Lobau

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Lobau (homonymie).
Page d'aide sur l'homonymie Ne doit pas être confondu avec Löbau.
Vue aérienne de la Lobau

48° 09′ 43″ N 16° 31′ 40″ E / 48.16194, 16.5278

La Lobau est une zone marécageuse du Danube de 2300 hectares, soit 22 km², située pour sa rive nord à Vienne et pour l'autre partie à Großenzersdorf, Basse-Autriche. Depuis 1996, l´espace fait partie du parc national Donau-Auen. Une "Au", est un marécage formé par les plus réents dépôt de gravats du Danube. Les reliefs sont crées par d´anciens bras du fleuve. Étymologiquement son nom signifie « bois dans l'eau ». La Lobau est entretenue aujourd´hui par la MA 49, administration des forêts et de l´agriculture.[1]

Les batailles napoléoniennes[modifier | modifier le code]

Napoléon sur l'île sur la Lobau, Charles Meynier, Musée des châteaux de Versailles

Elle a été le théâtre de la bataille Aspern-Essling en 1809, du premier affrontement entre Napoléon et l'armée de l'empire austro-hongrois dirigée par l'archiduc Charles, deux mois plus tard elle était de nouveau le champ de bataille de Wagram dont Napoléon est sorti victorieux.

Le 31 mai 1835, le prince Frédéric de Schwarzenberg, dont le frère aîné, Karl Philipp de Schwarzenberg, avait été l'adversaire de Napoléon, a fait visiter à Balzac le champ de bataille de Wagram lors de son séjour à Vienne[2]. L'auteur avait besoin d'explorer ces lieux car il avait besoin de détails pour les Scènes de la vie militaire qu'il était en train d'écrire[3].

La Donauinsel[modifier | modifier le code]

La Donauinsel (une île viennoise sur le Danube) construite vers la fin des années 1970 et qui accueille chaque année 2,5 millions de jeunes pour la plus grande fête de ce type ne fait pas partie de la Lobau contrairement à ce que pense la plupart des gens, mais est à sa frontière. La Lobau est connue aussi comme un site de naturisme.

Flore et faune[modifier | modifier le code]

La Lobau est peuplée d'une flore et d'une faune d'exception, mais en voie d'extinction. C'est pourquoi elle est depuis 1978 une zone protégée et depuis le 26 octobre 1996 a intégré le parc national de Donau Auen, faisant partie du réseau de parcs naturels "Natura 2000"

Plusieurs milieux existent.

Bras-mort (Donauarm/ Lobauarm)[1][modifier | modifier le code]

Le rivage est constitué d´une bande d´herbes et puis de la forêt.

Un bras-mort est une ancienne tresse qui a été isolée d´un fleuve (ici le Danube). A Vienne aussi appelês "Mühlwasser", les bras morts sont des "statioins balnêaires" populaires. Dans notre cas, l´eau y est claire et immobile, parfois recouverte de roseaux. Beaucoup d´oiseaux, comme le Rémiz penduline ou la Rousserolle turdoïde trouvent refuge et nourriture dans les denses épis des roseaux. Ils bougent en grimpant entre les tiges verticales, où ils construisent leurs nids.

Bras mort : roseaux et nenuphars

Le Nénuphar jaune (ou Aillout d'eau) développe au printemps ses feuilles sous-marines, puis ses grandes feuilles en forme de cœur, dont le limbe flotte à la surface. À partir de mai, des fleurs jaunes au bout de longues tiges sont visibles. Durant l´hiver ce nénuphar retient son énergie dans ses rhizomes dans le sédiment.

La Cistude d'Europe (ou Tortue des marais) que l´on observe de moins en moins se fait déranger par une nouvelle espèce, la tortue de Floride, importée en Europe en tant qu´animal de compagnie.

Le castor, espèce disparue d´Autriche depuis 1863, est à nouveau visible grâce au programme de réinstauration entre 1976 et 1985. Des canards comme des baigneurs sont aussi à observer.

L´eau est peuplée d´algues et de poissons tel que la carpe ou la perche commune.

Le Josefsteg est un ponton traversant la roselière.

Roseliere[modifier | modifier le code]

Le „Josefsteg“ est un pont qui se situe au milieu de la Lobau. Il y a 150 ans de cela, la zone où se trouve le « Josefsteg » était le lit d´un fleuve, celui du Danube. cette passerelle est constitué de bois et longue d'environ 100 mètres, on y voit bien l'impact de l'homme sur ce parc naturel. On retrouve dans cette zone une grande biodiversité en faune et flore: La passerelle est entouré de roselière ( Schilfröhricht) qui couvre une grande partie du terrain.

Le "roseau commun", "roseaux à balais" ou encore "sagne" (Phragmites Australis), est une espèce cosmopolite de plante vivace de la famille des "Poaceae", sous-famille des "Arundinoideae". Ces roseaux étaient très utilisé autrefois en Camargue pour couvrir les chaumières.

Des libellules ainsi qu'un oiseau rare (le héron installé dans cette région de la Lobau) résident ici. La roselière est un espace vital pour des insectes, des amphibiens, des poissons et des oiseaux. Elle permet à la biodiversité régionale de s´étaler et de se développer. En été, on y trouve une plante carnivore Utricularia australis aussi appelé Grande utriculaire, appartenant au genre Utricularia, à la famille des Lentibulariaceae.

Zone Marécageuse[modifier | modifier le code]

La zone marécageuse est un endroit boueux, peux éclaire, humide et souvent inondé à cause du fleuve qui se trouve à coté.

La Flore:

Les principales espèces présentent en zone humides sont surtout des mousses végétales

des Peupliers, des Chênes Pédonculés ou encore des herbes Miscanthus de type

Hepaticophyta, Anthocerotophyta ou encore des Bryophytes.

La Faune:

  • La faune est très diversifiée, on peut par exemple y voir des merles, des canards près du fleuve ou encore des castors.
  • Coteau sec
  • Économie
  • Un port pétrolier fournissant une partie des besoins de Vienne est situé aussi dans une partie de la Lobau.

Une partie de la Lobau sert de champ d'exercice pour l'armée autrichienne.

Sa source souterraine est utilisée pendant les heures de pointes (surtout en été) pour approvisionner en eau potable la ville de Vienne en complément de l'eau venue des Alpes par le Wiener Hochquellenwasserleitung.

Accessibilité[modifier | modifier le code]

En transport en commun[modifier | modifier le code]

  • Entrée Saltenstraße

Ligne Autobus 93A depuis la station du métro U1 "Kagran" ou du métro U2 "Aspernstraße" jusqu´à la station "Lobaugasse", puis 10 minutes de marche (suivre les plans accrochés dans les stations).

  • Entrée Dechantweg

Ligne Autobus 93A depuis la station du métro U1 "Kagran" ou du métro U2 "Donaustadtbrücke" jusqu´à la station "Naufahrtbrücke", puis 10 minutes de marche (suivre les plans accrochés dans les stations).

OU: Ligne Autobus 92B depuis la station du métro U2 "Donaustadtbrücke" jusqu´à la station "Raffineriestraße/Biberhaufen", puis 2 minutes de marche (suivre les plans accrochés dans les stations)

Portail -> Wiener Linien

En voiture[modifier | modifier le code]

Carte des routes

Personnalités[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Prospectus "Naturlehrpfade Obere Lobau" de la ma 49
  2. Stéphane Vachon, 1850, tombeau d'Honoré de Balzac, XYZ éditeur - PUV, 2007, p. 172 (ISBN 2892614759)
  3. Michel Arrous, Paul Noirot, Dominique Feinterie, Les batailles Napoléoniennes de Balzac dans : Napoléon, de l'histoire à la légende, Maisonneuve et Larose, 2000, pp.  92-94 (ISBN 2706814381)

Sources[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]