Judson Memorial Church

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant le christianisme image illustrant les États-Unis image illustrant l’art contemporain
Cet article est une ébauche concernant le christianisme, les États-Unis et l’art contemporain.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Judson Memorial Church
Judson Church from east.jpg
Présentation
Type
Statut patrimonial
Inscrit au NRHP ()
New York City Landmark (d) ()Voir et modifier les données sur Wikidata
Géographie
Pays
État
Ville
Localisation
Coordonnées
Localisation sur la carte de l’État de New York
voir sur la carte de l’État de New York
Red pog.svg
Localisation sur la carte des États-Unis
voir sur la carte des États-Unis
Red pog.svg
Localisation sur la carte de New York
voir sur la carte de New York
Red pog.svg

La Judson Memorial Church est une église de New York et un centre important de promotion artistique depuis les années 1950. Fondée en 1890 par le pasteur Edward Judson sur la partie sud du Washington Square Park à proximité de la New York University dans le quartier de Greenwich Village à Manhattan, cette église progressiste est affiliée au mouvement baptiste et à l'Église unie du Christ.

Histoire[modifier | modifier le code]

L'église fut construite en 1890 par l'architecte Stanford White dans le style de la renaissance italienne

Mission[modifier | modifier le code]

Cette église progressiste est consacrée à l'aide sociale, parfois impopulaire, pour les personnes défavorisées de New York. Elle fut notamment l'une des premières à New York à venir en aide aux drogués dans les années 1950, aux femmes qui souhaitaient avorter dans les années 1960, aux adolescents fugueurs et aux prostitués en difficulté dans les années 1970, et aux malades du sida dans les années 1980.

Promotion de l'art contemporain[modifier | modifier le code]

Au début des années 1950, sous l'impulsion du pasteur Bernard Scott, la Judson Church est devenue un lieu très actif de la création contemporaine, souvent radicale, en ouvrant ses portes aux recherches et performances de nombreux artistes de la scène new-yorkaise. Elle accueilli les premières expositions de Claes Oldenburg, Jim Dine, Robert Rauschenberg, Tom Wesselmann, Daniel Spoerri, et Red Grooms entre 1957 et 1959 avant qu'ils ne soient connus.

De 1960 à 1962, l'église fit la promotion des travaux chorégraphiques de danse post-moderne et de musique minimaliste autour d'un groupe constitué par Anna Halprin et composé des danseurs et chorégraphes Trisha Brown, Lucinda Childs, Steve Paxton, David Gordon, et Yvonne Rainer ainsi que des compositeurs Terry Riley et La Monte Young qui aboutira à la fondation du Judson Dance Theater. En 1961, le Bread and Puppet Theatre y a présenté son premier spectacle : Danse des Morts[1].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Le Bread and Puppet Theatre, Françoise Kourilsky, éditions L'Âge d'homme, 1971, p.43-44.