Loughton

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Loughton
Image illustrative de l'article Loughton
Administration
Pays Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni
Comté Essex
District Epping Forest
Démographie
Population 30 430 hab. (2001)
Coordonnées 51° 38′ 58″ Nord 0° 04′ 25″ Est / 51.6494, 0.0735

Géolocalisation sur la carte : Royaume-Uni

Voir la carte administrative du Royaume-Uni
City locator 14.svg
Loughton

Géolocalisation sur la carte : Royaume-Uni

Voir la carte topographique du Royaume-Uni
City locator 14.svg
Loughton

Loughton est une ville du comté de l'Essex, au Sud-Est de l'Angleterre. Située dans le district d'Epping Forest, à une vingtaine de kilomètres au nord-est du centre de Londres, elle compte 30 430 habitants en 2001. La proximité de Londres, les spécificités du cadre naturel entourant la ville et son histoire constituent quelques-uns des atouts de cette ville.

Histoire[modifier | modifier le code]

L'implantation la plus ancienne connue sur le territoire de Loughton est le Loughton Camp, un site implanté sur un des points les plus élevés, datant d'environ 500 ans av. J.-C., entouré d'un fossé. Caché dans des sous-bois densse pendant des siècles, il a été redécouvert en 1872[1].

Les premières références à Loughton datent de la période anglo-saxonne où il était connu comme Lukintune («la ferme de Luhha"). La charte est une charte d'Édouard le Confesseur en 1062 qui accorde divers domaines, y compris Tippedene (Debden) et Alwartune (Alderton Hall, à Loughton), à Harold Godwinson (le futur roi Harold II) après sa refondation de Waltham Abbey. Après la conquête normande, la ville est également mentionnée dans le Domesday Book de 1086, sous le nom de Lochintuna.

Loughton Hall aujourd'hui

La localité est restée de taille réduite jusqu'au XVIIe siècle, quand une grande route a été construite au nord, traversant la forêt. Cette route est rapidement devenue la principale route de Londres à Cambridge et l'East Anglia. De ce fait, Loughton se transforme en une étape importante sur cette voie, avec l'implantation d'auberges et de relais de chevaux. Des bandits de grand chemin, dont un des plus célèbres est Dick Turpin, s'implantent également sur le territoire[2]. Le plus important des manoirs de cette période est le Loughton Hall, détenu par Mary Tudor deux mois avant qu'elle ne devienne reine, puis par la famille Wroth de 1578 à 1738. Robert Wroth (v.1576-1614) et son épouse Mary Wroth (1587-1652) y accueillent de grandes figures littéraires de l'époque, y compris Ben Jonson. Le manoir est reconstruit en 1878 par le pasteur J.W. Maitland, dont la famille détient le manoir durant une grande partie du XIXe siècle. Il est devenu aujourd'hui un centre de soins et un bâtiment classé. L'arrivée du chemin de fer en 1852 a été un deuxième facteur clé de son de son développement. La croissance de la ville se fait pendant des siècles au détriment de la forêt, jusqu'à une législation de 1878 qui préserve la forêt pour une utilisation par le public.

Compte-tenu du tarif du chemin de fer, habiter Loughton et travailler à Londres n'est alors accessible que par la classe moyenne et supérieure. La plupart des habitations à Loughton sont construites à l'époque victorienne et l'époque édouardienne, puis dans l'entre-deux-guerres. Loughton devient un endroit à la mode pour les artistes, les scientifiques, pour des penseurs socialistes de renom, non-conformistes, et des réformateurs sociaux. Une ancienne imprimerie de la Banque d'Angleterre est située à l'intérieur de la zone industrielle de Debden Est. Plus récemment, plusieurs reportages de médias ont mis en avant un « triangle d'or », en désignant ainsi les villes de Loughton, Buckhurst Hill et Chigwell pour leur propension à attirer les footballeurs riches, et des célébrités[3],[4].

Géographie[modifier | modifier le code]

Loughton est délimitée par la forêt d'Epping à l'ouest, et par la vallée de la rivière Roding à l'est. Une législation de 1878 interdit toute nouvelle expansion de la ville dans la forêt. La forêt et la rivière forment donc deux barrières naturelles. Par conséquent, les expansions possibles au cours des 100 dernières années l'ont été à travers la construction de nouveaux lotissements au nord et au sud de la vieille ville, et par la banlieue de Debben construite à cet effet au nord-est. La vallée Roding est quelque peu marécageuse et est sujette aux inondations, limitant de ce fait les constructions à proximité, une partie des terrains étant devenue également une réserve naturelle. Les parties les plus hautes de la ville sont les chemins qui bordent le bord de la forêt. Par temps clair, on a une vue panoramique des monuments de Londres.

Transport[modifier | modifier le code]

Station de métro Loughton

Autoroute[modifier | modifier le code]

La jonction 5 (sud) de l'autoroute M11 reliant Cambridge à Londres est accessible à l'ouest de Loughton. Cette autoroute a été ouverte dans les années 1980.

Chemins de fer[modifier | modifier le code]

Depuis les années 1940, Loughton est desservi par deux stations de métro : la station de Loughton proprement dit et la station de Debben dans sa banlieue nord-est. Précédemment existait une ligne de chemin de fer ouverte en 1856.

Autres[modifier | modifier le code]

Il existe de nombreuses lignes de bus à Loughton.

Arts[modifier | modifier le code]

Théâtre[modifier | modifier le code]

Loughton est le lieu d'implantation d'une école d'art dramatique britannique, la East 15 Acting School. cette école est issue de la compagnie de théâtre populaire, la Theatre Workshop, de Joan Littlewood. Le bâtiment du théâtre est en fait une ancienne grange médiévale de silex de Ditchling, qui a été démantelée et reconstruite à Loughton..

Musées et archives[modifier | modifier le code]

Loughton est le foyer de deux musées et archives nationales :

  • Le British Postal Museum Store abrite des objets allant du bureau de Rowland Hill (une personnalité européenne de l'histoire postale) à des véhicules postaux et à une gamme de boîtes postales.
  • Les National Jazz Archive : c'est le centre de dépôt et de recherche nationale pour les documents imprimés, les photographies et les souvenirs se rapportant au jazz, et particulièrement au jazz britannique. Fondé par le trompettiste de jazz Digby Fairweather en 1988, il contient une collection inégalée d'enregistrements de jazz britanniques, photographies, affiches, etc.

Personnalités[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. Cowper 1876, The Archaeological Journal.
  2. Barlow 1973.
  3. Curphey 2002, The Observer.
  4. Connett 2009, The Independent.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Classement par date de parution.

  • (en) B. H. Cowper, « Ancient Earthworks in Epping Forest », The Archaeological Journal,‎ (lire en ligne).
  • (en) Derek Barlow, Dick Turpin and the Gregory Gang, Phillimore & Co., (ISBN 0-900592-64-8).
  • (en) Stephen Pewsey, Chigwell & Loughton: A Pictorial History, Phillimore & Co. Ltd, (ISBN 0-85033-939-1).
  • (en) Stephen Pewsey, Chigwell & Loughton in Old Picture Postcards, Europese Bibliotheek B.V., (ISBN 90-288-6218-8).
  • (en) Marianne Curphey, « Soccer stars kick-start boom », The Observer,‎ (lire en ligne).
  • (en) Chris Pond, Ian Strugnell et Ted Martin, The Loughton Railway 150 Years On: The Leyton-Woodford-Loughton Railway from Eastern Counties to Central Line, Loughton and District Historical Society, (ISBN 1-905269-04-8).
  • (en) Chris Pond et Caroline Pond, Walks in Loughton's Forest: Short Epping Forest Walks in and Around Loughton, Loughton and District Historical Society, (ISBN 1-905269-06-4)
  • (en) David Connett, « Raiders hit football's Golden Triangle », The Independent,‎ (lire en ligne).
  • (en) Chris Pond, The Buildings of Loughton and Notable People of the Town, Loughton and District Historical Society, (ISBN 1-905269-11-0).
  • (en) Nicholas Hagger, A View of Epping Forest, John Hunt Publishing, , 443 p. (lire en ligne).