Kamil Stoch

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Stoch.

Kamil Stoch
Kamil Stoch en 2019
Kamil Stoch en 2019
Discipline et période
Sport pratiqué Saut à ski
Période d'activité 2003 à ...
Présentation
Nationalité Drapeau de la Pologne Pologne
Naissance (32 ans)
à Zakopane
Taille 1,73 m
Club WKS Zakopane
Palmarès
Jeux olympiques 3 0 1
Championnats du monde 2 1 2
Championnats du M. de vol à ski 0 1 1
Coupe du monde
(globes)
2 2 3
Coupe du monde
(épreuves indiv.)
33 18 15
* Dernière mise à jour : 24 mars 2019

Kamil Wiktor Stoch, né le à Zakopane, dans la voïvodie de Petite-Pologne, est un sauteur à ski polonais. Il est l'un des meilleurs sauteurs à ski de son époque remportant notamment, l'or olympique au grand tremplin en 2018 à Pyeongchang, deux titres olympiques sur petit et grand tremplin en 2014 à Sotchi, le titre de champion du monde sur grand tremplin en 2013 à Val di Fiemme, la Coupe du monde en 2014 et la tournée des quatre tremplins lors de l'hiver 2017-2018 : il en remporte toutes les épreuves, devenant ainsi le deuxième athlète de l'histoire à réaliser ce Grand Chelem après l'Allemand Sven Hannawald.

Carrière[modifier | modifier le code]

Débuts[modifier | modifier le code]

Kamil Stoch fait ses débuts internationaux en janvier 2004 à l'âge de seize ans, lors d'une manche de Coupe du monde disputée à Zakopane, sa ville natale et de son club (WKS Zakopane). L'année suivante, il participe à ses premiers Championnats du monde, prenant la sixième place par équipes. Le Polonais a également obtenu son premier top 10 à Pragelato lors de la saison 2004/2005. En 2006, il prend part à ses premiers Jeux olympiques, se classant seizième puis vingt-sixième en individuel. Durant l'été 2007, il s'impose à Oberhof lors d'une manche du Grand Prix.

Premiers succès[modifier | modifier le code]

En 2009, il se classe à deux reprises quatrième aux Championnats du monde de Liberec, à l'individuel en petit tremplin et à l'épreuve par équipes.

Il gagne à Zakopane son premier concours de Coupe du monde sept ans après ses débuts le , lui permettant de finir dixième au classement général. Suivant les traces d'Adam Malysz, il devient champion du monde en 2013 sur le grand tremplin à Val di Fiemme dix ans après le titre de ce dernier également à Val di Fiemme. Il est également médaillé de bronze avec Dawid Kubacki, Piotr Zyla et Maciej Kot lors de la compétition par équipes sur tremplin normal.

Après plusieurs podiums au début de la saison 2013-2014, Kamil Stoch gagne la médaille d'or aux Jeux olympiques de Sotchi au petit tremplin avec environ treize points d'avance sur le deuxième Peter Prevc[1]. Quelques jours plus tard, il est titré dans l'épreuve en grand tremplin devant Noriaki Kasai et Peter Prevc ce qui fait de lui le troisième homme de l'histoire à avoir remporté les deux concours individuels lors de mêmes Jeux olympiques après Matti Nykänen et Simon Ammann[2]. Vainqueur de six concours cette saison, il remporte son premier globe de cristal à l'issue du concours de Planica[3].

La saison 2014-2015 est plus difficile pour lui, il se blesse en décembre puis revient pour la Tournée des quatre tremplins avant de remporter pour la première fois devant son propre public le concours de Zakopane[4].

Lors de la saion 2016-2017, il revient dans le haut des classements, remportant la dernière manche de la Tournée des 4 tremplins après deux deuxièmes places sur les deux précédentes. Il s'adjuge avec une marge claire la Tournée et a désormais gagné tous les titres majeurs du saut à ski. Il continue sur cette vague victorieuse avec trois succès devant son public, dont un doublé à Wisla puis à Sapporo et Vikersund. Seul Stefan Kraft se place devant lui au classement général de la Coupe du monde. Il fait partie de la première équipe polonaise championne du monde à Lahti en 2017 avec Dawid Kubacki, Maciej Kot et Piotr Zyla, où il est aussi quatrième et septième en individuel.

Entre le 30 décembre 2017 et le 6 janvier 2018, Kamil Stoch remporte la Tournée des quatre tremplins pour la deuxième fois consécutivement, en réalisant le Grand Chelem, s'imposant successivement à Oberstdorf, Garmisch-Partenkirchen, Innsbruck et Bischofshofen, un exploit que seul, depuis la création de l'épreuve en 1953, Sven Hannawald, avait réalisé avant lui au terme de la Tournée 2001-2002[5]. Il prend la tête de la Coupe du monde à Richard Freitag avant les Jeux olympiques 2018, après un podium à Willingen.

Lors des Jeux olympiques de Pyeongchang, Kamil Stoch a remporte la médaille d'or sur grand tremplin, quatre ans après son doublé à Sotchi[6]. L'année suivante, il s'impose lors du concours individuel de l'étape de Coupe du monde de Lahti[7].

Engagement personnel[modifier | modifier le code]

Stoch est également membre de la commission des athlètes à la Fédération internationale de ski[8],[9].

Palmarès[modifier | modifier le code]

Jeux olympiques[modifier | modifier le code]

Épreuve / Édition Individuel Par équipes
Grand tremplin
Petit tremplin Grand tremplin
JO 2006
Drapeau : Italie Turin
16e 26e 5e
JO 2010
Drapeau : Canada Vancouver
27e 14e 6e
JO 2014
Drapeau : Russie Sotchi
Médaille d'or, Jeux olympiques Or Médaille d'or, Jeux olympiques Or 4e
JO 2018
Drapeau : Corée du Sud Pyeongchang
4e Médaille d'or, Jeux olympiques Or Médaille de bronze, Jeux olympiques Bronze

Légende :

  • Médaille d'or, Jeux olympiques : première place, médaille d'or
  • Médaille d'argent, Jeux olympiques : deuxième place, médaille d'argent
  • Médaille de bronze, Jeux olympiques : troisième place, médaille de bronze
  • — : Kamil Stoch n'a pas participé à cette épreuve


Championnats du monde[modifier | modifier le code]

Épreuve / Édition Individuel Par équipes
Petit tremplin Grand tremplin Petit tremplin Grand tremplin
Mondiaux 2005
Drapeau : Allemagne Oberstdorf
37e 6e 9e
Mondiaux 2007
Drapeau : Japon Sapporo
11e 13e Épreuve inexistante à cette date 5e
Mondiaux 2009
Drapeau : République tchèque Liberec
4e 24e Épreuve inexistante à cette date 4e
Mondiaux 2011
Drapeau : Norvège Oslo
6e 19e 4e 5e
Mondiaux 2013
Drapeau : Italie Val di Fiemme
8e Médaille d'or, monde Or Épreuve inexistante à cette date Médaille de bronze, monde Bronze
Mondiaux 2015
Drapeau : Suède Falun
17e 12e Épreuve inexistante à cette date Médaille de bronze, monde Bronze
Mondiaux 2017
Drapeau : Finlande Lahti
4e 7e Épreuve inexistante à cette date Médaille d'or, monde Or
Mondiaux 2019
Drapeau : Autriche Seefeld
Médaille d'argent, monde Argent 5e Épreuve inexistante à cette date 4e

Légende :

  • Médaille d'or, monde : première place, médaille d'or
  • Médaille d'argent, monde : deuxième place, médaille d'argent
  • Médaille de bronze, monde : troisième place, médaille de bronze
  • — : Kamil Stoch n'a pas participé à cette épreuve


Championnats du monde de vol à ski[modifier | modifier le code]

Épreuve / Édition Drapeau : Autriche Kulm 2006 Drapeau : Allemagne Oberstdorf 2008 Drapeau : Slovénie Planica 2010 Drapeau : Norvège Vikersund 2012 Drapeau : République tchèque Harrachov 2014 Drapeau : Autriche Kulm 2016 Drapeau : Allemagne Oberstdorf 2018
Individuel 35e 34e 16e 10e 5e Médaille d'argent, Coupe du Monde Argent
Par équipes 9e 10e 4e 7e 5e Médaille de bronze, Coupe du Monde Bronze

Championnats du monde junior[modifier | modifier le code]

Épreuve / Édition Drapeau : Suède Solleftea 2003 Drapeau : Norvège Stryn 2004 Drapeau : Finlande Rovaniemi 2005
Individuel 26e 16e 8e
Par équipes 6e Médaille d'argent, Coupe du Monde Argent Médaille d'argent, Coupe du Monde Argent

Coupe du monde[modifier | modifier le code]

  • Meilleur classement général : 1er en 2014 et en 2018.
  • Vainqueur de la Tournée des quatre tremplins 2016-2017 et 2017-2018.
  • 66 podiums individuels dont 33 victoires.
  • 24 podiums par équipes dont 6 victoires.

Différents classements en Coupe du monde[modifier | modifier le code]

Année Classement général final
2004-2005 53e
2005-2006 45e
2006-2007 30e
2007-2008 30e
2008-2009 30e
2009-2010 24e
2010-2011 10e
2011-2012 5e
2012-2013 3e
2013-2014 1er
2014-2015 9e
2015-2016 22e
2016-2017 2e
2017-2018 1er
2018-2019 3e

Victoires[modifier | modifier le code]

Année Lieu
2010-2011 Zakopane (Pologne), Klingenthal (Allemagne), Planica (Slovénie)
2011-2012 Zakopane (Pologne), Val di Fiemme (Italie)
2012-2013 Kuopio (Finlande), Trondheim (Norvège)
2013-2014 Titisee-Neustadt (Allemagne), Engelberg (Suisse), Willigen (Allemagne) 2 ×, Lahti (Finlande), Kuopio (Finlande)
2014-2015 Zakopane (Pologne), Willigen (Allemagne)
2016-2017 Lillehammer (Norvège), Bischofshofen (Autriche), Wisła (Pologne) (2 fois), Zakopane (Pologne), Sapporo (Japon), Vikersund (Norvège)
2017-2018 Oberstdorf (Allemagne), Garmisch-Partenkirchen (Allemagne), Innsbruck (Autriche), Bischofshofen (Autriche), Lahti (Finlande), Lillehammer (Norvège), Trondheim (Norvège), Planica (Slovénie) (2 fois)
2018-2019 Oberstdorf (Allemagne), Lahti (Finlande)

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Petit tremplin : Stoch en or, sur eurosport.fr, le 9 février 2014
  2. Stoch voit double, sur francetvsport.fr, le 15 février 2014
  3. Coupe du monde/Planica: le globe pour Stoch, la victoire pour Freund, sur lematin.ch, le 21 mars 2014
  4. Mirko Horminal, Kamil Stoch met Zakopane en fusion, sur ski-nordique.net, le 18 janvier 2015
  5. Mirko Hominal, « Kamil Stoch écrit l'histoire (ski-nordique.net) », sur ski-nordique.net, (consulté le 8 janvier 2018)
  6. Saut à skis : Kamil Stoch à nouveau champion olympique sur grand tremplin - L'Équipe, 17 février 2018.
  7. « Coupe du monde : Kamil Stoch remporte le concours individuel de Lahti », sur lequipe.fr, Groupe Amaury, (consulté le 11 février 2019).
  8. (de) Stoch und Windmüller vertreten Skispringer in Athletenkommission, sur skispringen.com, le 30 avril 2013
  9. (en) Profil, sur nbcolympics.com

Annexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]