Li Wan, la Pâle

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Li Wan, la Pâle
Publication
Auteur Jack London
Titre d'origine
Li-Wan, the Fair
Langue Anglais américain
Parution New York (États-Unis)
The Macmillan Co
1902
Recueil
Traduction française
Traduction Louis Postif
Parution
française
Le Quotidien, 1924
Intrigue
Genre Nouvelle d'aventure
Lieux fictifs Yukon
Nouvelle précédente/suivante

Li Wan, la Pâle (titre original : Li-Wan, the Fair) est une nouvelle américaine de Jack London publiée aux États-Unis en 1902.

Historique[modifier | modifier le code]

La nouvelle est publiée initialement dans le périodique The Atlantic Monthly en août 1902, avant d'être reprise dans le recueil Les Enfants du froid en septembre 1902.

Résumé[modifier | modifier le code]

« - Toi, Li-Wan, tu es ma femme, et la femme suit la piste de son mari où qu'elle conduise. telle est la loi. »[1] Canim, le Canoë, se chargera de faire oublier à la fille de Pow-Wah-Kaan et d'un blanc la pâleur de son métissage.

Éditions[modifier | modifier le code]

Éditions en anglais[modifier | modifier le code]

Traductions en français[modifier | modifier le code]

  • Li-Wan, la Blonde, traduit par Louis Postif, in Le Quotidien, périodique, juin 1924.
  • Li-Wan, la Belle, traduit par Louis Postif, in Les Enfants du froid, recueil, Hachette, 1932.
  • Li Wan, la Pâle, traduit par Marc Chénetier, Gallimard, 2016[2].

Sources[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. Jack London
  2. Jack London, Romans, récits et nouvelles, tome I, édition publiée sous la direction de Philippe Jaworski, Paris, Gallimard, coll. « Bibliothèque de la Pléiade », 2016 (ISBN 9782070146475)