Stanisław Jan Jabłonowski

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Stanisław Jan Jabłonowski
SJabłonowski.JPG
Fonctions
Castellan de Cracovie
-
Q66200935
depuis
Q66201189
depuis
Grand hetman de la Couronne (d)
-
Hetman de la Couronne (d)
-
Voïvode de Ruthénie (d)
-
Marek Matczyński (d)
Q28016193
-
Q66456907
-
Q64787118
Q66200929
Q66200925
Q64624814
Polish elector (d)
Q66201185
Q64769510
Q66200894
Q66190069
Q65113124
Q66200888
Q66201011
Q66190035
Q65113895
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 68 ans)
LvivVoir et modifier les données sur Wikidata
Activité
Famille
Famille Jabłonowski (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Père
Jan Stanisław Jabłonowski (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Conjoint
Marianna Kazanowska (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Enfants
Anna Leszczyńska
Aleksander Jan Jabłonowski (en)
Jan Stanisław Jabłonowski (en)
Stanisław Karol Jabłonowski (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Autres informations
Grade militaire

Stanisław Jan Jabłonowski (né en 1634 et mort en 1702) est un noble polonais, grand général de la couronne, castellan de Cracovie, d'une famille princière de Pologne.

Jean III Sobieski lui doit en partie son accession au trône[1]. Il commande le centre de l'armée lors de la la bataille de Chocim en 1667. Il l réunit, en 1674, les suffrages en faveur de Sobieski. Il commande l'aile droite de l'armée polonaise lors de la bataille de Vienne en 1683.

Marié avec Marie-Anne Kazanowska ils ont cinq enfants dont Anne, mère du roi Stanislas Leczinski[2].


Notes et références[modifier | modifier le code]

  • Cet article comprend des extraits du Dictionnaire Bouillet. Il est possible de supprimer cette indication, si le texte reflète le savoir actuel sur ce thème, si les sources sont citées, s'il satisfait aux exigences linguistiques actuelles et s'il ne contient pas de propos qui vont à l'encontre des règles de neutralité de Wikipédia.
  1. Diderot, D'Alembert, Encyclopédie ou dictionnaire raisonné des sciences, des arts et des métiers, XVIII, Paris, A. Berne, A. Lausanne, , p. 17
  2. A. Lepage, Mémoires de la Société d'archéologie lorraine Auteur : Société d'archéologie lorraine., Nancy, G. Crépin-Leblond, Société d'archéologie lorraine, (disponible sur Gallica), p.18