Jeanne Maubourg

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Jeanne Maubourg
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 77 ans)
MontréalVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activités

Jeanne Maubourg est une chanteuse (mezzo-soprano), comédienne et professeure (née à Namur (Belgique), le 10 novembre 1875 - morte à Montréal (Canada), 12 mai 1953).

Biographie[modifier | modifier le code]

Jeanne Maubourg est née à Namur (Belgique) en 1875 et a reçu une formation musicale à Nancy, Alger et Paris.

En 1897, elle entra au Théâtre de la Monnaie de Bruxelles où elle tint de nombreux rôles, notamment ceux de Musette (La Bohème), Hansel et Carmen. À partir de 1900, elle fit quatre saisons au Covent Garden de Londres; elle fut ensuite engagée au Metropolitan Opera de New York où elle débuta le 31 décembre 1909 (Lola dans Cavalleria Rusticana). Elle y demeura jusqu'en 1914, interprétant un nombre important de rôles de soutien. Mentionnons, parmi ces rôles, celui de Phénice dans la première américaine de l'opéra Armide de Gluck, le 14 novembre 1910, aux côtés de Caruso, Olive Fremstad (en), Louise Homer (en) et Alma Gluck, sous la direction de Toscanini.

Elle vint à Montréal pour chanter surtout l'opérette et s'y établit définitivement en 1917 avec son mari, le chef d'orchestre Albert Roberval. Elle participa à de nombreuses représentations d'opérettes avant de se joindre à la Société canadienne d'opérette en 1923 puis aux Variétés lyriques en 1936, deux troupes avec lesquelles elle s'illustra surtout dans des rôles de composition. Elle a également enseigné (au Conservatoire Lassalle et en séances privées) à (entre autres): Pierrette Alarie, Amanda Alarie, Fleurette Beauchamp, Camille Ducharme, Rolande Désormeaux, Honoré Vaillancourt, Guy Mauffette et Estelle Mauffette.

Elle fut comédienne dans un des premiers films québécois "Le Père Chopin" (1945) et très active dans plusieurs feuilletons radiophoniques à Montréal. Elle a été, entre autres, une des vedettes principales du cycle de Robert Choquette des Velder dans les radioromans La Pension Velder (1938-1942) et Métropole (1943-1956). Elle y tenait le rôle de Joséphine Velder.

Honneurs[modifier | modifier le code]

À Montréal, l'Avenue Maubourg (près de la rue Beaubien est et du boulevard Langelier) a été nommée en son honneur en 1965.

Sources[modifier | modifier le code]

  • Raymonde Bergeron et Marcelle Ouellette. Radio-Canada 1936-1986, Voix, visages et légendes, 1986