Hermésianax

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant la Grèce antique
Cet article est une ébauche concernant la Grèce antique.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Hermésianax est un poète Grec de l'École d'Alexandrie du IVe siècle av. J.-C..

Éléments biographiques[modifier | modifier le code]

Originaire de la ville de Colophon, cité grecque d'Ionie (Asie mineure), il fut élève de Philetas de Cos vers -330.

Œuvre[modifier | modifier le code]

Poète élégiaque, son chef-d'œuvre fut un poème en trois livres dédicacé à sa maîtresse, la courtisane Leontion. Un passage de cent vers de l'un de ses poèmes a été préservé par l'historien Athénée[1]. Sur un ton plaintif, il énumère les causes, mythologiques et historiques, de l'irrésistible pouvoir de l'amour. Un papyrus antique conservé à la Sorbonne de Paris contient un fragment de son Poème des Tatouages[2]. Il commenta entre autres poètes Hésiode, notamment le Bouclier d'Héraclès. Pausanias rapporte certains éléments d'Hermésianax[3].

Style[modifier | modifier le code]

Hermésianax, dont le style est caractérisé par une alternance de force et de tendresse, était très populaire à son époque et demeura très estimé jusque dans la période augustéenne.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Athénée, Deipnosophistes [détail des éditions] [lire en ligne], XIII, 597.
  2. inv. 2254 ; h. 15.2, l. 10.5 ; MP3 461.11
  3. I, 34-45., VII, 17

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Fêtes et courtisanes de la Grèce, supplément aux voyages d'Anacharsis et d'Anténor (de Pierre-Jean-Baptiste Chaussard, F. Buisson, Paris, 1801)

Source[modifier | modifier le code]