Kurt Hahn

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Kurt Martin Hahn, né le à Berlin et mort le à Heiligenberg, est un pédagogue allemand.

Promoteur de la pédagogie active, ses théories ont inspiré la création, en 1956, du Prix international du duc d'Édimbourg.

Fondateur de la Schule Schloss Salem, Kurt Hahn doit quitter sa direction après l'arrivée au pouvoir d'Hitler, du fait de ses origines juives. Émigré au Royaume-Uni, il fonde la Gordonstoun School, en 1934.

Six déclins de la jeunesse moderne[modifier | modifier le code]

Hahn a résumé ses observations sur la jeune génération de son époque en six points, qui sont connus communément comme les « six déclins de la jeunesse moderne » :

  1. Déclin de la forme physique, à cause des moyens modernes de locomotion ;
  2. Déclin de l'initiative et de l'entreprise, à cause de la maladie répandue du spectateur (c'est-à-dire de « se livrer avec excès à des formes de distraction dans lesquels chacun est un spectateur passif, plutôt qu'un participant actif »)[1];
  3. Déclin de la mémoire et de l'imagination, à cause de l'agitation confuse de la vie moderne ;
  4. Déclin de l’habileté et du soin, à cause de l’affaiblissement de la tradition du travail artisanal ;
  5. Déclin de la maîtrise de soi, à cause de la disponibilité permanente de stimulants et de tranquillisants ;
  6. Déclin de la compassion, à cause de la hâte malvenue avec laquelle la vie moderne est menée ou, comme l'appelait William Temple, de la « mort spirituelle ».

Il propose aussi quatre remèdes à cela :

  1. Entraînement physique (p. ex. se mesurer à soi-même dans l'entraînement physique ; ce faisant, entraîner la discipline et la détermination de l'esprit par le corps) ;
  2. Expéditions (p. ex. sur mer ou sur terre, pour s'engager dans des défis longs d'endurance) ;
  3. Projets (p. ex. impliquant des savoir-faire et des talents manuels) ;
  4. Secourisme (p. ex. maître nageur sauveteur, pompier volontaire, premiers secours).

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Knoll, M., « Kurt Hahn (1886-1974) » dans Nouveaux pédagogues. Les pédagogues de la modernité, Ed. Jean Houssaye, Paris, Fabert, 2007, pp. 303-329. (lire en ligne).
  • Lothar Machtan: Prinz Max von Baden. Der letzte Kanzler des Kaisers. Suhrkamp Verlag, Berlin 2013, ISBN 978-3-518-42407-0. Das Buch enthält ein zwölfseitiges biographisches Kapitel über Kurt Hahn unter der Überschrift: Spin Doctor Kurt Hahn.
  • Hellmut Becker (de): Kurt Hahn, der Erzieher. In: Neue Sammlung. Jg. 1975, S. 109–113; wieder abgedruckt in: Hellmut Becker: Auf dem Weg zur lernenden Gesellschaft. Personen, Analysen, Vorschläge für die Zukunft. Stuttgart 1980, S. 89–94.
  • Peter Friese: Kurt Hahn. Leben und Werk eines umstrittenen Pädagogen. Dorum 2000.
  • Wilhelm Henze (Hrsg.): Bernhard Zimmermann – Hermann Nohl – Kurt Hahn. Ein Beitrag zur Reformpädagogik. 1991, ISBN 978-3-932423-95-6 (= Schriftenreihe Institut d'histoire du sport de Basse-Saxe (de), Bd. 9).
  • Michael Knoll (Hrsg.): Kurt Hahn: Reform mit Augenmaß. Ausgewählte Schriften eines Politikers und Pädagogen. Mit einem Vorwort von Hartmut von Hentig. Klett-Cotta, Stuttgart 1998.
  • Michael Knoll: Schulreform durch Erlebnispädagogik. Kurt Hahn – ein wirkungsmächtiger Pädagoge. In: Pädagogisches Handeln. Wissenschaft und Praxis im Dialog 5 (2001), 2, S. 65–76.
  • Michael Lausberg (de): Kinder sollen sich selbst entdecken. Die Erlebnispädagogik Kurt Hahns. Marburg 2007.
  • Elly von Reventlow (Hrsg.): Albrecht Bernstorff zum Gedächtnis. Eigenverlag, Düsseldorf 1952.
  • Hermann Röhrs (de) (Hrsg.): Bildung als Wagnis und Bewährung. Eine Darstellung des Lebenswerkes von Kurt Hahn. Heidelberg 1966.
  • Sandra Roscher: Erziehung durch Erlebnisse. Der Reformpädagoge Kurt Hahn im Licht von Zeitzeugen. Augsburg 2005.
  • Hildegard Thiesen: Kurt Hahn. Pädagogische Umwelten zwischen Konstruktion und Anknüpfung. Jena 2006.
  • Michael Birnthaler (de): Kurt Hahn und Rudolf Steiner. In: Zeitschrift für Erlebnispädagogik. Lüneburg 2008.
  • David Sutcliffe: Kurt Hahn and the United World Colleges with other Founding Figures. 2012, ISBN 978-0-9576458-0-6.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Definition of SPECTATORITIS », sur www.merriam-webster.com (consulté le )

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]