Aller au contenu

Joseph-Marie Lo Duca

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Joseph-Marie Lo Duca
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 93 ans)
FontainebleauVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalités
Activité

Joseph-Marie Lo Duca (Giuseppe Maria Lo Duca) est un écrivain et un critique de cinéma franco-italien né le à Milan et mort le à Fontainebleau[1], où il vécut les dernières années de sa vie. Il est l'un des fondateurs des Cahiers du cinéma[2].

Joseph-Marie Lo Duca publie, à 16 ans, en 1927, son premier ouvrage de science-fiction, La Sphère de platine (Fasquelle, coll. « Bibliothèque Charpentier »[3]).

Il s'installe à Paris en 1933. À partir de 1958, il dirige la coll. « Bibliothèque internationale d'érotologie », publiée par Jean-Jacques Pauvert. En 1961, il aide Georges Bataille, miné par la maladie, à terminer son dernier ouvrage, Les Larmes d’Éros, et à le publier dans cette collection.

En 1998, il quitte sa résidence de Nanterre où il vivait avec sa famille, son fils et ses petits-enfants pour s'installer à Samois-sur-Seine, où il a de nombreux amis. En souvenir de son attachement à la ville, la municipalité donne son nom à la bibliothèque communale, face à la mairie, qui prend le nom de Bibliothèque Lo Duca.

  • Arturo Martini (Hoepli)
  • La Sphère de platine,
  • Giorgio de Chirico (Hoepli)
  • Neige sur la baltique (Racine)
  • Le dessin animé, histoire, esthétique, technique, introduction de Walt Disney, Prisma, Paris, 1948 (réédition Les Editions d'Aujourd'hui, Le Plan de la Tour, 1982, coll. « Les Introuvables »)
  • Histoire du cinéma, avec André Bazin et Jacques Doniol-Valcroze, Paris, Les Cahiers du cinéma, 1950
  • Bayard, le premier photographe
  • La Technique du cinéma
  • Le Journal Secret de Napoléon Bonaparte, Pauvert, 1962. Une exofiction sur Napoléon Ier
  • Dictionnaire de sexologie
  • Les Mines de Sodome, réédition Max Milo, 2001
  • Technique de l'érotisme, Paris, Pauvert, coll. « Bibliothèque internationale d'érotologie », 1958
  • L'Érotisme au cinéma, Paris, Pauvert, coll. « Bibliothèque internationale d'érotologie », trois volumes, 1958-1962
  • Histoire de l'érotisme, Paris, La Jeune Parque, coll. « Les classiques de l'univers sexuel », 1959 ; Paris, Pauvert, coll. « Bibliothèque internationale d'érotologie », 1959
  • La Douceur de vivre, Paris, Julliard, 1960
  • L'Amour, aujourd'hui, Paris, Albin Michel
  • L'Objet. Droits de l'érotisme et droit à l'érotisme, Paris, Pauvert, 1966
  • Érotique de l'Art, Paris, La Jeune Parque, 1966
  • Le Huitième Sceau, Paris, Pauvert, 1968
  • Et si nous parlions des crétins ?, Paris, Robert Laffont, 1973
  • Et le ciel se retira…, trois illustrations hors-texte de Leonor Fini, Club du livre d'anticipation, éditions OPTA, 1980
  • Luxure de luxe (l'art érotique dans la bande dessinée de Sandro Botticelli à Roy Lichtenstein), Paris, Dominique Leroy, 1983
  • Georges Méliès mage, suivi de Mes mémoires par Georges Méliès, Louis Lumière inventeur avec Maurice Bessy, édition Prisma, 1945 - rééd. « Édition du centenaire 1861-1961 », Pauvert, 1961

Notes et références

[modifier | modifier le code]
  1. Relevé des fichiers de l'Insee
  2. La Nouvelle Vague : Les Dossiers d'Universalis, vol. Les Dossiers d'Universalis (no 17), , 166 p. (ISBN 2852291355, lire en ligne).
  3. Le Nouveau Planète (no 26 à 28), (Collaborateur : Antonin Artaud).

Bibliographie

[modifier | modifier le code]

Liens externes

[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :