Lednice

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Lednice
Blason de Lednice
Héraldique
Drapeau de Lednice
Drapeau
Château de Lednice.
Château de Lednice.
Administration
Pays Drapeau de la République tchèque République tchèque
Région Flag of South Moravian Region.svg Moravie-du-Sud
District Břeclav
Maire Libor Kabát
Code postal 691 44
Indicatif téléphonique international +(420)
Démographie
Population 2 336 hab. (2015)
Densité 75 hab./km2
Géographie
Coordonnées 48° 48′ 00″ N 16° 48′ 14″ E / 48.799949, 16.803879448° 48′ 00″ Nord 16° 48′ 14″ Est / 48.799949, 16.8038794
Altitude 173 m
Superficie 3 127 ha = 31,27 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : République tchèque

Voir la carte administrative de République tchèque
City locator 14.svg
Lednice

Géolocalisation sur la carte : République tchèque

Voir la carte topographique de République tchèque
City locator 14.svg
Lednice
Liens
Site web www.lednice.cz

Sur les autres projets Wikimedia :

Un grand parc en de multiples étendues

Lednice (en allemand : Eisgrub) est un bourg (mestys) du district de Břeclav, dans la région de Moravie-du-Sud, en République tchèque. Sa population s'élevait à 2 336 habitants en 2015[1].

Lednice, à une dizaine de kilomètre de Vienne au sud de la Moravie et aux confins de la Basse-Autriche, est célèbre pour ses vignobles, son château et le vaste parc domaniale de Lednice-Valtice, inscrits sur la liste du patrimoine mondial.

Histoire[modifier | modifier le code]

La plus ancienne trace écrite d'Eisgrub remonte à 1222 et fait mention d'une forteresse. Au milieu du XIIIe siècle, elle devient la propriété des princes de Liechtenstein qui la possède jusqu'en 1945. Ceux-ci transforment progressivement, à partir du siècle des lumières, Lednice et le village voisin de Valtice en un complexe de châteaux, jardins, pépinières et arboretum, école d'horticulture, folies et parcs unique en Europe avec une surface de 200 km2 (soit une surface plus importante que la seule principauté montagneuse du Liechtenstein qui restera uniquement dans le patrimoine de la famille).

Aloïs Ier de Liechtenstein, régent de la maison princière, à la fin du XVIIIe siècle, peut être considéré comme le précurseur de l'aménagement artificiel du domaine princier en un vaste jardin paysager anglais, incluant champs, forêts, vignobles, étangs et cours d’eau. Il songe à y développer l'agronomie, l'horticulture et la sylviculture et fait œuvre sociale en fondant une école versée dans ses spécialités animées par ses jardiniers, maîtres-bergers et paysagistes, ouverte aux enfants de roturiers. Il lance le projet d'un arboretum constitué d'arbres exotiques, notamment d'espèces américaines. Dans un état d'esprit anglo-saxon, il cherche à améliorer l'élevage local de gros et petit bétail, il importe en fraude des moutons mérinos d'Espagne et s'efforce de créer une bergerie modèle.

Son frère militaire, Jean Ier, ne désavoue pas l'œuvre titanesque et forcément inachevée de son frère, mieux il la poursuit. La même remarque vaut pour son petit-neveu Jean II de Liechtenstein, qui inaugure des serres grandioses.

Partie fleurie du parc anglais

Notez que le vieux village de Lednice est déplacé pour agrandir le parc jugé trop étroit devant le château, dans un style néo-baroque.

Administration[modifier | modifier le code]

La commune se compose de deux quartiers :

  • Lednice
  • Nejdek

Patrimoine[modifier | modifier le code]

Le minaret turc

Le domaine de Lednice-Valtice, dans la vallée du même nom, a été nationalisé. Avec ses 280 kilomètres carrés, ce jardin paysager serait le plus grand d’Europe et figure aujourd’hui au patrimoine mondial de l’Unesco.

Lednice - 1980

Château de Lednice[modifier | modifier le code]

La forteresse gothique initiale est remplacée entre 1544 et 1585 par un palais Renaissance entouré de jardins. Le château est reconstruit au XVIIe siècle dans le gout baroque dont nous restent les écuries dans la partie ouest du complexe palatin, œuvre de Johann Bernhard Fischer von Erlach. Entre 1766 et 1772, le palais est reconstruit dans le goût néo-classique en vogue alors pour être encore reconstruit en 1815 dans le style Empire et, pour la dernière fois, entre 1846 et 1858 dans un style néo-gothique historicisant sur les plans de J. Wingelmüller et J. Heidrich. Cette dernière reconstruction a gardé les plans existants, se contentant de changer la modénature des façades et la décoration intérieure. Le château intègre l'église paroissiale dédiée à Saint-Jacques le Majeur.

Parc de Lednice[modifier | modifier le code]

Comme le palais attenant, il subit maintes métamorphoses. Jardins Renaissance tout d'abord, parc d'inspiration baroque italienne dans les années 1730 avec terrasses et sculptures décoratives, puis orangerie dans le goût français, avant de passer à la mode anglaise juste avant le XIXe siècle, notamment sur les plans de l'architecte Fanti. La rivière Dyje est alors captée pour alimenter étangs et canaux enjambés par des ponts. La dernière transformation en date a lieu en 1884–1887 quand, sur les plans de l'architecte Michelli, dans le goût néo-baroque français à la mode, le parterre regagne les formes géométriques, les sculptures antiques, fontaines, buis taillés et boulingrins qui auraient pu être là deux siècles auparavant. Le parc fait également fonction d'arboretum avec 200 espèces d'arbres qui y poussent.

Minaret[modifier | modifier le code]

Cette construction romantique, haute de 60 mètres, date de 1797–1802. Elle est construite dans le style mauresque sur les plans de Joseph Hardtmuth, maître d'œuvre autrichien recruté par Aloïs pour ses talents d'architecte et d'aménageurs paysagers. Elle se veut un hommage aux nombreux apports turcs et orientaux musulmans à la civilisation autrichienne, ainsi qu'à l'art des fleurs et des jardins.

Château-Jan (Janohrad)[modifier | modifier le code]

Cette folie est construite en 1807 sur les plans de Joseph Hardtmuth : typiquement romantique, elle représente un château fort en ruines. Elle abrite une volière et une exposition d'objets à caractère ornithologique et liés à la vénerie.

Relais de chasse[modifier | modifier le code]

Cette construction classique à un étage présente une façade articulée sur trois arcades.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (cs) Population des communes de la République tchèque au 1er janvier 2015.

Filmographie[modifier | modifier le code]

  • Série documentaire allemande sur les jardins paysagers, Au plus près de l'Eden, en particulier le n°2, sur le domaine de Lednice-Valtice réalisé par Eva Jobst pour MDR en 2013, et diffusé par Arte plusieurs fois. Cet excellent documentaire est présenté par l'écrivain allemand Vladimir Kaminer, qui, enjoué et enthousiasme, décrit les lieux lors de ses déplacements et les commente grâce à ses rencontres et entrevues, notamment avec Stephan Körner, historien de l’art, spécialiste des châteaux Liechstenstein, avec le paysagiste tchèque Zdenek Novák formé par l'école paysagère et d'agronomie du lieu, par ailleurs rattachée à l'Université de Brünn, avec d'autres personnalités dont l'intendante officielle du domaine ouvert aux touristes.

Liens externes[modifier | modifier le code]