Julien Poueys

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Julien Poueys
Une illustration sous licence libre serait la bienvenue : importer un ficher.
Situation actuelle
Équipe Drapeau : France Perpignan Canet FC
Biographie
Nationalité Drapeau : France Français
Naissance (37 ans)
Lieu Orthez
Taille 1,89 m (6 2)
Poste Attaquant
Parcours junior
Saisons Club
Avant 1995 Drapeau : France EBF Orthez
1995-1999 Drapeau : France Montpellier HSC
Parcours senior 1
Saisons Club 0M.0(B.)
1999-2000 Drapeau : France Pau FC 17 0(5)
2000 Drapeau : Espagne Lorca CF (es) 05 0(0)
2000-2001 Drapeau : EspagneUE Lleida 05 0(0)
2001-2002 Drapeau : Suisse FC Sion 32 (17)
2002-2004 Drapeau : France CS Sedan-Ardennes 15 0(3)
2002-2003 Drapeau : France AS Beauvais 18 0(5)
2004 Drapeau : France GFCO Ajaccio 06 0(2)
2004-2005 Drapeau : Espagne UD Las Palmas 23 0(2)
2005-2006 Drapeau : France Gap FC 16 0(2)
2006-2007 Drapeau : France Genêts Anglet 27 (15)
2007-2009 Drapeau : France Aviron bayonnais 37 (10)
2009 Drapeau : France Trelissac FC
2009-2011 Drapeau : France FC Chartres 69 (21)
2011-2013 Drapeau : France Perpignan Canet FC 42 (20)
2013- Drapeau : France ES Paulhan Pézenas 75 (42)
Sélections en équipe nationale 2
Années Équipe 0M.0(B.)
1998 Drapeau : France France U19 05 0(4)
1 Compétitions officielles nationales et internationales.
2 Matchs officiels.
Dernière mise à jour : 27 février 2017

Julien Poueys, né le à Orthez, est un footballeur français évoluant au poste d'attaquant.

Formé au Montpellier HSC, il connait de nombreux clubs durant sa carrière notamment le FC Sion, le CS Sedan-Ardennes et l'Aviron bayonnais. Il joue actuellement à l'ES Paulhan Pézenas.

Biographie[modifier | modifier le code]

Julien Poueys commence le football dans le club du village de Biron avant de rejoindre l’Élan béarnais Foot Orthez et de jouer en sélection Aquitaine de jeunes[1]. Repéré par le Montpellier HSC, Il rejoint le centre de formation du club en 1995[2]. Deux ans plus tard, il est battu, avec ses jeunes coéquipiers, en finale de la Coupe Gambardella par l'Olympique lyonnais. Le match se termine par une séance de tirs aux buts après un match nul un but partout. La saison suivante, il fait ses débuts en équipe réserve et dispute neuf rencontres pour trois buts marqués[3]. En fin de saison, il est appelé en équipe de France des moins de dix-neuf ans par le sélectionneur Jacques Desvimes pour disputer le tournoi de Saint-Jean-de-Luz. Les jeunes français atteignent la finale de la compétition où ils sont battus par la Slovaquie sur le score d'un but à zéro. Julien Poueys dispute les cinq rencontres du tournoi pour quatre buts marqués[4]. En 1998-1999, il dispute onze rencontres pour deux buts marqués en équipe réserve[3] mais ne parvient à percer en équipe première et n'est pas conservé par le club[5].

Julien Poueys s'engage alors avec le Pau FC en National au début de la saison 1999-2000. Il inscrit cinq buts en dix-sept rencontres de championnat[3] avec le club. En fin d'année 2000, après seulement six mois avec le club palois, il signe au Lorca CF (es) en Division 3 espagnole[5],[6]. En fin de saison, le club est relégué à la suite d'une dernière place en championnat. Julien Poueys rejoint alors un autre club espagnol, l'UE Lleida en Division 2[7] où il joue peu, ne disputant que cinq rencontres de championnat[8].

Il quitte le club espagnol en cours de saison[5] et rejoint le FC Sion en Suisse pour la phase de printemps et inscrit cinq buts en douze matches[9]. La saison suivante, il inscrit un triplé lors de la première rencontre de championnat contre le FC Bâle lors d'une victoire huit buts à un et marque un total de douze buts en vingt rencontres[10]. En décembre 2001, il rejoint le CS Sedan en compagnie de son coéquipier Duško Đurišić où il retrouve son ancien entraîneur au FC Sion, Henri Stambouli[11]. Il fait ses débuts sous le maillot sedanais lors de la 21e journée de championnat face au FC Nantes et inscrit trois buts en huit matchs disputés[12]. La saison suivante, en concurrence avec Pius N'Diefi, Henri Camara, Cédric Mionnet et Serge Alain Liri, son temps de jeu diminue et il est finalement prêté en Ligue 2 à l'AS Beauvais en novembre 2002[13]. Il inscrit trois buts avec le club qui, en fin de saison, est relégué en National. Lorsqu'il revient au CS Sedan, le nouvel entraîneur Dominique Bathenay l'utilise peu et en janvier 2004, il est prêté au Gazélec Ajaccio[14]. Il réalise un bon début de saison inscrivant deux buts en six matchs mais après une série de sept défaites, il est sorti de l'équipe par l'entraîneur Albert Vannucci qui souhaite préparer la saison suivante[15].

De retour au CS Sedan, le club ne souhaite pas le conserver[16]. Julien Poueys effectue alors un essai au Angers SCO[17] et inscrit deux buts lors de matchs amicaux[18]. Il n'est finalement pas gardé par le club angevin[19]. Après un autre essai non concluant au Sunderland FC[20], il s'engage pour deux ans avec l'UD Las Palmas en troisième division espagnole[21]. Il inscrit seulement deux buts en vingt-deux rencontres et quitte le club en fin de saison.

Julien Poueys effectue un essai au FC Rouen en octobre 2005 qui s'avère non concluant[22] . Il s'engage finalement en novembre au Gap FC en CFA[23] où il inscrit deux buts en seize matchs. En 2006-2007, il rejoint un autre club de CFA, Les Genêts d'Anglet, où il inscrit quatorze buts en vingt-sept matchs[3]. La saison suivante, il signe à l'Aviron bayonnais qui termine deuxième du groupe D derrière la réserve des Girondins de Bordeaux et retrouve ainsi le National. Lors de sa deuxième saison au club, il marque un but en dix match avant de rejoindre, lors du mercato hivernal, le Trelissac FC en CFA2[24]. En 2009, il s'engage avec le FC Chartres qui évolue en Division d'honneur de la ligue du Centre. Il termine avec son club deuxième du championnat qui retrouve ainsi le CFA2. Après deux saisons au club, il signe en juillet 2011 au Perpignan Canet FC, en division d'honneur[25]. Il rejoint en 2013 l'ES Paulhan Pézenas, autre club de division d'honneur[26]. Auteur de vingt-quatre buts lors de sa première saison[27], il remporte avec ses coéquipiers le championnat en fin de saison suivante et retrouve alors le CFA2. Deuxième de son groupe derrière l'équipe réserve du Montpellier HSC, le club accède à la CFA en fin de saison suivante[28].

Palmarès[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Bérenger Tournier, « En tête à tête avec... Julien POUEYS (ES Paulhan Pézenas, DH) : "Mon premier but en D1, c'était au Vélodrome" », sur www.foot-herault.fr, (consulté le 4 avril 2016)
  2. Ludovic Billac et Philippe Le Brech, Sport football guide 98/99, Arcadia éditions, , 324 p., p. 239
  3. a, b, c et d « Julien Poueys complete profile on Playerhistory », sur soccerdatabase.eu (consulté le 29 octobre 2012)
  4. collectif, « Bilan 1997-1998 Sélections nationales », France football, no 2719,‎ , p. 28 (ISSN 0015-9557)
  5. a, b et c « Julien Poueys », sur pailladins.free.fr, (consulté le 28 octobre 2012)
  6. (es) Carmelo Moncayo, « Julian Poueys llega a prueba », Mundo Deportivo, no 24867,‎ , p. 28 (lire en ligne)
  7. (es) Óscar Imedio, « El delantero francés Poueys,a prueba », Mundo Deportivo, no 24856,‎ , p. 23 (lire en ligne)
  8. (en) « Poueys: Julien Pierre Poueys », sur bdfutbol.com (consulté le 22 février 2017).
  9. « Saison 2000/2001 », sur fcsion.1909.ch (consulté le 31 octobre 2012)
  10. « Saison 2001/2002 », sur fcsion.1909.ch (consulté le 31 octobre 2012)
  11. « Foot: Poueys et Djurisic à Sedan », sur news.search.ch, (consulté le 28 octobre 2012)
  12. « La fiche de Julien POUEYS (CS Sedan) », sur lfp.fr (consulté le 31 octobre 2012)
  13. Sandrine Lefèvre, « Beauvais mise sur Julien Poueys », sur leparisien.fr, Le Parisien, (consulté le 28 octobre 2012)
  14. Aurélien Canot, « Sedan : Poueys prêté au GFCO Ajaccio », sur football365.fr, Football365.fr, (consulté le 28 octobre 2012)
  15. Yvon Joncour, « Allier maîtrise et résultat », sur letelegramme.com, Le Télégramme, (consulté le 30 octobre 2012)
  16. Aurélien Canot, « Sedan : Romano veut trois renforts », sur football365.fr, Football365.fr, (consulté le 31 octobre 2012)
  17. Nicolas Puiravau, « Sedan : Poueys à l’essai à Angers », sur football365.fr, Football365.fr, (consulté le 31 octobre 2012)
  18. Aurélien Canot, « Angers : H.Traoré et Sonnerat arrivent, Poueys tout proche », sur football365.fr, Football365.fr, (consulté le 31 octobre 2012)
  19. Nicolas Puiravau, « Angers : Kasso a signé, Poueys pas conservé », sur football365.fr, Football365.fr, (consulté le 31 octobre 2012)
  20. Aurélien Canot, « Sedan : Poueys à l’essai à Sunderland », sur football365.fr, Football365.fr, (consulté le 31 octobre 2012)
  21. Aurélie Baudouin, « Sedan : Poueys vers Las Palmas », sur football365.fr, Football365.fr, (consulté le 28 octobre 2012)
  22. Xavier Sueur, « Rouen : Julien Poueys à l'essai », sur football365.fr, Football365.fr, (consulté le 31 octobre 2012)
  23. « Las Palmas : Poueys signe à Gap », sur football365.fr, Football365.fr, (consulté le 28 octobre 2012)
  24. « Julien Poueys signe à Trélissac », sur foot-national.com, (consulté le 28 octobre 2012)
  25. Claude Alonzo, « J. Poueys, le grand voyageur », sur lindependant.fr, L'Indépendant, (consulté le 28 octobre 2012)
  26. « Football : Julien Poueys », sur footballdatabase.eu (consulté le 5 mars 2014)
  27. « Julien Poueys », sur foot-national.com (consulté le 27 février 2017).
  28. Michelle Rivière, « Pézenas : Accession en CFA de l’Étoile sportive Paulhan-Pézenas », sur midilibre.fr, (consulté le 22 février 2017).