Jeu du mouchoir

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir mouchoir (homonymie).
Cet article ne cite aucune source et peut contenir des informations erronées. Si vous disposez d'ouvrages ou d'articles de référence ou si vous connaissez des sites web de qualité traitant du thème abordé ici, merci de compléter l'article en donnant les références utiles à sa vérifiabilité et en les liant à la section « Notes et références » (modifier l'article).
Photographie d'enfants assis dans l'herbe, jouant au jeu du mouchoir
Jeu du mouchoir aux États-Unis

Le jeu du mouchoir (ou jeu de la chandelle, du facteur) est un jeu, principalement pour enfants, à partir de cinq ans.[réf. nécessaire]

Déroulement[modifier | modifier le code]

Les participants se disposent en cercle, assis au sol, tournés vers l'intérieur du cercle. L'un d'eux, muni d'un mouchoir, court autour du groupe et lâche ce mouchoir derrière l'un de ses partenaires.

Les participants n'ont pas le droit de regarder derrière eux avant que le coureur ne les dépasse. Un participant qui s'aperçoit qu'il a reçu le mouchoir doit le prendre, se lever et rattraper le coureur avant qu'il ne regagne sa place. Si le coureur parvient à faire le tour et à s'asseoir à la place devenue libre, l'autre participant devient le coureur. Sinon il reste coureur.

Évidemment[non neutre], le plus amusant[non neutre] pour le coureur est de parvenir à faire le tour complet et à rejoindre l'étourdi[non neutre] qui a oublié de regarder derrière son dos.

Variantes du jeu[modifier | modifier le code]

La clé de Saint Georges (le renard qui passe)[modifier | modifier le code]

Une version de ce jeu se déroule ainsi : le porteur du mouchoir (ou d'un autre objet utilisable comme « clé ») marche autour du cercle en chantant : « je porte, je porte, la clé de Saint Georges quand je l'aurai assez portée je la laisserai tomber au pied d'un rocher. Ne regardez pas le renard qui passe mais regardez-le quand il est passé ohé, matelots, regardez derrière votre dos ! ». Les autres enfants n'ont le droit de regarder derrière eux qu'à la fin de la comptine. L'astuce consiste pour le porteur à faire tomber discrètement la « clé », et pas forcément au moment prévu par la chanson.

Encore pratiqué de nos jours[Quand ?] sous le nom du « renard qui passe », la comptine varie d'une région à l'autre et d'un pays à l'autre.

Le facteur[modifier | modifier le code]

Semblable à la variante « la clé de Saint Georges » sauf que le mouchoir est censé représenter un colis ou une lettre et que ce sont les joueurs restés assis qui chantent : « Le facteur n'est pas passé, il ne passera jamais, lundi, mardi, mercredi, jeudi, vendredi, samedi, dimanche » (Les facteurs ne passant pas le dimanche).

Duck, duck, goose[modifier | modifier le code]

Principe du jeu duck, duck, goose

Dans les pays anglo-saxons, le jeu standard s'appelle duck, duck, goose. Il n'implique pas l'utilisation d'un objet à laisser tomber derrière un participant, mais le coureur (picker, choisisseur - ou fox, renard) désigne chaque participant derrière lequel il passe par duck (canard) en le désignant du doigt, jusqu'à ce qu'il en désigne un par goose (oie) désignant celui-ci comme la personne choisie.