Estadio Nacional (Lima)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Estadio Nacional.
Estadio Nacional
Estadio Nacional nuevo 07 10 2011.jpg
Généralités
Surnom
Coloso de José Díaz
Adresse
Construction et ouverture
Construction
1951 - 1952
Ouverture
Rénovation
1992, 1996, 2004, 2011
Extension
2004, 2011
Utilisation
Clubs résidents
Propriétaire
Instituto Peruano del Deporte
Administration
Instituto Peruano del Deporte
Équipement
Surface
Polytan Ligaturf 240 ACS 65
Capacité
56 000[1]
Dimensions
104,9 × 67,86 m
Localisation
Coordonnées

Géolocalisation sur la carte : Pérou

(Voir situation sur carte : Pérou)
Point carte.svg

Géolocalisation sur la carte : Lima

(Voir situation sur carte : Lima)
Point carte.svg

L'Estadio Nacional est un stade situé à Lima, la capitale du Pérou, d'une capacité de 39 305 places assises auxquelles il faut rajouter le complexe de balcons supérieurs pouvant abriter quelques milliers de personnes supplémentaires[1]. Inauguré le , il a notamment accueilli trois des six éditions de la Copa América organisées dans le pays, rénové de 2010 à 2011 changeant son aspect extérieur mais en conservant la tour historique de la tribune nord. Il est aussi nommé Estadio Coloso de José Díaz en référence à la rue où il est situé. La sélection nationale péruvienne y joue ainsi que certains clubs dans le cadre de finales. L'Instituto Peruano del Deporte (l'Institut péruvien du sport) est propriétaire du stade, qui possède une piste olympique d'athlétisme. Le stade est le troisième en termes de capacité dans la ville de Lima, derrière l'Estadio Monumental et l'Estadio Universidad San Marcos.

Histoire[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Tragédie de l'Estadio Nacional.

23 mai 1964 : À la suite d'un mouvement de foule dans les tribunes, 320 personnes décèdent au cours d'un match Pérou - Argentine. Il y a aussi un millier de blessés. Les portes du stade étant fermées, les supporters ne peuvent pas s'échapper et meurent piétinés ou asphyxiés[2].

Notes et références[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]