Louis Texier-Olivier

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Louis Texier-Olivier
Fonction
Député
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 85 ans)
Lieu de travail
Activité
Autres informations
Membre de

Louis Texier-Olivier, né à Reignac-sur-Indre (Indre-et-Loire) le et mort à Ortholaras (Ortholary), commune de Montgibaud, près Lubersac (Corrèze) le , est un haut fonctionnaire et homme politique français, préfet et député.

Biographie[modifier | modifier le code]

Administrateur d'Indre-et-Loire avant 1796, il est commissaire central en Indre-et-Loire entre 1796 et 1798. Il est ensuite élu député aux Conseil des Cinq-Cents, où il siège du au [1].

Il est nommé préfet des Basses-Alpes en 1800, dans la première promotion de préfets. Il quitte ce poste en 1802, pour la préfecture de la Haute-Vienne, où il reste en fonction jusqu’à la fin du Premier Empire[2].

Honneurs[modifier | modifier le code]

Œuvre[modifier | modifier le code]

  • Louis Texier-Olivier, Statistique générale de la France : département de la Haute-Vienne, Paris, chez Testu, , 560 p. (lire en ligne)[3] ;

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • « Louis Texier-Olivier », dans Robert et Cougny, Dictionnaire des parlementaires français, [détail de l’édition]
  • « Liste des préfets des Basses-Alpes », in Chroniques de Haute-Provence Les préfets dans l’histoire de Haute-Provence depuis 1800, Autour d’une exposition réalisée par les Archives départementales des Alpes-de-Haute-Provence, (no 340, 2000), p 50-51[4] ;

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. sa fixche sur www.assemblée-nationale.fr
  2. : Jacques-Olivier Boudon, « La création du corps préfectoral en l'An VIII », in Revue du Souvenir napoléonien no 428, avril-mai 2000, p 9-15, disponible en ligne, [1], consulté le 8 février 2008
  3. Joseph-Marie Quérard, « Texier-Olivier (Louis) », La France littéraire, ou Dictionnaire bibliographique, t. 9e, chez Firmin Didot frères, libraires, (lire en ligne), p. 387.
  4. en ligne