Luca Turilli

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d’aide sur l’homonymie Pour son groupe, voir Luca Turilli (groupe).
Luca Turilli
Luca Turilli 2016.jpg
Luca Turilli en concert au Kufa de Lyss (Suisse), le 5 février 2016
Biographie
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata (47 ans)
TriesteVoir et modifier les données sur Wikidata
Période d'activité
Depuis 1993
Nationalité
Activités
Autres informations
Membre de
Instrument
Genres artistiques
Influencé par
Site web
signature de Luca Turilli
signature
Guitare de Luca Turilli

Luca Turilli, né le à Trieste en Italie, est un musicien italien. Il est connu pour avoir été l'ancien guitariste soliste (entre 1993 et 2011) et le cofondateur du groupe de metal symphonique Rhapsody of Fire, ainsi que le leader du groupe Luca Turilli's Rhapsody, qu'il a formé suite à son départ de Rhapsody of Fire. Il officie actuellement dans le groupe Turilli/Lione Rhapsody qu'il a formé avec l'ancien chanteur de Rhapsody of Fire Fabio Lione.

Biographie[modifier | modifier le code]

Enfance et débuts[modifier | modifier le code]

Luca Turilli est né le à Trieste, en Italie. Son père est musicien et joue du violoncelle et d'autres instruments dans un orchestre. Luca Turilli découvre son amour pour la guitare à l'âge de 16 ans. Il prend alors des cours de guitare et de piano[1]. Élevé à l'école d'Yngwie Malmsteen, Luca se passionne pour la musique classique et comme Malmsteen auparavant étudie de près les grands compositeurs classiques ou baroques notamment Vivaldi, Paganini, et Bach.

Avec Rhapsody of Fire et en solo (1993-2011)[modifier | modifier le code]

En 1993, il forme avec son ami Alex Staropoli le groupe Thundercross[2]. Après une première démo publiée en 1994[3], le groupe change de nom en 1995 pour devenir Rhapsody, puis Rhapsody of Fire à partir de 2006[4]. En parallèle de cela, son objectif est d'intégrer l'armée italienne. Mais il renonce finalement à ce projet, puisqu'il sera atteint d'un cancer[1].

En 1999, il forme en parallèle de Rhapsody of Fire son projet solo[5] dont le premier album, "King of the Nordic Twilight", est publié le [6]. S'en suivront alors deux autres albums, "Prophet of the Last Eclipse" et "The Infinite Wonders of Creation", sortis respectivement en 2002 et 2006. Il forme un autre projet solo sous le nom Luca Turilli's Dreamquest[7]. Il publie alors l'album "Lost Horizons" le [8].

Avec Luca Turilli's Rhapsody (2011-2018)[modifier | modifier le code]

En , après 15 ans et 10 albums vendus en 1.5 million de copies[9], Rhapsody of Fire se décide à une scission : Alex Staropoli décide de continuer avec Rhapsody of Fire, tandis que Luca Turilli forme son propre groupe. D'abord envisagé sous le seul nom Rhapsody, il se résout d'ajouter son nom et son prénom pour des raisons légales[9]. Ainsi, Luca Turilli's Rhapsody est né. Cette nouvelle formation entraîne l'arrêt de tous ses projets solo[1].

Le groupe publie alors deux albums, Ascending to Infinity, le [10] sous le label Nuclear Blast Records, ainsi que Prometheus, Symphonia Ignis Divinus le [11], sous le même label. Ce dernier album sera d'ailleurs ressorti le et remixé en Dolby Atmos, ce qui constitue une première dans l'histoire de la musique[12]. La compilation comprend également deux performances live enregistrées dans plusieurs lieux différents, comme en témoignent les différentes langues parlées[12].

En 2017, Luca Turilli entame avec ses anciens comparses de Rhapsody of Fire (sans Alex Staropoli) une tournée d'adieux sous le nom Rhapsody Reunion[13].

Avec Turilli/Lione Rhapsody (depuis 2018)[modifier | modifier le code]

Le , après l'avoir annoncé comme en pause « pour une durée indéterminée », il annonce finalement la fin de Luca Turilli's Rhapsody, puisqu'il entame un nouveau projet avec Fabio Lione sous le nom Turilli Lione Rhapsody. Le groupe nouvellement formé rentre par ailleurs en studio pour enregistrer leur premier album[14]. D'anciens membres de Rhapsody of Fire complètent d'ailleurs le line-up, comme Dominique Leurquin, Patrice Guers ou bien Alex Holzwarth. Le groupe lance par ailleurs une campagne de crowdfunding sur Indiegogo, avec un objectif de 40 000 euros atteint au bout de 10 jours[14].

C'est le , sous le label Nuclear Blast, que le groupe publie son premier album Zero Gravity (Rebirth and Evolution)[15].

Style et influences[modifier | modifier le code]

Alors que la plupart des guitaristes tendent à inclure des improvisations blues, Luca Turilli essaie toujours de travailler avec des éléments baroques et classiques, ainsi qu'avec des arpèges. Il est de ce fait considéré par les spécialistes comme un des guitaristes les plus importants et des plus influents dans le power metal[1]. Par sa passion pour le cinéma, Luca Turilli définira lui-même son style comme du "Hollywood Metal"[9], qui se veut être une connexion entre l'univers metal et la musique de film.

Discographie[modifier | modifier le code]

Rhapsody Of Fire[modifier | modifier le code]

Albums[modifier | modifier le code]

EP[modifier | modifier le code]

Singles[modifier | modifier le code]

Live[modifier | modifier le code]

  • Live In Canada 2005 (2006)

Compilations[modifier | modifier le code]

Luca Turilli[modifier | modifier le code]

Albums[modifier | modifier le code]

Single[modifier | modifier le code]

EP[modifier | modifier le code]

Luca Turilli's Dreamquest[modifier | modifier le code]

Albums[modifier | modifier le code]

  • Lost Horizons (2006)

Singles[modifier | modifier le code]

  • Virus (2006)

Luca Turilli's Rhapsody[modifier | modifier le code]

Albums[modifier | modifier le code]

  • Ascending to Infinity (2012)
  • Prometheus, Symphonia Ignis Divinus (2015)

Turilli / Lione Rhapsody[modifier | modifier le code]

  • 2019 : Zero Gravity (Rebirth and Evolution)

Contributions[modifier | modifier le code]

  • 2000 : Reprise de Guardians sur l'album The Keepers of Jericho: A Tribute to Helloween
  • 2001 : Composition d'un titre (Unknown Fighter) pour le second album du groupe lyonnais Dyslesia : Who Dares Wins.
  • 2003 : Contribution dans l'album Epica de Kamelot dans le morceau Descent Of The Archangel

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a b c et d « Luca Turilli - Encyclopaedia Metallum: The Metal Archives », sur www.metal-archives.com (consulté le 14 avril 2017)
  2. « Thundercross - Encyclopaedia Metallum: The Metal Archives », sur www.metal-archives.com (consulté le 14 avril 2017)
  3. « Thundercross - Land of Immortals - Encyclopaedia Metallum: The Metal Archives », sur www.metal-archives.com (consulté le 14 avril 2017)
  4. « Rhapsody of Fire - Encyclopaedia Metallum: The Metal Archives », sur www.metal-archives.com (consulté le 14 avril 2017)
  5. « Luca Turilli - Encyclopaedia Metallum: The Metal Archives », sur www.metal-archives.com (consulté le 14 avril 2017)
  6. « Luca Turilli - King of the Nordic Twilight - Encyclopaedia Metallum: The Metal Archives », sur www.metal-archives.com (consulté le 14 avril 2017)
  7. « Luca Turilli's Dreamquest - Encyclopaedia Metallum: The Metal Archives », sur www.metal-archives.com (consulté le 14 avril 2017)
  8. « Luca Turilli's Dreamquest - Lost Horizons - Encyclopaedia Metallum: The Metal Archives », sur www.metal-archives.com (consulté le 14 avril 2017)
  9. a b et c (en-US) « Biography », sur ltrhapsody.com (consulté le 14 avril 2017)
  10. « Luca Turilli's Rhapsody - Ascending to Infinity - Encyclopaedia Metallum: The Metal Archives », sur www.metal-archives.com (consulté le 7 juillet 2019)
  11. « Luca Turilli's Rhapsody - Prometheus, Symphonia Ignis Divinus - Encyclopaedia Metallum: The Metal Archives », sur www.metal-archives.com (consulté le 7 juillet 2019)
  12. a et b « Luca Turilli's Rhapsody - Prometheus - The Dolby Atmos Experience + Cinematic and Live - Encyclopaedia Metallum: The Metal Archives », sur www.metal-archives.com (consulté le 7 juillet 2019)
  13. « Rhapsody Reunion en concert en France ! - Actu - La Grosse Radio Metal - Ecouter du Metal - Webzine Metal », sur www.lagrosseradio.com (consulté le 7 juillet 2019)
  14. a et b Blabbermouth, « TURILLI/LIONE RHAPSODY Begins Recording Debut Album », sur BLABBERMOUTH.NET, (consulté le 7 juillet 2019)
  15. « Turilli / Lione Rhapsody - Zero Gravity (Rebirth and Evolution) - Encyclopaedia Metallum: The Metal Archives », sur www.metal-archives.com (consulté le 7 juillet 2019)

Liens externes[modifier | modifier le code]