Heiligenberg (Bade-Wurtemberg)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Heiligenberg.
image illustrant une ville d’Allemagne
Cet article est une ébauche concernant une ville d’Allemagne.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Heiligenberg
Blason de Heiligenberg
Héraldique
Administration
Pays Drapeau de l'Allemagne Allemagne
Land Flag of Baden-Württemberg.svg Bade-Wurtemberg
District
(Regierungsbezirk)
Tübingen
Arrondissement
(Landkreis)
Lac de Constance
Bourgmestre
(Bürgermeister)
Frank Amann
Code postal 88633
Code communal
(Gemeindeschlüssel)
08 4 35 020
Indicatif téléphonique 07554
Immatriculation FN
Démographie
Population 2 849 hab. (décembre 2009)
Densité 70 hab./km2
Géographie
Coordonnées 47° 49′ 15″ Nord, 9° 18′ 45″ Est
Altitude 726 m
Superficie 4 077 ha = 40,77 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Allemagne

Voir la carte administrative d'Allemagne
City locator 14.svg
Heiligenberg

Géolocalisation sur la carte : Allemagne

Voir la carte topographique d'Allemagne
City locator 14.svg
Heiligenberg
Liens
Site web www.heiligenberg.de

Heiligenberg est une commune de Bade-Wurtemberg (Allemagne), située dans l'arrondissement du Lac de Constance, dans la région Bodensee-Oberschwaben, dans le district de Tübingen.

Histoire[modifier | modifier le code]

Des vestiges d'activité humain remontant à l’âge de la pierre ont été retrouvés sur le territoire de la commune. La christianisation du village, entreprise par les moines de l’Abbaye de Saint-Gall remonte à 600. On ignore si le toponyme (Heiligenberg = « montagne sacrée ») remonte à cette époque où s'il désigne un sanctuaire païen pré-chrétien.

La première mention écrite de l'endroit remonte à 1083, avec la désignation de Mons Sanctus. Au XIIIe siècle, les landgraves de Linzgau[1] y établissent un château fort, qui sera désormais le siège des comtes de Heiligenberg, de la maison de Werdenberg-Heiligenberg. En 1535, ce fief échoit à la Maison von und zu Fürstenberg qui fait édifier le somptueux château d'Heiligenberg, toujours aujourd'hui propriété de leurs descendants, et résidence d'été de ces aristocrates[2] . Les ruines de l'ancien château fort sont aussi toujours visibles.

Le 18 mars 1944, au cours de la Deuxième Guerre mondiale, un bombardier Consolidated B-24 (Liberator) de l’USAAF, abattu au-dessus de Friedrichshafen, s'écrasa dans le « triangle de Betenbrunn[3] ,[4] ». Sur les dix hommes d'équipage, seuls quatre survécurent en sautant en parachute[5].

Depuis la réforme des communes du 1er janvier 1975, Heiligenberg a absorbé les communes voisines de Hattenweiler, et Wintersulgen.

Jumelage[modifier | modifier le code]

Drapeau de la France Heiligenberg (France) depuis 1968

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Le Linzgau désigne depuis la période mérovingienne l'ancien territoire des Lentiens, au nord et autour du Lac de Constance.
  2. Wilhelm Leberer: Gute Luft auf über 700 Metern Höhe. In: Südkurier du 21 mai 2010
  3. Theo Wieland: Zeitreise zurück in die Nacht des 18. März 1944. Absturz eines B-24-Bombers vor 65 Jahren: Großneffe eines Besatzungsmitglieds besucht Gedenkstätte in Heiligenberg. In: Südkurier du 30 décembre 2009
  4. Otmar Gotterbarm: Als die Feinde vom Himmel fielen: Der 18. März 1944 zwischen Federsee und Alb. Zeitgut Verlag, 1. Auflage Oktober 2003, ISBN 3-933336-50-3
  5. Cornelia Hoyer: Nur vier Soldaten kehrten heim. In: Südkurier vom 24. Juli 2009

Source[modifier | modifier le code]