José Gálvez Foot Ball Club

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
José Gálvez FBC
Logo du José Gálvez FBC
Généralités
Nom complet José Gálvez Foot Ball Club
Surnoms La Franja
Galvistas.
Noms précédents Club Deportivo Manuel Rivera
Fondation (65 ans)
Couleurs blanc, bleu et rouge
Stade Estadio Centenario Manuel Rivera Sánchez
(25 000 places)
Siège Chimbote
Championnat actuel Copa Perú
Président Drapeau : Pérou Julio Peñaranda Bonilla
Meilleur buteur Drapeau : Argentine Claudio Velásquez (26 buts)

Maillots

Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Domicile
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Extérieur

Dernière mise à jour : .

Le José Gálvez FBC est un club péruvien de football basé à Chimbote au nord du Pérou.

Histoire[modifier | modifier le code]

Le club est fondé le dans le port de Chimbote, sous le nom de Club Deportivo Manuel Rivera, en hommage à Manuel Rivera Sánchez, prolifique buteur originaire de cette ville portuaire[1]. Cependant le club est rebaptisé José Gálvez FBC, le , en raison d'une disposition de la Féderation péruvienne de football interdisant un club de porter le nom d'une personne non décédée[1].

Troisième de la Copa Perú 1971, le José Gálvez obtient le droit d'évoluer en première division en 1972 (grâce à l'élargissement de la D1 qui passe de 14 à 16 clubs cette année-là) mais redescend dès 1973 malgré quelques renforts de taille comme César Cueto[2].

Invité à participer à la première phase du championnat de D1 en 1984 et 1985, le club est relégué en 1986 et devra attendre onze ans pour retrouver l'élite grâce sa victoire lors de la Copa Perú 1996, mais redescend aussitôt.

Vainqueur une deuxième fois de la Copa Perú en 2005, le José Gálvez accède une nouvelle fois en D1. Avant-dernier du championnat 2006, ex æquo avec le Sport Boys de Callao, il doit disputer un match de barrage pour le maintien contre ce dernier qui s'impose aux tirs aux buts et l'envoie en deuxième division[3].

Néanmoins le club est autorisé à revenir en D1 en 2008 avant de redescendre en 2010. Champion de deuxième division en 2011, il remonte en D1 l'année suivante mais ne peut se maintenir durablement et est relégué en 2013.

Rivalités[modifier | modifier le code]

Le José Gálvez FBC entretient une grande rivalité régionale avec le Sport Áncash de la ville de Huaraz, rivalité connue sous le nom de Clásico Ancashino (es).

Cette opposition connaît son paroxysme en 2007 lorsque le José Gálvez, descendu en 2006, dénonce son rival dont deux joueurs évoluaient avec un contrat amateur. Cette situation irrégulière qui normalement entraîne la perte de quatre points, aurait dû signifier la relégation du Sport Áncash lors de la saison 2006 en lieu et place du José Gálvez. Cependant une amnistie très controversée du président de la Fédération péruvienne de l'époque, Manuel Burga Seoane, sauva le Sport Áncash au détriment du José Gálvez qui fut toutefois autorisé à jouer le championnat en 2008[4].

Palmarès[modifier | modifier le code]

  • Copa Federación (1) :
    • Vainqueur : 2012.

Personnalités historiques du club[modifier | modifier le code]

Anciens joueurs[modifier | modifier le code]

Effectif professionnel actuel[modifier | modifier le code]

Liste d'entraîneurs (depuis 2005)[modifier | modifier le code]

  • Drapeau : Pérou Julio César Uribe (2010)
  • Drapeau : Pérou Mario Flores (2010)
  • Drapeau : Pérou Rafael Castillo (2011-2012)
  • Drapeau : Pérou Wilmar Valencia (2012)
  • Drapeau : Pérou Javier Arce (2012-2013)
  • Drapeau : Pérou Nolberto Solano (2013)
  • Drapeau : Argentine Julio Zamora (2013)
  • Drapeau : Pérou Benjamín Navarro (2014)
  • Drapeau : Pérou Juan Chumpitaz (2015)
  • Drapeau : Pérou José Falconí (2016)

Annexes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b (es) José Augusto Giuffra, « Manuel Rivera: Entrecruzando franjas », sur www.dechalaca.com, (consulté le 7 mai 2016).
  2. (es) « César Cueto », sur www.pasedeldesprecio.com, (consulté le 7 mai 2016).
  3. (es) Diego Gonzales, « De penales por el descenso », sur www.dechalaca.com, (consulté le 7 mai 2016).
  4. (es) Juan Diego Gilardi, « Sport Áncash: amnistía verde », sur www.dechalaca.com, (consulté le 7 mai 2016).

Lien externe[modifier | modifier le code]