Lütschine

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Lütschine
Extrait du dictionnaire géographique de la Suisse donnant une vue d’ensemble des deux Lütschine (édition de 1905).
Extrait du dictionnaire géographique de la Suisse donnant une vue d’ensemble des deux Lütschine (édition de 1905).
Caractéristiques
Longueur 23 km
Bassin ?
Bassin collecteur Rhin
Débit moyen 17,8 m3/s (Gsteig) [1]
Régime glaciaire
Cours
Source principale Schwarze Lütschine
· Localisation Untere Grindelwaldgletscher
· Altitude 1 400 m
· Coordonnées 46° 36′ 06″ N, 8° 03′ 14″ E
Source secondaire Weisse Lütschine
· Localisation Différents glaciers
· Altitude 1 500 m
· Coordonnées 46° 30′ 53″ N, 7° 53′ 31″ E
Confluence des sources Zweilütschinen
· Localisation commune de Gündlischwand
· Altitude 648 m
· Coordonnées 46° 38′ 02″ N, 7° 53′ 55″ E
Confluence Aar
· Localisation lac de Brienz
· Altitude 564 m
· Coordonnées 46° 41′ 27″ N, 7° 53′ 53″ E
Géographie
Pays traversés Drapeau de la Suisse Suisse
Canton Berne

La Lütschine est une rivière coulant en Suisse dans l'Oberland bernois, c'est un affluent de l'Aar, dans laquelle elle se jette légèrement en amont d’Interlaken.

Branches[modifier | modifier le code]

Elle est formée de deux branches distinctes la Schwarze Lütschine (en français : « Lütschine noire ») et la Weisse Lütschine (en français : « Lütschine blanche ») qui se rejoignent près de la commune de Zweilütschinen.

La Lütschine blanche (16 km) prend sa source dans la vallée de Lauterbrunnen et jaillit des glaciers de Tschingel et du Breithorn ainsi que du petit lac d'Oberhore (Oberhoresee[2], 2 065 m). Ses principaux affluents sont : la Sefinenlütschine, le Trümmelbach, le Staubbabch et le Sausbach.

La Lütschine noire (23 km) prend sa source au glacier de Grindelwald. Son nom lui vient de la couleur que lui donnent ses apports d'ardoise. Son principal affluent est le Saxetenbach.

Après sa jonction avec la branche blanche, elle traverse la vallée du Lütschenthal longue de 6 km. Elle se jette dans le lac de Brienz, étant ainsi un affluent de l'Aar.

La vaste plaine qui s'étend entre Interlaken, Wilderswil et Bönigen n'est autre chose qu'un delta de la Lütschine[3].

Actualité[modifier | modifier le code]

Après une série d'éboulement de la moraine, un lac glaciaire s'est formé depuis 2005 sur le glacier de Grindelwald. Sous l'effet du réchauffement climatique le lac grandit chaque année. Il s'est rempli plusieurs fois et a provoqué des inondations dans la vallée, créant d'important dégâts dans les vallées de Grindelwald et de Lütschental. Pour limiter les nouveaux risques de débordement, un tunnel d'évacuation des eaux est en construction[4].

Galerie[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Débit annuel pour 2008, OFEV.
  2. Office fédéral.
  3. Charles Knapp (dir.), Dictionnaire géographique de la Suisse, Neuchâtel, Victor Attinger, 1902-1910 [détail des éditions].
  4. Tribune de Genève, .

Annexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]