Humpty Dumpty

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Humpty Dumpty.

Humpty Dumpty est un personnage d'une comptine anglaise dont la première version imprimée, avec musique, date de 1797. Il dialogue avec Alice dans De l'autre côté du miroir de Lewis Carroll.

Selon l'explication du texte la plus admise, il s'agit d'une devinette très ancienne dont la réponse est un œuf, qu'on ne peut reconstituer après qu'il est tombé.

Divers auteurs ont recherché des origines historiques. Selon une théorie, cette chansonnette raillerait le roi Richard III d'Angleterre, bossu (« humpy ») tombé à la bataille de Bosworth qui mit fin à la Guerre des Deux-Roses en 1485. D'autres évoquent, soit une machine de guerre durant le siège de Gloucester, soit un gros canon dans la ville de Colchester qui seraient tombés d'un mur où ils étaient en batterie pendant la guerre civile de 1643. Aucun dossier conséquent ne relie les faits historiques à la comptine ; les critiques de ces ingénieuses constructions n'ont pas manqué de souligner leurs failles.

Paroles[modifier | modifier le code]

« Humpty Dumpty sat on a wall.
Humpty Dumpty had a great fall.
All the king's horses and all the king's men
Couldn't put Humpty Dumpty together again.
 »

Traduction littérale

Humpty Dumpty était assis sur un mur
Humpty Dumpty fit une grande chute
Tous les chevaux du Roi, ni tous ses hommes
Ne purent remettre Humpty Dumpty entier.

Dans la première version publiée, les deux derniers vers sont :

« Four-score Men and Four-score more,
Could not make Humpty Dumpty where he was before.
 »

Soit en français :

Quatre-vingts hommes et encore quatre-vingts
N'ont pu remettre Humpty Dumpty où il était avant.

De l'autre côté du miroir[modifier | modifier le code]

Humpty-Dumpty occupe Alice pendant un chapitre du roman De l'autre côté du miroir de Lewis Carroll (sous le nom de "Heumpty Deumpty", "Gros Coco", "Dodu-Mafflu" ou encore "Rondu-Pondu" selon les traductions en français)[1].

Humpty-Dumpty discute du sens des mots avec Alice. « Quand j'utilise un mot, dit Humpty Dumpty avec un certain mépris, il signifie exactement ce que j'ai décidé qu'il signifie, ni plus, ni moins [2] » ; à l'objection d'Alice qui demande si on peut donner autant de sens différents à un mot, Humpty Dumpty répond « la question est de savoir qui est le maître ». Ce dialogue, où un œuf posé sur le sommet d'un mur étroit parle comme une personne de grand pouvoir, est devenu un lieu commun dans les discussions politiques, juridiques et académiques britanniques, voire américaines, et, à un moindre degré, françaises[3] ou d'autre pays, où l'on a pu faire un parallèle entre le propos de Lewis Caroll et la méthode socratique[4].

Dessin animé[modifier | modifier le code]

Le 30 décembre 1935, la société Comicolor Cartoons se sert de Humpty Dumpty pour un court-métrage de dessin animé : Humpty Dumpty Jr voudrait tomber d'un mur comme son père, mais il en est empêché par sa mère. En se promenant, Humpty Jr rencontre Œuf de Pâques, une jolie demoiselle dont il devient amoureux. Le vilain Mauvais œuf veut mettre un terme à cette idylle en kidnappant Œuf de Pâques pour l'épouser. S'ensuit un combat au cours duquel Humpty Jr et Œuf de Pâques tombent, chacun leur tour, dans une marmite. Devenus des œufs durs, les deux amoureux réussissent à vaincre Mauvais Œuf. Humpty Jr lui jette des allumettes enflammées, le faisant exploser. Des mouffettes sortent alors de la coquille de Mauvais œuf. Humpty Jr. et Œuf de Pâques célèbrent enfin leur amour et leur victoire. Ce court-métrage musical s'ouvre avec la comptine de Humpty Dumpty. Ensuite, Humpty Jr. et Œuf de Pâques ont leur petite chanson d'amour, intitulée "Spooning in a spoon".

En 1940 Humpty-Dumpty apparaît dans le film de Tex Avery A Gander at Mother Goose (Les Contes de ma mère l'oie).

Dans le film Le Chat Potté, Humpty Alexandre Dumpty (Humpty Alexander Dumpty dans la version originale), personnage en forme d'œuf, est orphelin et se lie d'amitié avec le Chat Potté, jusqu'au point où ils se considèreront comme des « frères ». Mais c'est un personnage ambigu, il est alternativement protagoniste, puis antagoniste. Dans la version originale, il est doublé par Zach Galifianakis.

Allusions[modifier | modifier le code]

De très nombreux romans, chansons, spectacles, mangas, jeux vidéo, font allusion à la comptine Humpty-Dumpty, que l’Alice de Lewis Caroll a rendue célèbre dans le monde entier.

Dans le premier roman de Jasper Fforde, The big over easy, de 2006, le personnage principal, un inspecteur de la Section des crimes de chambre d'enfants, enquête sur la mort de Humpty Dumpty.

Graeme Allwright développe la comptine Humpty Dumpty dans une chanson du même titre.

Chris Colfer fait de l'œuf Humpty Dumpty un ami décédé de la Mère L'Oie dans sa série Le pays des contes.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. [1]
  2. « When I use a word," Humpty Dumpty said in rather a scornful tone, "it means just what I choose it to mean——neither more nor less." ».
  3. G. Vignaux, « Énoncer, argumenter : opérations du discours, logiques du discours », Langue française, no 50,‎ , p. 91-116 (lire en ligne) ; Patricia Neve et Claudine Laroche, « Domination et langage », Langage et société, vol. 9, no Suppl. 9,‎ , p. 24-25 (lire en ligne)etc.
  4. « Marcello La Matina, Il problema del significante, revue », sur persée.fr,