Matti Nykänen

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Matti Nykänen
Matti Nykänen en 2010.
Matti Nykänen en 2010.
Discipline et période
Sport pratiqué Saut à ski
Période d'activité 1981-1991
Présentation
Nationalité Drapeau de la Finlande Finlande
Naissance
à Jyväskylä
Décès (à 55 ans)
Poids 55 kg
Palmarès
Jeux olympiques 4 1 0
Championnats du monde 6 2 3
Championnat du M. de vol à ski 1 1 3
Coupe du monde (globes) 4 1 0
Coupe du monde (épreuves) 46 22 8

Matti Ensio Nykänen, né le à Jyväskylä et mort le [1], est un sauteur à ski finlandais.

Médaillé d'or au grand tremplin aux Jeux de Sarajevo en 1984 et triple champion olympique dans les trois disciplines (grand et petit tremplin, par équipes) au programme à Calgary en 1988, seul à avoir réalisé ce triplé dans les mêmes Jeux, il est également l'unique sauteur à ski à s'être imposé dans les cinq compétitions majeures de sa discipline : sur la scène olympique (trois fois), aux Championnats du monde (une fois), aux Mondiaux de vol à ski (une fois), à la Tournée des quatre tremplins (deux fois) et au classement général de la Coupe du monde (quatre fois, un record partagé avec Adam Małysz et Sara Takanashi). Matti Nykänen est également l'unique sauteur à ski à avoir été cinq fois détenteur du record du monde de vol à ski.

Il a par la suite entamé une carrière de chanteur.

Biographie[modifier | modifier le code]

Matti Nykänen est considéré comme le plus grand sauteur à ski de l'histoire[2]. Né à Jyväskylä au pied d'un tremplin, il devient champion du monde junior en 1981. Dès l'année suivante, il remporte son premier titre mondial puis en 1983, il remporte la Tournée des quatre tremplins, la Coupe du monde et enfin le titre olympique 1984 au grand tremplin à Sarajevo, étant par ailleurs deuxième, devancé par Jens Weißflog, au petit tremplin.

En 1987, il est récompensé par la Médaille Holmenkollen.

Mais c'est en 1988, lors des Jeux de Calgary qu'il réalise son plus grand exploit : il remporte les trois médailles d'or de la discipline, les deux titres individuels et le nouveau titre par équipe. Il popularisa l'avènement du saut en V inventé par Jan Boklöv, qui révolutionna la discipline[3].

Mais sa renommée est également due à ses frasques extra-sportives : ivresses, de nombreux divorces, démêlés avec la presse[2]. En 2005, il est condamné à 26 mois de prison pour avoir poignardé quelqu'un de son entourage, et en 2009, accusé de tentative de meurtre sur sa femme, il est condamné à 16 mois de prison[2]. Il meurt à 55 ans dans la nuit du 3 au 4 février 2019, pour des causes dans un premier temps inconnues[4].

Palmarès[modifier | modifier le code]

Jeux olympiques[modifier | modifier le code]

Épreuve / Édition Drapeau : République fédérative socialiste de Yougoslavie Sarajevo 1984 Drapeau : Canada Calgary 1988
Petit Tremplin Médaille d'argent, Jeux olympiques Argent Médaille d'or, Jeux olympiques Or
Grand tremplin Médaille d'or, Jeux olympiques Or Médaille d'or, Jeux olympiques Or
Par Équipes Médaille d'or, Jeux olympiques Or

Championnats du monde[modifier | modifier le code]

Épreuve / Édition Drapeau : Norvège Oslo 1982 Drapeau : Suisse Engelberg 1984 Drapeau : Autriche Seefeld 1985 Drapeau : Allemagne Oberstdorf 1987 Drapeau : Finlande Lahti 1989 Drapeau : Italie Val di Fiemme 1991
Petit Tremplin 4e 11e Médaille d'argent, Coupe du Monde Argent 4e
Grand Tremplin Médaille d'or, Coupe du Monde Or Médaille de bronze, Coupe du Monde Bronze 19e Médaille de bronze, Coupe du Monde Bronze 50e
Par Équipes Médaille de bronze, Coupe du Monde Bronze Médaille d'or, Coupe du Monde Or Médaille d'or, Coupe du Monde Or Médaille d'or, Coupe du Monde Or Médaille d'or, Coupe du Monde Or

Championnats du monde de vol à ski[modifier | modifier le code]

Épreuve / Édition Drapeau : République tchèque Harrachov 1983 Drapeau : République fédérative socialiste de Yougoslavie Planica 1985 Drapeau : Autriche Kulm 1986 Drapeau : Allemagne Oberstdorf 1988 Drapeau : Norvège Vikersund 1990
Individuel Médaille de bronze, Coupe du Monde Bronze Médaille d'or, Coupe du Monde Or Médaille de bronze, Coupe du Monde Bronze Médaille de bronze, Coupe du Monde Bronze Médaille d'argent, Coupe du Monde Argent

Coupe du monde[modifier | modifier le code]

Saison par saison[modifier | modifier le code]

Année Lieu
1982 Oberstdorf (Allemagne), Oslo (Norvège), Kulm (Autriche)
1983 Cortina d'Ampezzo (Italie), Innsbruck (Autriche), Lake Placid x2 (États-Unis), Thunder Bay (Canada), Vikersund x3 (Norvège), Falun (Suède), Planica (Yougoslavie)
1984 Sarajevo (Yougoslavie), Lahti x2 (Finlande), Oberstdorf x2 (Allemagne)
1985 Innsbruck (Autriche), Sapporo (Japon), Lahti (Finlande), Oslo (Norvège), Štrbské Pleso x2 (Tchécoslovaquie)
1986 Harrachov (Tchécoslovaquie), Klingenthal (Allemagne), Sapporo x2 (Japon), Lahti x2 (Finlande), Planica (Yougoslavie)
1987 Thunder Bay (Canada), Lahti (Finlande), Falun (Suède)
1988 Thunder Bay x2 (Canada), Sapporo x2 (Japon), Garmisch-Partenkirchen (Allemagne), Innsbruck (Autriche), Bischofshofen (Autriche), St-Moritz (Suisse), Lahti x2 (Finlande)
1989 Sapporo (Japon), Garmisch-Partenkirchen (Allemagne)

Discographie[modifier | modifier le code]

  • 1992 : Yllätysten yö
  • 1993 : Samurai
  • 2006 : Ehkä otin, ehkä en

Adaptations cinématographiques[modifier | modifier le code]

En 2006, Matti, un film réalisé par Aleksi Mäkelä, retrace sa vie et ses exploits olympiques. Son rôle est interprété par l'acteur Jasper Pääkkönen.

En 2016 sort Eddie the Eagle, un film biographique sur le sauteur à ski britannique Michael Edwards, dans lequel le rôle de Matti Nykänen est interprété par l'acteur suédois Edvin Endre.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Mirko Hominal, « Saut à ski - Décès du légendaire Matti Nykänen (ski-nordique.net) », sur ski-nordique.net, (consulté le 4 février 2019)
  2. a b et c (en) Paul J. MacArthur, Biographie, sur skiinghistory.org
  3. AFP, « Saut à skis: il y a trente ans, la révolution Boklöv », sur LExpress.fr, (consulté le 17 décembre 2018)
  4. FIS, « Matti Nykaenen passed away », sur fis-ski.com, (consulté le 4 février 2019)

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :