Grand-Manil

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Grand-Manil
Grand-Manil
Chapelle Notre-Dame de Hal sur le croisement de la rue Bertinchamps et rue de Penteville
Administration
Pays Drapeau de la Belgique Belgique
Région Drapeau de la Région wallonne Région wallonne
Communauté Drapeau de la Communauté française de Belgique Communauté française
Province Drapeau de la province de Namur Province de Namur
Arrondissement Namur
Commune Gembloux
Code postal 5030
Zone téléphonique 081
Démographie
Gentilé Grandmanicien(ne)
Population 1 680 hab.
Densité 276 hab./km2
Géographie
Coordonnées 50° 33′ 24,9″ nord, 4° 40′ 59″ est
Superficie 609 ha = 6,09 km2
Localisation
Géolocalisation sur la carte : Province de Namur
Voir sur la carte administrative de Province de Namur
City locator 14.svg
Grand-Manil
Géolocalisation sur la carte : Belgique
Voir sur la carte administrative de Belgique
City locator 14.svg
Grand-Manil
Géolocalisation sur la carte : Belgique
Voir sur la carte topographique de Belgique
City locator 14.svg
Grand-Manil

[1]

Grand-Manil (en wallon Grand-Mayni-dlé-Djiblou) est une section de la ville belge de Gembloux située en Région wallonne dans la province de Namur.

La première mention du village date du XIe siècle[2]. C'était une commune à part entière avant la fusion des communes de 1964[2]. Mais jusqu'en 1931 et la construction de sa propre église elle faisait partie de la paroisse de Gembloux[2].

C'est à Grand-Manil que naquit Albert Henry, historien wallon des mots Wallon et Wallonie en 1910.

Géographie[modifier | modifier le code]

Grand-Manil se situe au sud-ouest de Gembloux. À cause du développement de ces deux localités, il n'y a plus vraiment de limite distincte entre Gembloux et Grand-Manil.

Grand-Manil par rapport aux autres villages

Grand-Manil est traversé par la Route nationale 29. Le territoire de Grand-Manil forme la limite, à l’ouest avec la commune de Chastre et donc avec la province du Brabant Wallon.

L'altitude de Grand-Manil se situe entre 125m et 167,5m[3].

Cours d'eau[modifier | modifier le code]

L’Orneau décrit une boucle dans le village et y reçoit un petit affluent appelé le Poncia. Mais Grand-Manil appartient aussi au bassin de l’Escaut essentiellement par le truchement de l’Orne, un petit affluent de la Dyle, qui traverse la pointe occidentale de la localité[3].

Liste de rues[modifier | modifier le code]

Voici quelques rues importantes de Grand-Manil.

  • rue Entrée Jacques (parfois appelé "rue de l'Entrée Jacques")[1]
  • Rue Verlaine[2]
  • Rue Lucien Petit[3]
  • Avenue Georges Bedoret[4]
  • Avenue des floralies [5]
  • Rue de Bedauwe [6]
  • Rue du rivage[7]
  • Rue du Poncia[8]
  • Rue de la treille[9]
  • Rue de la Sibérie[10]
  • Clos de la Tour[11]
  • Rue Emile Somville[12]
  • Rue du château[13]
  • Rue des Résistants[14]
  • Avenue Général Mellier[15]
  • Avenue Général Aymes[16]
  • Rue bois-godeaux[17]

Enseignement[modifier | modifier le code]

Grand-Manil possède une école : l'école communale de Grand-Manil. Elle est séparée en deux établissements : un pour l'enseignement maternel (rue Verlaine, 4) et un autre pour l'enseignement primaire (place Séverin, 3).

L'école communale primaire de Grand-Manil

L'école est relativement petite, avec une classe par année, mais elle a bien grandi par rapport à quelques années auparavant où il n'y avait que 2 classes pour 6 années en primaire.

Histoire[modifier | modifier le code]

La chaussée romaine Bavay-Cologne passe au nord de Grand-Manil. D’une importance militaire, économique et sociale, elle assura l’essor des contrées situées le long de son tracé.


La première mention de Grand-Manil apparaît dans la Geste des abbés de Gembloux rédigée à la fin du XIe s. par le moine Sigebert.


Pendant tout l’Ancien Régime, Grand-Manil fut inclus dans la terre de Gembloux érigée en comté au XVIe siècle. L’abbé-comte y exerçait donc la haute justice. L’histoire de Grand-Manil se confond dès lors avec celle de Gembloux.


Le poète et critique littéraire Fernand Séverin (1867-1931) naquit à Grand-Manil à la ferme de Penteville. Il est considéré comme un des représentants les plus significatifs du Parnasse et du Symbolisme en Belgique. Il porte d'ailleurs son nom dans la place Séverin, située dans Grand-Manil.


Au , la fusion des communes fit perdre à Grand-Manil son statut de commune indépendante. Le village intégra alors Gembloux[3].

Origine du nom[modifier | modifier le code]

Manil dérive du latin mansionile signifiant petite ferme, exploitation agricole de médiocre importance. L’adjectif permet de distinguer le lieu de Petit-Manil, un hameau de Sauvenière[3].

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Grand-Manil », sur Site de la ville de Gembloux (consulté le )
  2. a b et c « Grand-Manil », sur www.gembloux.be
  3. a b c et d commune de Gembloux, « Grand-Manil », sur site de la commune de Gembloux, (consulté le )

Lien externe[modifier | modifier le code]