Juan Reynoso Guzmán

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Juan Reynoso)
Aller à : navigation, rechercher
Juan Reynoso Guzmán
Juan Máximo Reynoso.jpg
Juan Reynoso Guzmán en 1993
Situation actuelle
Équipe Drapeau : Pérou FBC Melgar (entraîneur)
Biographie
Nom Juan Máximo Reynoso Guzmán
Nationalité Drapeau : Pérou Péruvien
Naissance (46 ans)
Lieu Lima
Taille 1,81 m
Poste Défenseur
Parcours professionnel 1
Saisons Club 0M.0(B.)
1986-1990 Drapeau : Pérou Alianza Lima
1990-1991 Drapeau : Espagne CE Sabadell FC
1991-1992 Drapeau : Pérou Alianza Lima
1993-1994 Drapeau : Pérou Universitario de Deportes
1994-2002 Drapeau : Mexique Cruz Azul
2002-2005 Drapeau : Mexique Club Necaxa
Sélections en équipe nationale 2
Années Équipe 0M.0(B.)
1986-2000 Drapeau : Pérou Pérou 84 (5)
Équipes entraînées
Années Équipe Stats
2007-2008 Drapeau : Pérou Coronel Bolognesi 21v 16n 19d
2009-2010 Drapeau : Pérou Universitario de Deportes 38v 23n 19d
2010 Drapeau : Pérou Juan Aurich 8v 3n 6d
2011 Drapeau : Pérou Sporting Cristal 8v 11n 10d
2014-... Drapeau : Pérou FBC Melgar 46v 26n 20d
1 Compétitions officielles nationales et internationales.
2 Matchs officiels.
Dernière mise à jour : 17 décembre 2015

Juan Máximo Reynoso Guzmán (né le 28 décembre 1969 à Lima) est un footballeur péruvien qui jouait au poste de défenseur. Devenu entraîneur, il dirige actuellement le FBC Melgar.

Biographie[modifier | modifier le code]

Joueur[modifier | modifier le code]

Reynoso débute en championnat du Pérou avec l'Alianza Lima en 1986. Une blessure lui permet d'échapper à la mort lorsque l'avion qui transportait ses camarades de club se crashe au large du Callao, épisode funeste connu au Pérou sous le nom de la « tragédie aérienne de Ventanilla »[1].

En 1990, il tente sa chance en deuxième division espagnole (CE Sabadell FC), mais revient au bout d'un an au Pérou et signe en 1993 pour l'Universitario de Deportes, le rival honni de l'Alianza Lima[2].

C'est néanmoins au Mexique qu'il fait l'essentiel de sa carrière, d'abord au Cruz Azul, dont il fut le capitaine et un des symboles de l'équipe[3], puis au Club Necaxa où il met fin à sa carrière.

International péruvien de 1986 à 2000, il participe à quatre Copa América (1987, 1989, 1993, 1999) et à une Gold Cup (2000). Il compte 84 sélections et cinq buts marqués en équipe nationale dont il fut le capitaine jusqu'à sa retraite internationale en 2000.

Buts en sélection[modifier | modifier le code]

NB : Les scores sont affichés sans tenir compte du sens conventionnel en cas de match à l'extérieur (Pérou-Adversaire).

Entraîneur[modifier | modifier le code]

Entraîneur-adjoint au Club Necaxa jusqu'en 2006, Reynoso fait ses débuts de coach avec le Coronel Bolognesi avec qui il remporte le Tournoi de clôture 2007[4] et obtient une qualification à la Copa Libertadores 2008, la première du club.

En décembre 2008, il est nommé à la tête de l'Universitario de Deportes et s'octroie le championnat 2009[5]. Il y reste jusqu'en 2010.

Après quelques expériences sans grand relief au Juan Aurich, puis au Sporting Cristal, en 2014 il prend les rênes du FBC Melgar avec lequel il remporte le championnat 2015[6].

Palmarès[modifier | modifier le code]

Palmarès de joueur[modifier | modifier le code]

Palmarès d'entraîneur[modifier | modifier le code]

Annexes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (es) « Fotos: A 24 años la tragedia del Fokker », sur larepublica.pe,‎ (consulté le 15 décembre 2015).
  2. (es) Roberto Castro Lizarbe, « Juan Reynoso: Verano del '93 », sur dechalaca.com,‎ (consulté le 15 décembre 2015).
  3. (es) « Cortina de cemento: Juan Reynoso », sur maquinacementera.com.mx (consulté le 15 décembre 2015).
  4. (es) « Juan Reynoso volvió a salir campeón con un equipo de provincia », sur latina.pe,‎ (consulté le 15 décembre 2015).
  5. (es) « Universitario se corona campeón nacional 2009 tras vencer 1-0 a Alianza », sur larepublica.pe,‎ (consulté le 15 décembre 2015).
  6. (es) « Juan Reynoso lleva a FBC Melgar al título después de 34 años », sur cronicaviva.com.pe,‎ (consulté le 17 décembre 2015).

Liens externes[modifier | modifier le code]