Ligne de Pré-en-Pail à Mayenne

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Ligne
de Pré en Pail à Mayenne
Pays Drapeau de la France France
Villes desservies Pré-en-Pail - Mayenne,
Historique
Mise en service 1881
Fermeture 1987
Concessionnaires Ouest (1881 – 1908)
État (Non concédée) (1909 – 1937)
SNCF (1938 – 1992)
Ligne déclassée (à partir de 1992)
Caractéristiques techniques
Numéro officiel 435 000
Longueur 45 km
Écartement Voie normale (1,435 m)
Électrification Non électrifiée
Pente maximale 20
Nombre de voies Anciennement à voie unique

La ligne de Pré-en-Pail à Mayenne est une ancienne ligne de chemin de fer française à écartement standard et à voie unique non électrifiée du département de la Mayenne. Elle formait l'une des branches de l'étoile de Mayenne.

Elle constituait la ligne 435 000[1] du réseau ferré national.

Histoire[modifier | modifier le code]

La ligne est déclarée d'utilité publique par une loi le 16 décembre 1875, en même temps que celle d'Alençon à Domfront[2].

Une loi du 31 juillet 1879 autorise le ministère des Travaux publics à entamer les travaux de construction de la ligne de Pré-en-Pail à Mayenne[3].

La Ligne de Pré-en-Pail à Mayenne a été mise en service le 15 septembre 1881 par la Compagnie des chemins de fer de l'Ouest. La ligne est cédée par l'État à la Compagnie des chemins de fer de l'Ouest par une convention signée entre le ministre des Travaux publics et la compagnie le 17 juillet 1883. Cette convention est approuvée par une loi le 20 novembre suivant[4].

Elle a été fermée au service des voyageurs le 1er mars 1938. Le service des marchandises a cessé dans les années 1950 sur la section de Pré-en-Pail à Javron et le 13 avril 1987[1] entre Javron et Mayenne.

Dates de déclassement :

  • Pré-en-Pail - Javron (PK 5,180 à 11,438) : 24 mai 1960[5].
  • Javron - Mayenne (PK 11,438 à 44,396) : 9 décembre 1992[1].

L'ancienne section de Mayenne à Javron a été aménagée en voie verte en sable compacté[6].

Infrastructure[modifier | modifier le code]

Cette ligne exigea d'important travaux de génie civil en raison de son tracé tourmenté. L'ingénieur Fulgence Bienvenüe en dirigea la construction.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b et c Journal Officiel de la République Française du 11 décembre 1992, page 16 899.
  2. « N° 4891 - Loi qui déclare d'utilité publique l'établissement de divers chemins de fer dans la région Ouest : 16 décembre 1875 », Bulletin des lois de la République Française, Paris, Imprimerie Nationale, série XII, vol. 11, no 285,‎ , p. 1281 - 1283 (lire en ligne).
  3. « N° 8252 - Loi qui autorise le ministre des Travaux publics à entreprendre l'exécution des travaux de superstructure de divers chemins de fer : 31 juillet 1979 », Bulletin des lois de la République Française, Paris, Imprimerie Nationale, série XII, vol. 19, no 461,‎ , p. 109 - 110 (lire en ligne).
  4. « N° 14218 - Loi qui approuve la convention passée, le 17 juillet 1883, entre le ministre des Travaux publics, et la compagnie des chemins de fer de l'Ouest : 20 novembre 1883 », Bulletin des lois de la République Française, Paris, Imprimerie Nationale, série XII, vol. 28, no 834,‎ , p. 359 - 367 (lire en ligne).
  5. Journal Officiel de la République Française du 14 juin 1960, page 5 360.
  6. http://www.af3v.org/-Fiche-VVV-.html?voie=229 La Voie Verte de Mayenne à Javron (consulté le 3 décembre 2011)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Article connexe[modifier | modifier le code]