George Tupou II

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
George Tupou II
Tupou II and ʻAnaseini Takipō.jpg

Mariage du roi George Tupou II en 1909.

Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 43 ans)
TongaVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Père
Mère
Elisiva Fusipala Tauki'onetuku (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Enfant

George Tupou II, né le à Neiafu et mort le , est le roi des Tonga du à sa mort.

Biographie[modifier | modifier le code]

Fils de la princesse Elisiva Fusipala Tauki'onetuku, il est l'arrière-petit-fils de George Tupou Ier, le fondateur de la monarchie tongienne.

En 1893, il monte sur le trône à l'âge de 18 ans, après la mort de son arrière-grand-père. Alors célibataire, il est bientôt pressé par les chefs coutumiers de se marier mais il refuse la candidate choisie par ces derniers. Le , il épouse Lavinia Veiongo qui lui donne son seul enfant, la princesse Salote en 1900, avant de mourir deux ans plus tard.

Le territoire de Tonga est placé sous la juridiction du Haut commissariat britannique pour le Pacifique oriental depuis 1893. La France y ouvre une agence consulaire mais, malgré les demandes du roi, elle reconnaît la suprématie britannique dès 1899[1].

En 1897, en tant que commandant de l’aviso-transport de la marine française Eure, le capitaine de frégate Alphonse Lecuve rencontre le roi lors d’une escale et lui confirme la position française[2] : « Le 4 novembre [1897], accompagné d’une partie des officiers, je faisais ma visite au roi. Dans le cours de notre entretien, il appuya fortement la crainte qu’il éprouvait de voir son pays annexé par l’Angleterre et dit qu’il espérait bien que la France ne le permettrait jamais. Quelques jours plus tard, le père du roi me fit demander une entrevue, et il accentua plus fortement encore que ce dernier le désir de voir la France se mettre en travers des projets supposés de l’Angleterre, insistant sur les excellentes relations qui avaient toujours existé entre les deux pays. Je me contentai à l’un comme à l’autre de répondre par des paroles aimables et courtoises, mais sans aucune portée. Dès lors, l’archipel de Tonga fut livré aux Anglais »

En 1905, Tonga devient un protectorat britannique.

Le règne de George Tupou II est troublé par la corruption et l'inefficacité du gouvernement.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Caroline Duriez-Toutain, Présence et perceptions maristes à Tonga 1840-1900, Numéro 22 de la collection Iles et archipels, Presses universitaires de Bordeaux, 1996
  2. Le capitaine de frégate Lecuve, commandant l’Eure, au ministre de la marine, rade de Nouméa, 25 novembre 1897, Archives diplomatiques du quai d’Orsay, nouvelle série, volume 28, Les îles du Pacifique, Politique étrangère, Tome 1, février 1896 à mars 189