Lac Semechonite

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

lac Semechonite
Image illustrative de l’article Lac Semechonite
Le lac Merom, de la vallée de la Houla, en 1890 (atelier Félix Bonfils)
Administration
Pays Drapeau d’Israël Israël
Coordonnées 33° 06′ 12″ nord, 35° 36′ 33″ est
Géolocalisation sur la carte : Israël
(Voir situation sur carte : Israël)
lac Semechonite

Le lac Semechonite (en latin Semechonites ou Samachonites lacus) est le nom donné dans l'Antiquité au lac Merom ou lac de la vallée de la Houla (en: Lake Huleh), situé en Galilée, au nord du lac de Tibériade et de l'actuel village de Yessod Haméala.

Ce lac jadis marécageux, que traversait le Jourdain, est aujourd'hui drainé et intensivement cultivé.

Étymologie[modifier | modifier le code]

Johann Jacob Hofmann, dans son Lexicon universale (1698), rapproche le nom Samachonites de l'arabe samachon ou semechon (« poisson ») et du chaldéen Sumchuathas. Il donne le nom alternatif de mare Sochni[1].

Références bibliques[modifier | modifier le code]

Le Révérend George Leo Haydock, dans son Commentaire de la Bible de Douai datant de 1859, se réfère à Flavius Josèphe[2] pour situer la fontaine de Daphnis dont parle le Livre des Nombres (au chapitre 34, verset 11) à proximité du lac Semechonite[3].

Le lac saumâtre de la Houla est nommé lac Semechonite dans les cartes géographiques qui terminent la Bible de Jérusalem[4].

Ce lac est à proximité de la ville très ancienne de Hazor, (en hébreu : תל חצור). Il fait partie des terres imparties sous Josué à la tribu de Nephtali fils de Jacob et de Bilha.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Johann Jacob Hofmann, Lexicon universale, Leiden, 1698. Voir article Samachonites.
  2. Flavius Josèphe, Guerre des Juifs, IV, 1.
  3. George Leo Haydock, Catholic Family Bible and Commentary, 1859. Voir les commentaires du chapitre 34 du Livre des Nombres.
  4. La Sainte Bible traduite en français sous la direction de l'École biblique de Jérusalem, Éditions du Cerf, Paris, 1956.