Léontion

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Léontion
Biographie
Époque
Domicile
Athènes (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Activités
Conjoint
Autres informations
Domaine
Mouvement
Maître

Léontion (Λεόντιον) (IIIe siècle av. J.-C.),philosophe qui dirigea sa propre école et courtisane athénienne, est connue pour être l'une des plus belles femmes de la Grèce antique et pour avoir été la femme de Métrodore de Lampsaque, la maîtresse d'Épicure et peut-être aussi du poète Hermésianax. Ses écrits sont mentionnés par Cicéron, qui cite Contre Théophraste[1],[2] en en vantant l’atticisme. C'est l'une des femmes philosophes les plus importantes de la période avec Nicoboulé et Phintys.

Selon Pierre-Jean-Baptiste Chaussard, le poète Hermésianax a composé pour elle trois livres d’élégies. Athénée a conservé l’une de ces élégies[3]. Les anti-épicuriens disent que c'était une prostituée, elle était hétaïre, c'est-à-dire davantage une courtisane.

Évocation dans l'art contemporain[modifier | modifier le code]

Annexes[modifier | modifier le code]

Ouvrages de référence[modifier | modifier le code]

  • Épicure, Leontion and Ternissa (de Walter Savage Landor, édité par the Ballantyne Press, 1896) OCLC:26695679
  • Fêtes et courtisanes de la Grèce, supplément aux voyages d'Anacharsis et d'Antenor (de Pierre-Jean-Baptiste Chaussard, F. Buisson, Paris, 1801)
  • Régine Pietra, Les femmes philosophes de l'Antiquité gréco-romaine, L'Harmattan, 1996.
  • Olivier Gaudefroy, Elles ont fait l'Antiquité, Turquoise, 2016.

Références[modifier | modifier le code]

  1. De Natura Deorum (I)
  2. Un ouvrage homonyme est également attribué à Épicure
  3. Athénée, Deipnosophistes [détail des éditions] (lire en ligne) (XIII, 597)
  4. Musée de Brooklyn - Centre Elizabeth A. Sackler - Léontion
  5. Judy Chicago, The Dinner Party : From Creation to Preservation, Londres, Merrel 2007. (ISBN 1-85894-370-1).

Liens externes[modifier | modifier le code]