Tupou VI

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Lavaka Ata ʻUlukālala)
Aller à : navigation, rechercher
Tupou VI
Tupou VI en 2008.
Tupou VI en 2008.
Titre
6e roi des Tonga
En fonction depuis le
(3 ans 4 mois et 7 jours)
Couronnement
Premier ministre Lord Tuʻivakano
ʻAkilisi Pohiva
Prédécesseur George Tupou V
Prince héritier des Tonga

(5 ans 5 mois et 20 jours)
Monarque George Tupou V
Prédécesseur Siaosi Tāufaʻāhau Tukuʻaho
Successeur Siaosi Tukuʻaho
13e Premier ministre des Tonga

(6 ans 1 mois et 8 jours)
Monarque Taufa'ahau Tupou IV
Prédécesseur Baron Vaea
Successeur Feleti Sevele
Biographie
Hymne royal Ko e Fasi ʻo e Tuʻi ʻo e ʻotu Tonga
Dynastie Tupou
Nom de naissance ʻAhoʻeitu ʻUnuakiʻotonga Tukuʻaho
Date de naissance (56 ans)
Lieu de naissance Tongatapu (Tonga)
Père Taufa'ahau Tupou IV
Mère Halaevalu Mataʻaho ʻAhomeʻe
Conjoint Heuifanga Nanasipauʻu
Enfant(s) Princesse ʻAngelika Lātūfuipeka Halaʻevalu Mataʻaho Napuaʻokalani Tukuʻaho
Prince Siaosi Tukuʻaho, Tupoutoʻa ʻUlukālala
Prince Viliami ʻUnuaki-ʻo-Tonga Mumui Lalaka-Mo-e-ʻEiki Tukuʻaho, prince Ata
Héritier Siaosi Tukuʻaho
Résidence Palais royal, Nuku'alofa

Tupou VI
Premier ministre des Tonga
Monarques des Tonga

Tupou VI, de son nom de naissance ʻAhoʻeitu ʻUnuakiʻotonga Tukuʻaho (né le ), est roi des Tonga depuis mars 2012. Il est le 4e enfant de Taufaʻahau Tupou IV et le frère de George Tupou V, brutalement décédé en 2012.

Biographie[modifier | modifier le code]

Il était précédemment plus connu par ses titres coutumiers (dans n'importe quel ordre) : Lavaka Ata ʻUlukālala, ancien Premier ministre des Tonga, du 3 janvier 2000 jusqu'au 11 février 2006, date à laquelle il a démissionné. Il a également été ministre des Affaires étrangères d'octobre 1998 à août 2004 et ministre de la Défense d'octobre 1998 à septembre 2004. D'août 2008 à mars 2012, il est haut-commissaire tongien en Australie et réside à Canberra[1],[2].

Sa période en qualité de Premier ministre fut qualifiée de « désastreuse » selon le Sydney Morning Herald, indiquant qu'il avait « créé une compagnie aérienne qui a fait faillite, et alourdi le royaume de dettes massives »[3]. Revenant sur cette période au moment de l'accession du prince au trône, l'universitaire Ian Campbell, spécialiste des Tonga, tempéra cette impression, reconnaissant que le gouvernement Lavaka Ata ʻUlukālala avait été « controversé », mais rappelant que le roi Taufaʻahau Tupou IV avait été un « personnage plutôt autocratique », laissant peu de latitude à son Premier ministre[4].

Son successeur désigné à la tête du gouvernement, Feleti Sevele, est le premier Premier ministre des Tonga à ne pas être noble ou héritier[5].

Jusqu'à l'avènement de son frère George Tupou V comme roi des Tonga, il portait le triple titre de Lavaka Ata ʻUlukālala[6]. Devenu prince héritier, il porte le titre de Tupoutoʻa Lavaka. Il a 3 enfants :

  1. S.A.R. la princesse ʻAngelika Lātūfuipeka Halaʻevalu Mataʻaho Napuaʻokalani Tukuʻaho
  2. S.A.R. le prince Siaosi Tukuʻaho, prince héritier et Tupoutoʻa ʻUlukālala depuis 2012.
  3. S.A.R. le prince Viliami ʻUnuaki-ʻo-Tonga Mumui Lalaka-Mo-e-ʻEiki Tukuʻaho, Ata depuis 2006.

Le prince ʻAhoʻeitu ʻUnuakiʻotonga Tukuʻaho, Tupoutoʻa Lavaka, succède à son frère, le roi Siaosi Tupou V, décédé subitement le 18 mars 2012[7], sur le trône des Tonga sous le simple nom de règne de Tupou VI[8], contrairement à la tradition[9]. Il devient simultanément le vingt-quatrième détenteur du titre de Tuʻi Kanokupolu[10]. Le 27 juin 2015 débutent onze jours de célébration autour de son couronnement, qui a lieu le 4 juillet. Le prince héritier Naruhito du Japon et le prince Georges de Habsbourg-Lorraine assistent à la cérémonie, de même que les gouverneurs généraux d'Australie, Sir Peter Cosgrove et de Nouvelle-Zélande, Sir Jerry Mateparae[11],[12].

Depuis son arrivée sur le trône, le roi Tupou VI a effectué de nombreuses réalisations positives, parmi lesquelles un plan d'accélération de réalisation des objectifs du millénaire pour le développement de l'ONU[13], la création d'un nouveau programme social d'assistance destiné aux personnes âgées, aux handicapés et aux étudiants[14], ainsi qu'une politique de promotion et de développement du tourisme et des énergies renouvelables[15].

Il a également été chancelier de l'Université du Pacifique sud entre juillet 2013 et septembre 2014[16],[17].

Titulature[modifier | modifier le code]

  •  : Son Altesse royale le prince ʻAhoʻeitu ʻUnuakiʻotonga Tukuʻaho (naissance)
  •  : Son Altesse royale Lavaka ;
  •  : Son Altesse royale Lavaka Ata ;
  •  : Son Altesse royale Lavaka Ata ʻUlukālala ;
  •  : Son Altesse royale le prince héritier, Tupoutoʻa Lavaka ;
  •  : Sa Majesté le roi des Tonga

Ascendance[modifier | modifier le code]

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
16. Viliami Tungī Halatuituia
 
 
 
 
 
 
 
8. Siaosi Tukuʻaho
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
17. ʻAnaseini Tupou Veihola
 
 
 
 
 
 
 
4. Viliami Tungī Mailefihi
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
18. Sūnia Mafileʻo
 
 
 
 
 
 
 
9. Mele Siuʻilikutapu
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
19. Fane Tupou Vavaʻu
 
 
 
 
 
 
 
2. Taufa'ahau Tupou IV
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
20. Siaosi Fatafehi Toutaitokotaha
 
 
 
 
 
 
 
10. George Tupou II
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
21. ʻElisiva Fusipala Taukiʻonetuku
 
 
 
 
 
 
 
5. Sālote Tupou III
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
22. ʻAsipeli Kupuavanua Fotu
 
 
 
 
 
 
 
11. Lavinia Veiongo Fotu
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
23. Tōkanga Fuifuilupe
 
 
 
 
 
 
 
1. Tupou VI
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
24. Taniela ʻOtukolo ʻAhomeʻe
 
 
 
 
 
 
 
12. Salomone Piutau ʻOtukolo ʻAhomeʻe
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
25. Siulolovau Vaea ʻAhomeʻe
 
 
 
 
 
 
 
6. Tēvita Manuopangai ʻAhomeʻe
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
26. Viliami Maealiuaki Mafileʻo
 
 
 
 
 
 
 
13. ʻAmelia Moʻungaʻaelangi Maealiuaki
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
27. Maʻata Maealiuaki
 
 
 
 
 
 
 
3. Halaevalu Mataʻaho ʻAhomeʻe
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
28. Siosāteki Tonga Veikune
 
 
 
 
 
 
 
14. Fotu ʻa Falefā Veikune
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
29. Tuʻifua
 
 
 
 
 
 
 
7. Heuʻifanga Veikune
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
30. Siale ʻAtaongo
 
 
 
 
 
 
 
15. Vāhoi
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
31. Tupou Moheofo
 
 
 
 
 
 

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) "Crown Prince Tonga's first High Commissioner to Australia", Matangi Tonga, 15 août 2008
  2. (en) "Tonga’s Crown Prince made High Commissioner in Canberra", Radio New Zealand International, 15 août 2008
  3. (en) "Eccentric king set Tonga on path towards democracy", Sydney Morning Herald, 20 mars 2012
  4. (en) "Academic defends new Tonga King’s performance as prime minister", Radio New Zealand International, 20 mars 2012
  5. (en) "Tonga gets first elected leader", BBC, 13 février 2006
  6. Lavaka de Pea, Ata de Kolovai, ʻUlukālala de Vavaʻu
  7. (en) "Tongan monarch dies at 63", The Australian, 19 mars 2012
  8. Annonce du décès du roi Siaosi Tupou V et proclamation du nouveau roi Tupou VI, portail du gouvernement des Tonga, 21-03-2012.
  9. Les précédents monarques portaient tous l'un de leurs prénoms de naissance accompagné de « Tupou N », contrairement au prince ʻAhoʻeitu ʻUnuakiʻotonga Tukuʻaho qui choisit de s'appeler tout simplement Tupou VI.
  10. (en) "Ha'a Tu'i: Tu'i Kanokupolu", portail du gouvernement des Tonga, 23 mars 2012
  11. (en) "King crowned in Tonga", New Zealand Herald, 4 juillet 2015
  12. (en) "Tonga crowns King Tupou VI in lavish public coronation, parties", Australian Broadcasting Corporation, 4 juillet 2015
  13. http://foreignaffairs.co.nz/2013/10/02/statement-by-his-majesty-king-tupou-vi-on-the-occasion-of-the-general-debate-of-the-sixty-eighth-session-of-the-united-nations-general-assembly/
  14. http://www.parliament.gov.to/index.php/news-room/latest-news/latest-news-in-english/172-king-tupou-vi-urges-parliament-to-protect-our-economy
  15. http://tonga-broadcasting.net/his-majesty-tupou-vi-opens-2013-session-of-legislative-assembly.html
  16. (en) King Tupou VI installed Chancellor of the University of the South Pacific
  17. (en) USP Welcomes 21st Chancellor