Lonzée

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Lonzée
Administration
Pays Drapeau de la Belgique Belgique
Région Drapeau de la Région wallonne Région wallonne
Communauté Drapeau de la Communauté française de Belgique Communauté française
Province Drapeau de la province de Namur Province de Namur
Arrondissement Namur
Commune Gembloux
Code postal 5030
Zone téléphonique 081
Démographie
Gentilé Lonzinois(e)
Population 1 987 hab.
Densité 373 hab./km2
Géographie
Coordonnées 50° 33′ nord, 4° 43′ est
Superficie 533 ha = 5,33 km2
Localisation
Géolocalisation sur la carte : Province de Namur
Voir sur la carte administrative de Province de Namur
City locator 14.svg
Lonzée
Géolocalisation sur la carte : Belgique
Voir sur la carte administrative de Belgique
City locator 14.svg
Lonzée
Géolocalisation sur la carte : Belgique
Voir sur la carte topographique de Belgique
City locator 14.svg
Lonzée

Lonzée (en wallon Lonzêye) est une section de la ville belge de Gembloux située en Région wallonne dans la province de Namur.

C'était une commune à part entière avant la fusion des communes de 1965.

Le village, situé en Hesbaye et étiré tout au long de l’Arton (un ruisseau, affluent de l’Orneau), se trouve à 3 km au sud-est de Gembloux.

Étymologie[modifier | modifier le code]

Dans sa mention écrite la plus ancienne (1289) le village est appelé Lonsees".

Histoire[modifier | modifier le code]

Trois hameaux distincts sont mentionnés au Moyen Âge : Harton (Arton), Argenton et Lonzée se trouvant aux confins du duché de Brabant et du comté de Namur. En 1357 la frontière entre les deux est délimitée par l’Arton (Harton) qui divise le village en deux. Lonzée au nord (duché de Brabant) et Argenton au sud (comté de Namur). Cette frontière sera longtemps contestée : des conflits et procès se succéderont durant tout l’Ancien Régime.

Lors de la réorganisation administrative qui suit la chute de l’Ancien Régime, Lonzée et Argenton sont réunis en une commune. La loi du regroupement des communes (1965) rattache le village à la ville de Gembloux (province de Namur).

Économie[modifier | modifier le code]

À la fin du XIXe siècle se développe à Lonzée une industrie particulière : l’extraction de la terre verte ou terre-couleur. Il s’agissait de l’exploitation d’un massif de glauconie ou argile verte formé à l’ère secondaire, au crétacé (moins 135 millions à moins 65 millions d’années). Cette terre servait à la fabrication de teintures (en Allemagne et en Autriche) et de stucs, mélangée à la craie de Grez-Doiceau. La Seconde Guerre mondiale met fin à cette industrie.

Pays de sorcières[modifier | modifier le code]

En 1637-1638, des procès de sorcellerie ont lieu devant la Haute cour de justice de Gembloux. Des femmes de Lonzée sont accusées de sorcellerie. Pour un mois entier, pas moins de cinq femmes sont emprisonnées, questionnées, torturées et condamnées. Elles sont alors étranglées et brûlées. Leurs biens sont vendus pour subvenir aux frais des procès. Ces procès retentissants ont valu à Lonzée le sobriquet de pays de sorcières.

Patrimoine[modifier | modifier le code]

  • La ferme d’Argenton est une ancienne abbaye de moniales cisterciennes, fondée au XIIIe siècle et supprimée lors de la Révolution française.
  • Le moulin d’Harton (bâtiment classé) est déjà cité dans les donations de biens à l’abbaye d’Argenton en 1229. Il fut moulin à farine, tordoir et termina en atelier de coutellerie de la fin du XIXe siècle jusqu’en 1929. Propriété de l’abbaye d’Argenton, il fut reconstruit en 1741 et restauré en 1992.
  • L’église Saint-Roch de style néo-gothique, en briques et pierres bleues sous bâtières d’ardoises, date de 1846. Avant cette construction, les Lonzinois allaient aux offices à Gembloux où leurs morts étaient enterrés.

Liens externes[modifier | modifier le code]