Lionel Astruc

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Astruc.
Lionel Astruc
LIONEL ASTRUC.jpg
Lionel Astruc en 2017 photographié par Julie Balagué
Biographie
Naissance
Nationalité
Formation
Activité

Lionel Astruc, né le à Tassin-la-Demi-Lune (Rhône), est écrivain et journaliste français, expert de la transition écologique. Il a écrit dix-sept ouvrages dont la plupart explorent les filières de matières premières et de produits de grande consommation en France et dans de nombreux pays.

Biographie[modifier | modifier le code]

Né en 1974 et diplômé de l’Institut d'études politiques de Grenoble, Lionel Astruc a réalisé ses premiers reportages en Chine, en Inde et en Guyane. Il s’est rapidement spécialisé dans les thèmes de l’écologie, des filières de matières premières[1] et de l’économie sociale et solidaire. Il a consacré à ces sujets de multiples enquêtes de terrain, diffusées dans la presse (notamment L’Express, Libération, La Vie et Géo[2]), puis à travers une série de livres. Dans ces ouvrages, l’auteur remonte les filières du textile et de la mode éthique[3], de l’alimentation biologique[4] et de la pêche durable[5], du bois certifié, de l’agriculture[6], du tourisme responsable ou encore de la finance solidaire. Ses enquêtes, en France et dans une dizaine de pays, montrent à la fois les dérives de la mondialisation et les initiatives pionnières pour changer de paradigme. Plusieurs de ses livres ont été co-écrits avec Vandana Shiva, Nicolas Hulot, Rob Hopkins ou préfacés par Olivier De Schutter ou encore Pierre Rabhi. Lionel Astruc est aussi l'auteur de (R)évolutions[7], le livre-programme du Mouvement Colibris[8], initié par le réalisateur Cyril Dion (co-fondateur du Mouvement Colibris) et dont le contenu préfigure le message de son film Demain[9], réalisé avec Mélanie Laurent. Ce film remporte le César du meilleur film documentaire en 2016 et sera vu par plus d'un million de spectateurs en France et distribué dans 26 pays. Parallèlement à son travail d’écriture, Lionel Astruc est Directeur du Développement pour l'Université Domaine du Possible[10] et il coordonne la Fondation du Groupe Ekibio[11]. Il a également assuré la veille stratégique du cabinet de conseil Utopies, rédigé des rapports pour des institutions telles que l’Agence Belge de Développement (ministère de la Coopération belge)[12] et assuré la rédaction en chef du hors série développement durable de la revue L’Architecture d’Aujourd’hui[13].

Ouvrages[modifier | modifier le code]

Traductions[modifier | modifier le code]

en anglais
en italien
en espagnol

Sur quelques ouvrages[modifier | modifier le code]

Traque verte[modifier | modifier le code]

Ce « roman d'investigation »[14],[15] raconte « les dernières heures d'un journaliste en Inde », le jeune reporter Hem Chandra Pandey [16], assassiné en 2010, à 32 ans, en reportage sur les expropriations subies par les Adivasis, lors de l'Operation Green Hunt (depuis 2009), dans le Corridor rouge naxalite (Inde), particulièrement dans l'État de Chhattisgarh. La traque verte ne visait ce journaliste que comme permettant l'accès à Cherukuri Rajkumar (en) Azad, abattu avec lui, porte-parole des revendications de ces paysans pauvres, aborigènes, en lutte.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]