Jean Girardin

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Jean Pierre Louis Girardin)
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Girardin.
Jean Pierre Louis Girardin
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 80 ans)
RouenVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Formation
Activités
Autres informations
A travaillé pour
Chaires
Domaine
Agricultural chemistry (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Membre de
Distinctions

Jean Pierre Louis Girardin (, Paris-, Rouen[1]) est un chimiste français.

Biographie[modifier | modifier le code]

Formé au Collège de France à Paris, il est nommé professeur de chimie à Rouen en 1828, titulaire de la chaire de chimie (1838) à l'école départementale d'agriculture jusqu'en 1857. Il contribue au développement de la chimie et est membre correspondant de l'Académie de médecine. Il est nommé directeur de l'école supérieure des sciences et des lettres de Rouen à sa création en 1855.

Successeur de Louis Pasteur à Lille, il devient doyen et professeur de chimie à la faculté des sciences de Lille de 1857 à 1862, où il publie de nombreuses études. Il supervise également l'École des arts industriels et des mines de Lille (École centrale de Lille). Il donne des cours sur les machines à vapeur de type Woolf, sur la combustion et les combustibles, sur les fertilisants et la distillation sucrière.

Après avoir été recteur de l'académie de Clermont, il retourne à Rouen où il redevient directeur de l'école des sciences appliquées.

Il est inhumé au cimetière monumental de Rouen[2],[3].

Récompenses et distinctions[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Jean Girardin, Leçons de chimie élémentaire appliquée aux arts industriels : Chimie organique : Matières animales et fonctions organiques. Supplément. Table générale, Paris, G. Masson, , 1 vol. (344 p.) : ill. ; 22 cm Note générale Additions aux tomes I, II, III et IV p. 199-222 p..
  • Jean Girardin, Leçons de chimie élémentaire appliquée aux arts industriels : Chimie minérale : métaux, vol. 1877, Paris, G. Masson, 1 vol. (686 p.) : ill. ; 22 cm p..
  • Jean Girardin, Leçons de chimie élémentaire appliquée aux arts industriels : Chimie organique : Principes immédiats qui s’y rattachent. Matières alimentaires et boissons fermentées, Paris, G. Masson, , 1 vol. (616 p.) : ill. ; 22 cm p..
  • Jean Girardin, Leçons de chimie élémentaire appliquée aux arts industriels : Chimie organique : Matières textiles et matières tinctorales, Paris, G. Masson, 1 vol. (536 p.) : ill. ; 22 cm p..
  • Jean Girardin, Leçons de chimie élémentaire appliquée aux arts industriels : Supplément aux cinq volumes, Paris, G. Masson, , 1 vol. (345 p.) : ill. ; 22 cm p..

Références et liens externes[modifier | modifier le code]

  1. Au no 31, rue Jeanne-d'Arc.
  2. « Les obsèques de M. J. Girardin », Le Journal de Rouen, 2 juin 1884
  3. Le Journal de Rouen, 4 juin 1884
  4. « Cote LH/1146/73 », base Léonore, ministère français de la Culture

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sources[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]