Ligne de Granville à Sourdeval

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Ligne de
Granville à Sourdeval
Image illustrative de l’article Ligne de Granville à Sourdeval
Rame traversant la Place Pléville à Granville
Pays Drapeau de la France France
Villes desservies Granville, Sourdeval
Historique
Mise en service 1908
Fermeture Ligne fermée
Caractéristiques techniques
Écartement métrique (1,000 m)
Nombre de voies Voie unique
Trafic
Propriétaire Département de la Manche
Exploitant(s) Chemins de fer de la Manche

La ligne de Granville à Sourdeval est une ancienne ligne de chemin de fer secondaire à voie métrique du réseau départemental de la Manche, exploitée dans la première partie du XXe siècle par les Chemins de fer de la Manche (CFM).

Histoire[modifier | modifier le code]

Cette ligne, longue de 71 km, a été exploitée de 1908 à 1935 par la Compagnie des chemins de fer de la Manche, dont le réseau, long de 248 km, comprenait également les lignes suivantes :

Infrastructure[modifier | modifier le code]

Stations[modifier | modifier le code]

La ligne dans le défilé du Pignon-Butor à Carolles.
La ligne à travers les bois de Saint-Jean-le-Thomas.
  • Granville-port
  • Granville ouest
  • Donville triage
  • Saint-Pair-sur-Mer
  • Jullouville
  • Carrolles plage
  • Carrolles
  • Champeaux
  • Saint-Jean-le-Thomas[2]
  • Dragey
  • Genêts
  • Bacilly
  • Vains - Saint-Léonard
  • Vains
  • Marcey
  • Avranches-ouest
  • Avranches-État
  • Pont-sous-Avranches
  • Tirepied
  • Vernix
  • Petit-Celland
  • Brécey
  • Cuves
  • Mesnil-Gilbert
  • Chérence-le-Roussel
  • Perier-Brouains
  • Sourdeval

Exploitation[modifier | modifier le code]

Horaires[modifier | modifier le code]

Horaire publié dans le Journal de la Manche et de la Basse-Normandie, n°506, du .

Matériel roulant[modifier | modifier le code]

Matériel et installations préservées[modifier | modifier le code]

La gare de Carolles a été rachetée par la municipalité pour y installer la Mairie en 1950. la gare de Jullouville est actuellement l'ofice de tourisme de la commune. La gare de Saint Pair a été transformée en médiateque.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. FACS, « Les Chemins de Fer Secondaires de France : Département de la Manche. », sur http://www.trains-fr.org (consulté le )
  2. Office de tourisme Saint Jean le Thomas, « Le Petit Train de la Côte (1908 – 1935) », Histoire de St Jean, sur http://www.saintjeanlethomas.com (consulté le )

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Michel Harouy, Un petit train de la Manche : Granville, Coutances, Lessay, Sainte-Mère-Église, Montebourg, 1907-1932, éditions Cheminements, , 187 p. (ISBN 978-2-84478-494-0, lire en ligne)

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]