Lentibulariaceae

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

La famille des Lentibulariacées se compose de plantes dicotylédones. Selon Watson & Dallwitz elle comprend 245 espèces réparties en deux à quatre genres.

Ce sont des plantes insectivores, herbacées, annuelles ou vivaces, terrestres ou aquatiques, des régions froides à tropicales.

On peut citer les genres suivants:

  • Pinguicula L. (1753), les grassettes. Ce sont des plantes herbacées à rosettes, aux feuilles collantes à marge enroulée avec lesquelles elles capturent de petits insectes. Les fleurs sont solitaires, ressemblant à celles des violettes.
  • Utricularia L. (1753), les utriculaires. Ce sont des plantes aquatiques, flottantes ou submergées, parfois sans racines, souvent sans grandes distinction entre racines, tiges et feuilles, comportant des petits sacs (utricules) capturant de minuscules organismes aquatiques. Leurs fleurs sont jaunes et regroupées en grappes lâches.
  • Genlisea A.St.-Hil. (1833), les genlisea (corkscrew plant en anglais, ce qui peut être traduit par "plante tire-bouchon"). Ce genre, constitué d'une vingtaine d'espèces est présent dans les régions intertropicales d'Amérique et d'Afrique ainsi qu'à Madagascar. La plante est constituée d'une petite rosette de feuille, de fleurs solitaires jaunes ou bleu violacé et de curieux pièges en Y constituant une nasse en forme de tire-bouchon. Les petites proies sont guidées vers la jonction des deux bras où elles sont digérées par des enzymes.

Étymologie[modifier | modifier le code]

L’étymologie des Lentibulariaceae est un cas exemplaire du fait que cette famille porte un nom synonyme, Utriculariaceae, lequel n'a pas été retenu comme nom d'usage pour ce taxon.

La famille des Lentibulariaceae[modifier | modifier le code]

Le nom de famille Lentibulariaceae dérive de l’hypothétique genre type Lentibularia dont l’étymologie est incertaine. Ce nom remonte au XVIe siècle et fut donné par le polygraphe suisse Conrad Gessner (1516-1535). Le nom fut repris par le botaniste français Louis Claude Richard en 1808.

En 1856, le botaniste autrichien Richard Wettstein interprète Lentibularia comme issu du latin de lenticula ; lens ; lentis, lentille, et tubulus ; tubuli, « tube ; tuyau », en référence aux « tuyaux lenticulaires » qui garnissent les feuilles de la plante. Mais cette origine est problématique du fait que cette origine latine aurait dû conduire à nommer le genre Lentitubularia ou au minimum Lentubularia[1].

D’après Casper, le nom Lentibularia doit être plutôt interprété comme issu du latin lens, lentille, et bulla, « bulle d’eau », en référence aux vessies en forme de lentille qui se remplissent d’eau pour piéger les insectes[1].

Le genre Lentibularia[modifier | modifier le code]

Reste à expliquer pourquoi la famille des Lentibulariaceae ne renferme le genre type Lentibularia. Casper nous en explique ainsi la logique :

« Lorsque Linné a écrit sa Flora Lapponica en 1737, il trouva un genre clairement caractérisé, le Lentibularia que Conrad Gessner avait nommé. Néanmoins, il se sentit obligé de créer le nouveau nom générique Utricularia. En effet, le nom Lentibularia qui aurait trop ressemblé à des noms déjà attribués, Lenticula ou Lenticularia[note 1], aurait pu conduire à des confusions [1],[2]. »

Ce fut donc le nom de genre Utricularia, donné par Linné en 1753 dans son Species plantarum et en 1754 dans son Genera plantarurn[1] qui devint le seul nom valide, privant ainsi la famille des Lentibulariaceae de son genre type[note 2].

Le genre Utricularia[modifier | modifier le code]

Le nom Utriculariaceae vient de son genre type Utricularia, issu du latin utriculus, « petite outre ; petit ventre », en référence aux pièges à insectes que forment les outres de la plante en se remplissant d’eau. C’est ce nom de famille que privilégie Paul-Victor Fournier dans ses Quatre flores de la France.

Classification[modifier | modifier le code]

Pour la classification phylogénétique, cette famille est située dans l'ordre des Lamiales.

Liste des genres[modifier | modifier le code]

Selon Angiosperm Phylogeny Website (12 nov. 2015)[3] et NCBI (12 nov. 2015)[4] :

Selon DELTA Angio (12 nov. 2015)[5] :

Selon ITIS (12 nov. 2015)[6] :

Liste des espèces[modifier | modifier le code]

Selon NCBI (7 juillet 2010)[7] :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Lenticula ou Lenticularia sont eux-mêmes des synonymes de l'actuel genre Lemna, Araceae
  2. Conformément à la règles que lui même édicta dans sa "Fundamenta Botanica (en)" en 1736, Linné considéra que « Vacuum vocabulum utriculariae in Lentibulariae locum substituitur » qui signifie à peu près « La place vide laissé par le vocable Utriculariaceae doit être remplacée par Lentibulariaceae »
  1. a b c et d S. Jost CASPER. Beiträge zur Taxonomie und Chorologie der mitteleuropäischen Utricularia-Arten. Phyton (Austria), vol. 13, fasc. 3-4, p. 227-240, page 232 : lire en ligne
  2. INPN. Lemna minor L., 1753 : lire en ligne
  3. Angiosperm Phylogeny Website, consulté le 12 nov. 2015
  4. NCBI, consulté le 12 nov. 2015
  5. DELTA Angio, consulté le 12 nov. 2015
  6. ITIS, consulté le 12 nov. 2015
  7. NCBI, consulté le 7 juillet 2010

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :