Jan Klemens Branicki

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Branicki.
Jan Klemens Branicki
Jan Klemens Branicki 1.PNG
Fonctions
Castellan de Cracovie
-
Jerzy August Mniszech (d)
Grand hetman de la Couronne (d)
-
Q63922330
-
Q66200925
depuis
Hetman de la Couronne (d)
-
Artillery General of the Crown (d)
-
Grand porte-étendard de la Couronne (d)
-
Q66200897
Q66201179
Q66190028
Grand échanson de Lituanie (d)
Polish elector (d)
Q66201185
Q11779620
Q66200888
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 82 ans)
BiałystokVoir et modifier les données sur Wikidata
Activités
Famille
Branicki (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Père
Stefan Mikołaj Branicki (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Conjoints
Katarzyna Barbara Radziwiłł (en)
Izabella Poniatowska (en)
Barbara Szembeck (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Autres informations
Grade militaire
Distinctions
POL COA Gryf.svg
blason

Jan Klemens Branicki de Gryf (ou Jean-Clément de Branicki) (1689-1771), hetman de la Couronne, voïvode de Cracovie (1746), castellan de Cracovie (1762), propriétaire de douze villes, deux cent cinquante sept villages et dix-sept palais, fut le plus riche et le plus puissant aristocrat polonais de son temps.

Biographie[modifier | modifier le code]

Fils unique du voïvode Stefan Mikołaj Branicki et Katarzyna née Sapieha, il fut destiné à la carrière militaire. Il passa sa jeunesse en France et il revint en Pologne en 1709, l'année de la mort de son père. Il épousé Katarzyna Radziwiłł, scellant ainsi l’alliance avec cette puissante maison et accumulant des charges et des titres à la cour du roi de Pologne Auguste II. Il construit sa résidence principale à Białystok, qui fut vite surnommée le Versailles de la Pologne[1].

Après sa mort, Branicki soutient la candidature au trône d'Auguste III.

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Palais Branicki (Białystok)

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Dezobry et Bachelet, Dictionnaire de biographie, t. 1, Ch. Delagrave, , p. 38.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :