Wojnicz

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Wojnicz
Blason de Wojnicz
Héraldique
Wojnicz
Collégiale Saint Laurent de Wojnicz XVIè s.
Administration
Pays Drapeau de la Pologne Pologne
Voïvodie Petite-Pologne
Powiat Tarnów
Gmina Wojnicz
Maire Tadeusz Bąk
Code postal 32-830
Indicatif téléphonique international +(48)
Indicatif téléphonique local 14
Immatriculation KTA
Démographie
Population 3 404 hab. (2007)
Densité 400 hab./km2
Géographie
Coordonnées 49° 58′ 00″ nord, 20° 50′ 00″ est
Superficie 850 ha = 8,50 km2
Localisation
Géolocalisation sur la carte : Pologne
Voir sur la carte administrative de Pologne
City locator 14.svg
Wojnicz
Géolocalisation sur la carte : Pologne
Voir sur la carte topographique de Pologne
City locator 14.svg
Wojnicz
Liens
Site web www.wojnicz.pl

Wojnicz est une ville historique de Pologne datante du IXè siècle, située dans le sud du pays, dans la voïvodie de Petite-Pologne. Elle est le chef-lieu de la gmina de Wojnicz, dans le powiat de Tarnów. Pendant son histoire millénaire, la ville a souffert les incendies au moins huit fois. Depuis 1109 la paroisse est dédiée à Saint Laurent, martyre romain qui figure aussi sur le blason de la ville. Son droit urbain accordé en 1239, est supprimé en 1934 et restitué en 2007[1].

Géographie[modifier | modifier le code]

Wojnicz se situe sur le Dunajec, confluent important de la Vistule. Le site de la ville se trouve sur la frontière de deux zônes géographiques distinctes: d'une part le bassin de Sandomierz et de l'autre la chaîne des Carpates occidentales dominant la ville au sud. Elle est sur le carrefour de la Route européenne 40 et la nationale 975 entre Dąbrowa Tarnowska et Nowy Sącz.

Dunajec au pied de Melsztyn

Origines du nom[modifier | modifier le code]

En 1217 la ville est nommée Woynicze. En 1224, le nom parait comme Woyniz, et par la suite en 1239, Woynicz. Deux philologues polonais, Kazimierz Rymut et Stanisław Rospond estiment que le nom Wojnicz dérive du surnom Wojna, racine du mot "guerre" ou "guerrier" en polonais, qui se transforme d'abord en Wojnice puis Wojnic, et finalement en Wojnicz[2].

Histoire[modifier | modifier le code]

Wojnicz est une des plus anciennes villes de la Petite-Pologne ainsi que de la Pologne. Des fouilles archéologiques ont permis d’établir qu’au néolithique le site était déjà habité. Une ville est apparue au Xè siècle, tirant avantage de sa situation sur d’importantes routes commerciales entre la Pologne et la Hongrie qui descendaient au Danube et l'Empire byzantin. La première mention historique de la ville date du début du XIIe siècle quand le chroniqueur Gallus Anonymus la range dans les principales villes polonaises, aux côtés de Cracovie. Avant les inondations et le changement du litoral du fleuve Dunajec vers l'est, ce fut le cite d'une fortification aujourd'hui largement disparue[3].

Quand Boleslas III le Bouche-Torse partage la Pologne entre ses fils, issu du démembrement territorial du royaume de Pologne. En 1239, alors qu’il n’a que 13 ans, Boleslas V est fiancé à Wojnicz avec Kinga de Pologne, la fille du roi Béla IV de Hongrie, âgée de 5 ans. Le mariage aura lieu en 1247. À ce moment la ville est accordée un Privilège urbain, confirmé dans les chroniques le , qui en 1349 se transforme formellement en droits de Magdebourg.

À la suite de la réunification des territoires polonais au XIVe siècle, la Castellanie de Wojnicz est intégrée au royaume. Une commune juive y est créée. À cette époque, la ville compte 3 000 habitants et est une des plus grandes villes du pays. Au milieu du XIVe siècle, Wojnicz est incendiée encore une fois.

Déjà en 1465 une chronique de Jan de Lutowic décrit l'église de St. Léonard, en tant que filiale de la collégiale de Wojnicz, comme possédant une Infirmerie pour les pauvres et sa propre ferme pour nourrir les patients.

Bataille de Wojnicz, entre les forces de Koniecpolski et de du duc de Smaland

La ville a continué à prospérer jusqu’au XVIIe siècle. L’âge d’or de la ville a brutalement pris fin le quand a eu lieu la Bataille de Wojnicz entre les forces polonaises et celles des Suédois victorieux qui s’emparent de la ville durant le Déluge, une des périodes les plus sombres de l’histoire de la Pologne. Après avoir brièvement occupé la ville, les Suédois se sont retirés après avoir détruit le centre-ville et fortement endommagé les autres constructions. Par la suite, la régression économique de la Pologne affecte fortement la ville. Un grand incendie en 1702, lors de la Guerre du nord et le premier partage de la Pologne en 1772, qui place Wojnicz en Autriche, contribuent au déclin de la ville[4].

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Église Saint-Léonard XVIè à Wojnicz

Plaques commémoratives[modifier | modifier le code]

Entre autres, se trouvent dans le centre-ville:

  • Sur le mur de Findrówka, Place du Marché (Rynek), no. 29: une plaque pour la visite de Sainte Cunégonde en 1239.

Une deuxième plaque au même endroit commémore la visite de Sainte Hedwige Ire de Pologne le .

Parcs et espaces verts[modifier | modifier le code]

Reserve naturelle de Panieńska Góra

Musées[modifier | modifier le code]

  • Maison Régionale - musée

Cinéma et loisirs[modifier | modifier le code]

  • Cinéma Wawel
  • Galerie Findrówka

Chemins pédestres[modifier | modifier le code]

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. (pl) « Kolejnym miastem w powiecie » (consulté le 27 mars 2019) Cérémonie le 18 janvier 2007 de l'attribution des privilèges urbains à Wojnicz dans la mairie du powiat de Tarnów
  2. (pl) Rymut Kazimierz, Nazwy miast Polski, Ossolineum,
  3. Józef Szymański. (2009) Wojnicki kościół grodowy // The Wojnicz Town Church - czasopisma.tnkul.pl/index.php/rh/article/download/8006/8107 http://bazhum.pl/bib/number/7036/ fondation de la ville fortifiée et de son église (en polonais)
  4. (pl) Dictionnaire géographique du Royaume de Pologne et des autres pays slaves (lire en ligne), p. 752-754


Galerie[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :