Jean Tarnowski

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Tarnowski.
Jan Amor Tarnowski de Leliwa
Description de cette image, également commentée ci-après
Jan Amor Tarnowski
Naissance
Tarnów, Pologne
Décès
Wiewiórka, Pologne
Nationalité polonais
Ascendants
Jan Amor Tarnowski, Barbara Zawisza z Różnowa
Conjoint
Descendants
avec Barbara Tęczyńska : Jan Aleksander Tarnowski, Jan Amor Tarnowski
avec Zofia Szydłowiecka : Zofia Tarnowska, Jan Krzysztof Tarnowski
Famille

Compléments

Blason du Clan Leliwa

Signature de Jan Amor Tarnowski de Leliwa

Jean Amor Tarnowski de Leliwa, (ou Jan Amor Leliwa Tarnowski ou Jan Tarnowski herbu Leliwa), (1488 - 1561) est un noble polonais. Il est propriétaire de Tarnów, Wiewiórka, Rożnów, Przeworsk, Stare Sioło, chevalier de l'Ordre du Saint-Sépulcre (), grand hetman de la Couronne (1527), castellan de Cracovie (1536) et fondateur de la ville de Ternopil.

Biographie[modifier | modifier le code]

Fils de Jan Amor Iunior Tarnowski (en), voïvode et castellan de Cracovie et de Barbara z Rożnowa (en). Il est le descendant de la noble famille Tarnowski. Il a cinq demi-frères et sœurs issus du premier mariage de son père et cinq demi-sœurs du premier mariage de sa mère.

Jean Tarnowski est initialement destiné à devenir prêtre, mais à la mort de son père en 1500, son mentor Maciej Drzewiecki (pl), convainc sa mère d'abandonner ce plan. En 1501, Tarnowski est envoyé à la cour de Jean Ier Albert Jagellon qui décède quelques mois plus tard. Le jeune Tarnowski retourne donc chez sa mère, au domaine de Roznowo.

En 1508, Tarnowski participe à la bataille de Orcha (en), contre la Grande-principauté de Moscou. En 1509, il est à la bataille de Khotin, contre la Moldavie et commande sa propre compagnie sur le Dniestr. En 1512, il est impliqué dans la bataille de Wisniowiec (en), dans lequel les Tatars sont vaincus par les forces polonaises.

En 1518, il fait un pèlerinage en Terre sainte et devient chevalier de l'Ordre du Saint-Sépulcre à Jérusalem. Il voyage beaucoup à travers l'Europe et est fait chevalier par le roi Manuel Ier du Portugal pour ses services contre les Maures en Afrique. En 1521, il participe aux guerres austro-turques.

Le , il devient castellan de Wojnicz. Le (, il est voïvode de Ruthénie. Dans la même année il est l'un des premiers hetmans créé après les grandes réformes de l'armée polonaise qu'il conduit à de nombreuses victoires, parmi lesquelles celle de la bataille d'Obertyn (1531), contre les Moldaves et celle de la bataille de Starodub (1535), contre les Moscovites. Il contribue également à l'organisation de l'armée, développe l'artillerie à cheval, les hôpitaux de campagne, les services aux quartiers militaires et les sapeurs. Il prêche aussi pour une doctrine de flexibilité dans le commandement.

Le , il est voïvode de Cracovie, puis castellan de Cracovie, Staroste de Sandomierz, Stryj, Żydaczów, Dolina, Sandecz, Chmielno, Lubaczów et Horodło, le .

Mariages et descendance[modifier | modifier le code]

Vers 1511, Jean Tarnowski épouse Barbara Tęczyńska, fille de Mikołaj Tęczyński, voïvode de Ruthènie.

Après sa mort, Tarnowski épouse Zofia Szydłowiecka. Ils ont quatre enfants:

Notes et références[modifier | modifier le code]