Lorenzo Costa

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Costa et Costa (famille).
Lorenzo Costa
064 le vite, lorenzo costa.jpg
Naissance
Décès
Activité
Maître
Mécènes
Parentèle
Œuvres principales

Lorenzo Costa le Vieux, Lorenzo Costa il Vecchio (Ferrare, 1460 - Mantoue, ) est un peintre italien de la fin du XVe siècle et du début du XVIe siècle de la haute Renaissance, se rattachant à l'école de Ferrare.

Biographie[modifier | modifier le code]

Fils d'Ottavio Costa, Lorenzo Costa naît à Ferrare en 1460[1].

Lorenzo Costa est le père d'Ippolito Costa, lui-même celui de Lorenzo Costa le Jeune Lorenzo Costa il Giovane.

Il part à Florence, attiré selon Vasari par la réputation de Benozzo Gozzoli et d'autres peintres toscans[2]. Il y étudie les artistes et où il devient le disciple de Gozzoli.

En 1483, il part à Bologne et est influencé par l'école bolonaise qui émerge vis-à-vis de l'école ferraraise et devient centre artistique. Il développe une grande partie de son travail, sous l'influence d'Ercole de'Roberti. Il peint le retable Bentivoglio et des Trionfi dans la chapelle de la famille Bentivoglio de la basilique San Giacomo Maggiore, et décore des chambres dans le palais de la même famille, détruites par la suite selon Vasari[2]. Dans la basilique San Petronio, il peint une Vierge entourée de saint Jacques, saint Georges, saint Sébastien et saint Jérôme qui, selon Vasari, est son chef-d’œuvre.

Très proche de Francesco Francia, chef de l'école de Bologne, il apporte son concours à l'école tenue par celui-ci en 1490 et collabore parfois avec lui sur des commandes[3].

Costa est bien considéré à Boulogne. En 1503, il fait partie d'un groupe de huit ambassadeurs chargés d'aller féliciter le pape Pie III pour son avénement ; celui-ci étant mort soudainement, ils sont reçus par son successeur Jules II[4].

En 1506, lorsque les Bentivoglio sont chassés de Bologne, Costa part à Mantoue, appelé par Isabelle d'Este. Il succède à Andrea Mantegna, qui vient de mourir, comme peintre de la cour des Gonzague[5]. Les premiers travaux accomplis pour la marquise de Mantoue sont l'Allégorie de la cour d'Isabelle d'Este et Le Règne de Cosme, sur les dessins inachevés d'Andrea Mantegna, qui servirent à meubler le studiolo d'Isabelle d'Este. Il devient citoyen de Mantoue en 1509.

Lorenzo Costa a de nombreux élèves, dont Dosso et Battista, ainsi que Il Garofalo à Bologne. La plupart de ses élèves suivent Jules Romains après la mort de Costa[6].

Il meurt à Mantoue le 5 mars 1535 d'une fièvre catarrhale[7].

Œuvres[modifier | modifier le code]

Succédant aux peintres de la génération ferraraise de Cosme Tura et de Francesco del Cossa, Lorenzo Costa a un style plus libre et plus souple[1].

Avant 1490[modifier | modifier le code]

  • Dans la Basilique San Giacomo Maggiore (Bologne)
    • Pala Bentivoglio, 1488, huile sur toile, Chapelle Bentivoglio,
    • San Petronio, 1490
    • Triomphe de la Vie et de la Mort, fresques
    • Vision de l'Apocalypse, 1490, fresque
    • Légende des saints Cécile et Valérien, 1504-1506, fresque, oratoire de sainte Cécile
    • Conversion de saint Valérien, 1504-1506, fresque, oratoire de sainte Cécile

De 1490 à 1500[modifier | modifier le code]

La Nativité, v. 1490
Musée des Beaux Arts de Lyon

De 1500 à 1506[modifier | modifier le code]

  • Portrait d'une dame avec petit chien, v. 1500, huile sur bois, 45,5 × 35 cm, Collection royale, Château de Windsor
  • Portrait de femme, v. 1500, tempera et huile sur toile, 95 × 76 cm, Musée de l'Ermitage, St Petersbourg
  • Couronnement de la Vierge, 1501, Huile sur bois, 283 × 65 cm, San Giovanni in Monte, Bologne
  • Conversation sacrée avec les saints Jean, Augustin, Victor, Sébastien et Jérôme, 1501, retable de l'abside de San Giovanni in Monte, Bologne[10]
  • Mariage de la Vierge, 1505, pinacothèque nationale de Bologne

Après 1506 à Mantoue[modifier | modifier le code]

Le Règne de l'Amour, 1505-1506
Musée du Louvre

A documenter[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Giorgio Vasari (trad. Léopold Leclanché), Vies des peintres, sculpteurs et architectes, Just Tessier, (lire sur Wikisource), « Lorenzo Costa, peintre ferrarais »
  • Gustave Gruyer, L'art ferrarais à l'époque des princes d'Este, (lire en ligne), p. 188 et suivantes

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Giorgio Vasari le cite et décrit sa biographie dans Le Vite :
Page ?? - édition 1568
064 le vite, lorenzo costa.jpg

Sur les autres projets Wikimedia :