Léa Julian

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Léa Julian
Naissance 2 mars 1998
Toulouse
Physique
Cheveux Bruns
Yeux Bleu-vert
Taille (EU) 1,80 m ; (US) 5' 11"[1]
Mensurations (EU) 80-61-87 ; (US) 31-23-34[2]
Taille vêtement (EU) 34 ; (US) 8[3]
Pointure (EU) 41 ; (US) 10
Carrière
Période active 2013 - Aujourd'hui
Agence The Society Management (New York); Elite Paris (Paris); Elite Milan (Milan); Elite Londres (Londres); Elite Espagne (Barcelone); Elite Copenhague (Copenhague); Vivien’s Model Management - Sydney (Sydney)[4]

Site officiel Instagram : https://www.instagram.com/lea_jul/

Léa Julian, née Léa Élise Julian le à Toulouse, est un mannequin français.

Jeunesse[modifier | modifier le code]

C’est à 15 ans qu’elle est repérée par l’agence Elite lors d’un casting organisé à Labège dans le cadre du concours Elite Model Look en 2013 que gagnera son amie Estelle Chen[5] en France. Elle finit parmi les 12 finalistes du concours national et signe un contrat le lendemain. Elle obtient son Bac ES au lycée Joseph Saverne de l’Isle-Jourdain, dans le Gers[6] en 2016.

Après quelques projets dans le milieu, elle fait son premier grand défilé à l’âge de 16 ans pour la collection haute couture de Valentino en automne 2015 à Rome et réalise son premier shooting important la même année pour le magazine ELLE Vietnam, photographiée par Benjamin Kanarel dans sa série « Rebel Couture »[7].

Carrière[modifier | modifier le code]

Elle pose les années qui suivent pour Intermission Magazine[8], Vogue Italie, Vogue Japon, la collection printemps-été 2018 de Off-White ou encore Document Journal photographiée par Terry Richardson[9] et fait également la couverture de SLIMI Magazine. Ses premiers shows pour Ulyana Sergeenko, JW Anderson ou Chanel lui ont permis de construire une base solide pour devenir l'une des mannequins les plus incontournables des podiums les années suivantes[10].

Entre et , elle participe à 67 défilés et fait donc partie cette année-là des mannequins qui défilent le plus en période de fashion week. Elle est la troisième mannequin à avoir le plus défilé lors de la semaine de la mode printemps-été 2018 selon Vogue.fr[11] et le New York Times la classe parmi les neufs tops à suivre en 2017/2018[12]. Elle ouvre le show de Carolina Herrera en et clôture la collection printemps-été 2018 de Christian Wijnants[13]. Léa a participé aux quatre fashion weeks majeures à Paris, Milan, New York et Londres où en elle marche pour Mary Katrantzou et sa collection printemps-été 2018. Elle a défile entre autres pour Victoria Beckham, Alexander Wang, Prada, Chloé, Dior, Givenchy, Fendi ou encore Versace[14]. D’ailleurs, le site Models.com la classe parmi les 16 tops ayant eu le plus de succès au cours de la fashion week automne/hiver 2017[15]. En 2017 elle défile pour près de 70 marques et fait plus de 120 catwalks devenant ainsi la mannequin à avoir fait le plus de podiums cette année-là, fashion week et haute couture additionnées. PopSugar l'a mentionnée à la 5ème position des 18 mannequins à connaître en 2018[16].

Lors de la rentrée 2018, elle fait les campagnes publicitaires de Coach pour la collection printemps[17], collabore avec Marc Jacobs mais aussi Zara[18].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. http://www.thesocietymanagement.com/details/women/253-lea-julian.app
  2. http://www.elitemodel.fr/fr/mainboard/women/671611/lea-julian
  3. (en) « Lea Julian / Vivien’s Models », sur Vivien’s Models (consulté le 19 septembre 2020).
  4. « Léa Julian - Model », sur MODELS.com (consulté le 19 septembre 2020).
  5. Paloma Clément Picos, « Léa Julian, l’inconnue que la mode s’arrache », Paris Match,‎ (lire en ligne, consulté le 4 mai 2018)
  6. Le service METRONEWS, « Léa, 16 ans, recrutée par l'agence Elite à Labège », LCI,‎ (lire en ligne, consulté le 2 février 2018)
  7. (en) « Léa Julian in Rebel Couture for ELLE », sur www.behance.net (consulté le 2 février 2018)
  8. (en) Steven Yatsko, « First Look: Intermission Magazine | MODELS.com Feed », MODELS.com,‎ (lire en ligne, consulté le 5 février 2018)
  9. (en) Steven Yatsko, « Document’s impressive latest brings out the best, again | MODELS.com Feed », MODELS.com,‎ (lire en ligne, consulté le 5 février 2018)
  10. RelaxNews, « Léa Julian, la nouvelle reine des podiums, est Française », ladepeche.fr,‎ (lire en ligne, consulté le 4 mai 2018)
  11. Jade Simon, « Quel top a le plus défilé pendant la Fashion Week? », Vogue,‎ (lire en ligne, consulté le 5 février 2018)
  12. (en-US) Hilary Moss, « 9 Models to Watch This Season », The New York Times,‎ (ISSN 0362-4331, lire en ligne, consulté le 5 février 2018)
  13. FashionNetwork.com, « Léa Julian, la nouvelle reine des podiums, est française », FashionNetwork.com,‎ (lire en ligne, consulté le 4 mai 2018)
  14. « Voici les trois mannequins dont on va parler à la rentrée », La Parisienne,‎ 2017-08-23cest13:49:39+02:00 (lire en ligne, consulté le 2 février 2018)
  15. (en) Stephan Moskovic, « Top Newcomers F/W 2017 | models.com MDX », MODELS.com,‎ (lire en ligne, consulté le 2 février 2018)
  16. (en-US) Randy Miller, « Léa Julian », POPSUGAR Fashion,‎ (lire en ligne, consulté le 4 mai 2018)
  17. RelaxNews, Steven Meisel, « Léa Julian parmi les muses de la campagne Coach printemps 2018 », ladepeche.fr,‎ (lire en ligne, consulté le 5 février 2018)
  18. « Léa Julian, la nouvelle reine des podiums, est Française », sur ladepeche.fr, La Dépêche, (consulté le 5 mars 2018).

Liens externes[modifier | modifier le code]