La Petite-Hollande

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Petite Hollande.

La Petite-Hollande
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Bourgogne-Franche-Comté
Département Doubs
Ville Montbéliard
Démographie
Population 9 200 hab. (2015[1])
Fonctions urbaines Résidentielle
Étapes d’urbanisation Années 1960
Géographie
Coordonnées 47° 30′ 05″ nord, 6° 47′ 48″ est
Transport
Bus Ligne 1, 4, 30 (CTPM)
Localisation
Localisation de La Petite-Hollande
localisation du quartier sur la commune de Montbéliard

Géolocalisation sur la carte : France

Voir sur la carte administrative de France
City locator 14.svg
La Petite-Hollande

La Petite-Hollande est le quartier sud de Montbéliard.

Description[modifier | modifier le code]

Le quartier est situé le long du canal du Rhône au Rhin. La Petite-Hollande est un quartier ancien autrefois séparé du centre-ville par un pont-levis (à la hollandaise) sur le canal, du type de celui de Courcelles-les-Montbéliard. Les constructions mélangent pavillons et maisons bourgeoises.

Histoire[modifier | modifier le code]

Pour répondre à l'accroissement de la main-d'œuvre des usines Peugeot et donc à la demande croissante de logements et au retour des Pieds-Noirs d'Algérie, la zone à urbaniser en priorité (ZUP) est créée par arrêté du 24 mai 1963. Les premiers bâtiments voient le jour en 1965 dans les champs dominant la Petite-Hollande. C'est à cette époque que le pont historique est remplacé par l'actuel « escargot », facilitant les échanges entre le centre et le nouveau quartier.

Architecture[modifier | modifier le code]

L'architecture de ce nouveau quartier est dominée par de grands ensembles immobiliers qui abritent encore aujourd'hui près de la moitié de la population de Montbéliard. À cette époque, la croissance démographique extrapolée prévoyait près de 400 000 personnes sur le Pays de Montbéliard à l'horizon 1990.

Développé à partir des années 1990, le sud du quartier dit des Portes du Jura abrite le site universitaire de Montbéliard, la technopole Numerica et le laboratoire de recherche FEMTO-ST.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Les quartiers du pays de Montbéliard, Novembre 2000. Addition des différentes composantes du quartier

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]