Le Père Chopin

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le Père Chopin
Description de cette image, également commentée ci-après
Affiche du film

Réalisation Fedor Ozep
Scénario Bella Daniel et Jean Desprez
Acteurs principaux
Sociétés de production Renaissance Films
Pays d’origine Drapeau du Canada Canada
Durée 110 minutes
Sortie 1945

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Le Père Chopin est un film québécois réalisé par Fedor Ozep, sorti en 1945.

Il est l'un des premiers films québécois.

Synopsis[modifier | modifier le code]

Un veuf, immigré de France, est soutien d’une famille de cinq enfants. Pour des motifs et dans des circonstances distinctes, lui et son frère ont été séparés dès l’enfance. Ayant évolué dans un milieu différent de celui de son frère, le retrouver entraîne de nombreux bouleversements dans sa vie et celle de sa famille.

Fiche technique[modifier | modifier le code]

  • Réalisation : Fedor Ozep en collaboration avec Georges Friedland
  • Production : Charles Philipp
  • Scénario : Bella Daniel
  • Dialogues : Jean Desprez
  • Adaptation : Georges Friedland
  • Directeurs de production : James Brodsky et Paul Sanche
  • Décors : Richard Richtaryk, Sam Corso, Raoul Authier et Hans Behrens
  • Montage : Georges Friedland
  • Musique : Rudolph Goehr et l'Orchestre philharmonique de Montréal sous la direction de Jean-Marie Beaudet
  • Photographie : Don Malkames
  • Son : Walter Darling

Distribution[modifier | modifier le code]

Ginette Letondal, Madeleine Ozeray, Louis Rolland, Marcel Chabrier, Guy Maufette, Pierre Dagenais
Une saine vie familiale

Autour du film[modifier | modifier le code]

Le tournage du film débute sur le Mont Royal le 20 août 1944 lors d'un concert réunissant 220 figurants. L'équipe se déplace ensuite à Saint-Théodore de Chertsey pour tourner les scènes extérieures[1].

La première du film a lieu au Théâtre Saint-Denis à Montréal le 19 avril 1945. À l'affiche durant quatre semaines, ce sera le premier succès commercial du cinéma québécois[2].

Il s'agit de la première apparition à l'écran de Janine Sutto.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Pierre Véronneau, « Renaissance Films et Le Père Chopin », sur Cinémathèque québécoise, (consulté le 9 février 2017)
  2. Charles-Henri Ramond, « Le Père Chopin - Film de Fedor Ozep », sur Films du Québec, (consulté le 9 février 2017)

Liens externes[modifier | modifier le code]