentionnés par Vacca.

  • un éloge de Néron.
  • des silves (improvisations mêlées)
  • des saturnales (dialogues à l’occasion des fêtes romaines du même nom)
  • des livrets de ballets : Salticae fabulae.
  • des épigrammes
  • une tragédie inachevée sur Médée : Medeia
  • un poème sur la ville d’Ilion : Iliacon
  • un poème sur Orphée.
  • une descente aux Enfers : Καταχθώνιον

Les trois derniers sont connus par le poème que Stace (Silves, 2, 7) a écrit pour célébrer l'anniversaire de la mort de Lucain.

Seul subsiste le Bellum ciuile (généralement appelé Pharsale). C’est une épopée en 10 chants, demeurée inachevée.. Cette œuvre devait sans doute comporter originellement 12 chants et s’achever sur le suicide de Caton d'Utique ou l’assassinat de César, constamment fustigé par Pompée. C’est du chant IX v. 985, où figure l’expression Pharsalia nostra, que la tradition a tiré le titre apocryphe de Pharsale, ville où César avait vaincu Pompée.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • J. Brisset, Les Idées politiques de Lucain, Paris, Les Belles Lettres, 1964
  • E. Cizec, L'Époque de Néron et ses controverses idéologiques, Leiden, Brill, 1972
  • J.-C. de Nadaï, Rhétorique et poétique dans La Pharsale de Lucain, Louvain, Peeters, 2000
  • B.-M. Marti, « La structure de La Pharsale », in Entretiens sur l'Antiquité classique, volume 15, Lucain, Genève, 1968
  • J.-C. Ternaux, Lucain et la littérature de l'âge baroque en France - citation, imitation et création, Paris, Champion, 2000.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]