Ercole Ferrarese

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Ferrarese.
Ercole Ferrarese
Ercole de' Roberti 002.jpg

Portrait de Ginevra Bentivoglio (partie de diptyque).

Naissance
Décès
Activités
Œuvres réputées

Ercole Ferrarese ou Ercole de’ Roberti (v. 1450 - 1496) est un peintre italien important de l'école de Ferrare pendant la Renaissance italienne du Quattrocento.

Michel-Ange jeune, voyant en 1494 ses fresques (aujourd'hui détruites) de la chapelle Garganelli dans la basilique de San Petronio à Bologne, déclarait que cet ouvrage « valait la moitié de Rome. »

Biographie[modifier | modifier le code]

Formé avec Francesco del Cossa auprès de Cosmè Tura à Ferrare, Ercole de’ Roberti fait ses débuts au palais Schifanoia, dans la Salle des Mois.

La collaboration de Cossa et de Roberti se poursuit à Bologne où Ercole peint les prédelles des retables :

Son oeuvre humaniste, teintée d'ésotérisme, a nourri l'imaginaire du bolonais Amico Aspertini et le ferrarais Ludovico Mazzolino, stimulé leur goût pour la magie, le masque, le tragique et le grotesque.

Œuvres[modifier | modifier le code]

Prédelle de la chapelle Griffoni, Basilique de San Petronio à Bologne

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Giovanna Nepi Sciré, La Peinture dans les Musées de Venise, Editions Place des Victoires,‎ (ISBN 978-2-8099-0019-4), p. 110
  2. Stefano Zuffi, Le Portrait, Gallimard,‎ (ISBN 2-07-011700-6), p.27
  3. Erich Lessing, La Renaissance italienne, Hatier,‎ (ISBN 2-218-07255-6), p. 221

Sources[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Giorgio Vasari le cite et décrit sa biographie dans Le Vite :
Page ?? - édition 1568
065 le vite, ercole de' roberti.jpg

Sur les autres projets Wikimedia :