Liste des unités urbaines de l'Aisne

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Carte des communes urbaines de l'Aisne par unité urbaine en 2010.
  •      Plus de 50 000 habitants
  •      Entre 20 000 et 50 000 habitants
  •      Entre 10 000 et 20 000 habitants
  •      Entre 5 000 et 10 000 habitants
  •      Moins de 5 000 habitants

La Liste des unités urbaines de l'Aisne regroupe les unités urbaines du département de l'Aisne dont la mise à jour est effectuée par l'Insee lors de la révision du zonage ou du périmètre des unités urbaines en France.

Ces mises à jour ont lieu régulièrement après chaque recensement de population. Concernant ces listes, celles-ci sont établies en 1975, 1982, 1990, 1999 et 2010.

Unités urbaines en 2010[modifier | modifier le code]

Définitions[modifier | modifier le code]

En France, l’Institut national de la statistique et des études économiques (Insee) définit l’unité urbaine comme une surface agglomérée contigüe de plus de 2 000 habitants. Cette surface peut s’étendre sur une ou plusieurs communes : on parle de « ville isolée » dans le premier cas, et d’« unité urbaine multicommunale » dans le second[1].

Dans le département de l'Aisne, le zonage de 2010 met en évidence 32 unités urbaines regroupant 79 des 804 communes départementales[Note 1]. En outre, l’Insee distingue parmi ces unités 15 villes isolées et 17 unités urbaines multicommunales.

Par rapport au zonage de 1999, des unités urbaines ont eu leurs périmètres diminués en taille comme ceux de Chauny, de Saint-Quentin, de Soissons mais une seule a eu son périmètre augmenté de deux commune, celle d'Étreux. L'unité urbaine d'Athies-sous-Laon disparaît mais il est regroupé avec celui de Laon tandis que deux communes de l'unité urbaine de Château-Thierry forme une nouvelle unité urbaine, celle de Nesles-la-Montagne.

Au , alors que 14 communes sont supprimées, 3 communes nouvelles voient le jour, diminuant le nombre de communes à 805. Ce changement n’altère pas le nombre d’unités urbaines (32), ni celui des communes urbaines (79). En revanche, le nombre de communes rurales passe de 737 à 726.

Au , 1 communes est supprimée, mais celle-ci se regroupe avec une commune du département de la Marne et forme une commune nouvelle dans ce même département, abaissant le nombre de communes à 804. Ce regroupement ne changent pas le nombre d'unité urbaine, ni celui des communes urbaine. Le nombre de communes rurales passe cependant à 725.

Liste des unités urbaines[modifier | modifier le code]

Elles sont les suivantes avec les chiffres du recensement de 2015[Note 2].

Liste des unités urbaines de l'Aisne
Code Unité urbaine
(2010)
Nombre de
communes
Population
(hab.)
Superficie
(km2)
Densité
(hab./km2)
02 501 Saint-Quentin[a] 6 65 059 49,3 1 320
02 404 Soissons[b] 8 42 947 56,3 763
02 403 Laon[c] 3 28 791 66,3 434
02 402 Tergnier[d] 7 22 463 48,8 460
02 401 Château-Thierry[e] 6 21 591 67,31 321
02 303 Chauny[f] 5 17 550 53,86 326
02 301 Villers-Cotterêts[g] 1 10 951 41,71 263
02 302 Hirson[h] 2 10 031 37,9 265
02 203 Charly-sur-Marne[i] 5 7 110 58,94 121
02 202 Bohain-en-Vermandois[j] 1 5 670 31,74 179
02 201 Guise[k] 1 4 919 16,13 305
02 121 Pinon[l] 2 3 723 18,97 196
02 119 Saint-Michel[m] 1 3 476 42,2 82
02 120 Vervins[n] 2 3 434 30,09 114
02 118 Étreux[o] 4 3 326 40,38 82
02 117 Fère-en-Tardenois[p] 1 3 143 20,4 154
02 116 Origny-Sainte-Benoite[q] 3 3 135 43,81 72
02 115 Fresnoy-le-Grand[r] 1 2 956 15,07 196
02 114 Montescourt-Lizerolles[s] 2 2 904 19,66 148
02 113 Le Nouvion-en-Thiérache[t] 1 2 669 48,42 55
02 112 Venizel[u] 2 2 535 11,18 227
02 108 Vic-sur-Aisne[v] 2 2 328 13,1 178
02 110 Marle[w] 1 2 281 13,79 165
02 109 Saint-Gobain[x] 1 2 269 29,73 76
02 103 Braine[y] 1 2 249 11,61 194
02 106 Nesles-la-Montagne[z] 2 2 222 24,14 92
02 104 Guignicourt[aa] 1 2 193 17,74 124
02 111 Montcornet[ab] 3 2 143 32,54 66
02 107 La Ferté-Milon[ac] 1 2 123 18,35 116
02 105 Sissonne[ad] 1 2 096 53,53 39
02 102 Vailly-sur-Aisne[ae] 1 2 005 9,97 201
02 101 Ribemont[af] 1 1 969 26,91 73

Synthèse départementale sur les unités urbaines[modifier | modifier le code]

Type Quantité Superficie Population Densité
(hab./km2)
Nb. % Km2 % Hab. %
Communes urbaines 79 9,83 1 069,88 14,53 292 261 54,26 273
Communes rurales 725 90,17 6 291,65 85,47 246 398 45,74 39

Unité urbaine en 1999[modifier | modifier le code]

Définitions[modifier | modifier le code]

En France, l’Institut national de la statistique et des études économiques (Insee) définit l’unité urbaine comme une surface agglomérée contigüe de plus de 2 000 habitants. Cette surface peut s’étendre sur une ou plusieurs communes : on parle de « ville isolée » dans le premier cas, et d’« unité urbaine multicommunale » dans le second[1]

Dans le département de l'Aisne, le zonage de 1999 met en évidence 32 unités urbaines regroupant 83 des 816 communes départementales. En outre, l’Insee distingue parmi ces unités 15 villes isolées et 17 unités urbaines multicommunales.

Par rapport au zonage de 1990, le département compte 816 communes en 1999 au lieu de 817 communes, à la suite de la fusion-association entre Tergnier et Quessy. L'unité urbaine de Tergnier conserve d'ailleurs le même périmètre que celui de 1990. Les unités urbaines de Charly et de Vic-sur-Aisne voient leurs périmètres étendus. Celle de Vic-sur-Aisne devient d'ailleurs une unité urbaine interdépartementale. Une nouvelle unité urbaine fait son apparition, celle de Vailly-sur-Aisne, mais une autre disparaît, celle de La Capelle.

Liste des unités urbaines en 1999[modifier | modifier le code]

Elles sont les suivantes avec les chiffres du recensement de 1999[Note 3].

Liste des unités urbaines de l'Aisne
Code Unité urbaine
(1999)
Nombre de
communes
Population
(hab.)
Superficie
(km2)
Densité
(hab./km2)
02 501 Saint-Quentin 7 69 249 57,56 1 203
02 404 Soissons 9 45 256 69,16 654
02 403 Laon 2 27 021 50,86 531
02 402 Tergnier 7 24 043 48,8 493
02 401 Château-Thierry 8 23 515 91,45 257
02 302 Chauny 6 19 345 61,59 314
02 301 Hirson 2 11 229 37,9 296
02 204 Villers-Cotterêts 1 9 839 41,71 236
02 203 Charly 5 6 698 58,94 114
02 202 Bohain-en-Vermandois 1 6 600 31,74 208
02 201 Guise 1 5 901 16,13 366
02 120 Saint-Michel 1 3 656 42,2 87
02 119 Pinon 2 3 614 18,97 191
02 118 Vervins 2 3 464 30,09 115
02 117 Fère-en-Tardenois 1 3 356 20,4 165
02 116 Fresnoy-le-Grand 1 3 272 15,07 217
02 115 Origny-Sainte-Benoite 3 3 258 43,81 74
02 114 Étreux 2 2 960 22,33 133
02 113 Le Nouvion-en-Thiérache 1 2 917 48,42 60
02 112 Montescourt-Lizerolles 2 2 765 19,66 141
02 111 Venizel 2 2 651 11,18 237
02 110 Marle 1 2 529 13,79 183
02 109 Montcornet 3 2 444 32,54 75
02 108 Saint-Gobain 1 2 340 29,73 79
02 107 Guignicourt 1 2 203 17,74 124
02 106 Athies-sous-Laon 1 2 132 15,44 138
02 105 Sissonne 1 2 113 53,53 39
02 104 La Ferté-Milon 1 2 109 18,35 115
02 103 Ribemont 1 2 096 26,91 78
02 102 Vailly-sur-Aisne 1 2 081 9,97 209
02 101 Braine 1 2 069 11,61 178
00 157 Vic-sur-Aisne 5 3 920 37,65 104

Synthèse départementale sur les unités urbaines en 1999[modifier | modifier le code]

Type Quantité Superficie Population Densité
(hab./km2)
Nb. % Km2 % Hab. %
Communes urbaines 82 10,05 1 102,61 14,96 306 645 57,23 278
Communes rurales 734 89,95 6 266,39 85,04 229 016 42,77 37

Unité urbaine en 1990[modifier | modifier le code]

Définitions[modifier | modifier le code]

En France, l’Institut national de la statistique et des études économiques (Insee) définit l’unité urbaine comme une surface agglomérée contigüe de plus de 2 000 habitants. Cette surface peut s’étendre sur une ou plusieurs communes : on parle de « ville isolée » dans le premier cas, et d’« unité urbaine multicommunale » dans le second[1]

Dans le département de l'Aisne, le zonage de 1990 met en évidence 32 unités urbaines regroupant 81 des 817 communes départementales. En outre, l’Insee distingue parmi ces unités 15 villes isolées et 17 unités urbaines multicommunales[2].

Liste des unités urbaines en 1990[modifier | modifier le code]

Elles sont les suivantes avec les chiffres du recensement de 1990[Note 4].

Liste des unités urbaines de l'Aisne
Code Unité urbaine
(1990)
Nombre de
communes
Population
(hab.)
Superficie
(km2)
Densité
(hab./km2)
02 501 Saint-Quentin 7 71 113 57,56 1 235
02 404 Soissons 9 46 168 69,16 668
02 403 Laon 2 27 199 50,86 535
02 402 Tergnier 8 24 257 48,8 497
02 401 Château-Thierry 8 23 870 91,45 261
02 302 Chauny 6 19 663 61,59 319
02 301 Hirson 2 11 041 37,9 291
02 204 Villers-Cotterêts 1 8 867 41,71 213
02 203 Bohain-en-Vermandois 1 6 965 31,74 219
02 202 Guise 1 5 976 16,13 370
02 201 Charly 4 5 282 51,37 103
02 121 Saint-Michel 1 3 783 42,2 90
02 120 Pinon 2 3 669 18,97 193
02 119 Fresnoy-le-Grand 1 3 581 15,07 238
02 118 Vervins 2 3 501 30,09 116
02 117 Origny-Sainte-Benoite 3 3 402 43,81 78
02 116 Fère-en-Tardenois 1 3 168 20,4 155
02 115 Étreux 2 3 123 22,33 140
02 114 Vic-sur-Aisne 3 3 071 27,16 113
02 113 Le Nouvion-en-Thiérache 1 2 905 48,42 60
02 112 Venizel 2 2 801 11,18 251
02 111 Montescourt-Lizerolles 2 2 707 19,66 138
02 110 Marle 1 2 669 13,79 194
02 109 Montcornet 3 2 519 32,54 77
02 108 Saint-Gobain 1 2 321 29,73 78
02 107 Sissonne 1 2 315 53,53 43
02 106 Ribemont 1 2 227 26,91 83
02 105 La Ferté-Milon 1 2 208 18,35 120
02 104 La Capelle 1 2 149 12,26 175
02 103 Athies-sous-Laon 1 2 124 15,44 138
02 102 Braine 1 2 090 11,61 180
02 101 Guignicourt 1 2 008 17,74 113

Synthèse départementale sur les unités urbaines en 1990[modifier | modifier le code]

Type Quantité Superficie Population Densité
(hab./km2)
Nb. % Km2 % Hab. %
Communes urbaines 81 9,91 1 089,46 14,78 308 472 57,47 283
Communes rurales 736 90,09 6 279,54 85,22 228 517 42,53 36

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Données générales
Données départementales et régionales

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Lors de la publication du nouveau zonage de 2010, l'Aisne comptait 816 communes, mais le nombre de commune a diminué entretemps pour arriver à 804 depuis le . Ces changements n'ont pas affecté les périmètre des unités urbaines du département.
  2. Population municipale légale en vigueur au , millésimée 2015, définie dans les limites territoriales en vigueur au , date de référence statistique : .
  3. Population sans double compte légale en vigueur au , millésimée 1999, définie dans les limites territoriales en vigueur au , date de référence statistique : .
  4. Population sans double compte légale en vigueur au , millésimée 1990, définie dans les limites territoriales en vigueur au , date de référence statistique : .

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Unité urbaine de Saint-Quentin (02501) » [lire en ligne].
  2. « Unité urbaine de Soissons (02404) » [lire en ligne].
  3. « Unité urbaine de Laon (02403) » [lire en ligne].
  4. « Unité urbaine de Tergnier (02402) » [lire en ligne].
  5. « Unité urbaine de Château-Thierry (02401) » [lire en ligne].
  6. « Unité urbaine de Chauny (02303) » [lire en ligne].
  7. « Unité urbaine de Villers-Cotterêts (02301) » [lire en ligne].
  8. « Unité urbaine d'Hirson (02302) » [lire en ligne].
  9. « Unité urbaine de Charly-sur-Marne (02203) » [lire en ligne].
  10. « Unité urbaine de Bohain-en-Vermandois (02202) » [lire en ligne].
  11. « Unité urbaine de Guise (02201) » [lire en ligne].
  12. « Unité urbaine de Pinon (02121) » [lire en ligne].
  13. « Unité urbaine de Saint-Michel (02119) » [lire en ligne].
  14. « Unité urbaine de Vervins (02120) » [lire en ligne].
  15. « Unité urbaine d'Étreux (02118) » [lire en ligne].
  16. « Unité urbaine de Fère-en-Tardenois (02117) » [lire en ligne].
  17. « Unité urbaine d'Origny-Sainte-Benoite (02116) » [lire en ligne].
  18. « Unité urbaine de Fresnoy-le-Grand (02115) » [lire en ligne].
  19. « Unité urbaine de Montescourt-Lizerolles (02114) » [lire en ligne].
  20. « Unité urbaine du Nouvion-en-Thiérache (02113) » [lire en ligne].
  21. « Unité urbaine de Venizel (02112) » [lire en ligne].
  22. « Unité urbaine de Vic-sur-Aisne (02108) » [lire en ligne].
  23. « Unité urbaine de Marle (02110) » [lire en ligne].
  24. « Unité urbaine de Saint-Gobain (02109) » [lire en ligne].
  25. « Unité urbaine de Braine (02103) » [lire en ligne].
  26. « Unité urbaine de Nesles-la-Montagne (02106) » [lire en ligne].
  27. « Unité urbaine de Guignicourt (02104) » [lire en ligne].
  28. « Unité urbaine de Montcornet (02111) » [lire en ligne].
  29. « Unité urbaine de La Ferté-Milon (02107) » [lire en ligne].
  30. « Unité urbaine de Sissonne (02105) » [lire en ligne].
  31. « Unité urbaine de Vailly-sur-Aisne (02102) » [lire en ligne].
  32. « Unité urbaine de Ribemont (02101) » [lire en ligne].
  • Autres références
  1. a, b et c « Base des unités urbaines », sur Insee, (consulté le 14 février 2018).
  2. Insee, « Composition communale des unités urbaines : population et délimitation 1990 » [PDF], (consulté le 16 février 2018), p. 20.