Zlarin

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant le monde insulaire image illustrant une localité de Croatie
Cet article est une ébauche concernant le monde insulaire et une localité de Croatie.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Zlarin
Slarino (it)
Monument aux marins
Monument aux marins
Géographie
Pays Drapeau de la Croatie Croatie
Coordonnées 43° 41′ 00″ N 15° 51′ 00″ E / 43.683333, 15.85
Superficie 8,19 km2
Point culminant Klepac (174 m)
Géologie Île continentale
Administration
Comitat Šibenik-Knin
Municipalité Šibenik
Démographie
Population 276 hab. (2001)
Densité 33,7 hab./km2
Plus grande ville Zlarin
Autres informations
Fuseau horaire UTC+01:00
Site officiel http://www.zlarin.net/

Géolocalisation sur la carte : Croatie

(Voir situation sur carte : Croatie)
Zlarin
Zlarin
Îles en Croatie

L'Île de Zlarin (en italien, Slarino) est une île et une localité de la municipalité de Šibenik située non loin de la ville de Šibenik en Croatie. Son point culminant est le Klepac qui culmine à 169 mètres.

Sa superficie est de 8,19 km2 et sa population, regroupée dans l'unique village de l'île éponyme, est de 217 habitants. L'île était peuplée par 2000 habitants avant les années 1920[1].

Zlarin avait une importance administrative avant la Seconde Guerre mondiale, régnant sur les îles proches comme Prvić ou Kaprije[1]. Après la guerre, ces îles devinrent indépendantes.

L'agriculture est restreinte sur l'île ; il n'y a en effet pas d'élevage[1], et seules 5 % des terres sont encore aujourd'hui consacrées à l'agriculture. On trouvait encore des vignes sur l'île au XIXe siècle, avant que l'invasion du phylloxéra ne les fasse disparaître[1].

Les coraux ont fait la réputation de l'île depuis des siècles ; cependant, de nos jours, les bijoux vendus sur l'île sont fabriqués avec du corail importé[1].

L'île est inaccessible aux véhicules[1],[2].

Vesna Parun, grande poétesse croate, notamment proposée pour le prix Nobel de la littérature en 1995, y est née en 1922 ; un espace lui est dédié dans le Musée ethnographique de l'île[1]. Une autre célébrité locale est Anthony Maglica (en), l'inventeur de la lampe Maglite, qui possède toujours une maison sur l'île[1].


Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c, d, e, f, g et h Etienne Brouillard, Îles de rêve sans voitures : 34 îles en Europe et 10 îles en France, Hachette Tourisme, , 192 p. (ISBN 978-2-01-244069-2)
  2. Iles sans voitures, Marcel Robert, 2013

Sur les autres projets Wikimedia :