Jean II d'Harcourt

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Jean II d’Harcourt)
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Jean II d'Harcourt
Titre de noblesse
Vicomte de Châtellerault
-
Prédécesseur
Successeur
Biographie
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata
Lieu inconnuVoir et modifier les données sur Wikidata
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata
Lieu inconnuVoir et modifier les données sur Wikidata
Activité
Famille
Père
Mère
Alix de Beaumont (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Fratrie
Conjoint
Agnès de Lorraine (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Enfant
Autres informations
Grade militaire
Blason ville fr Harcourt (Eure).svg
blason

Jean II d’Harcourt dit le Preux (né v. 1240 - mort le ), fut chevalier, seigneur d'Harcourt et baron d'Elbeuf et vicomte de Châtellerault. Il était fils de Jean Ier le prud'homme, seigneur d'Harcourt et baron d'Elbeuf, et d'Alix de Beaumont.

Biographie[modifier | modifier le code]

Maréchal de France dès l’an 1283, il suivit le roi Philippe le Hardi dans la croisade d'Aragon de 1285. Pendant que Philippe faisait le siège de la ville de Roses, qu’il avait investie, le 28 juin, il ne pouvait arriver à son camp aucun convoi, sans qu’il y eût un combat. On en attendait cependant un, lorsqu’on fut averti que le roi d’Aragon voulait l’enlever, et qu’à cet effet, il s’était mis, le 14 août, en embuscade entre Bagnols et Gérone, avec quatre cents chevaux et deux mille hommes de pied, l’élite de ses troupes. Philippe chargea le maréchal de Harcourt de soutenir et protéger ce convoi. Le maréchal étant parti, vers la fin de la nuit, avec le connétable Raoul de Nesle et cinq cents cavaliers, ils arrivèrent, le 15 août, à la pointe du jour, vers l’endroit où le roi d’Aragon s’était embusqué. Celui-ci commença alors une charge, que les Français reçurent avec beaucoup de bravoure et d’intrépidité. Ils chargèrent à leur tour avec le plus grand succès, et mirent les Espagnols dans une déroute complète. Le roi d’Aragon fut blessé dans cette action, et Gérone capitula, le 7 septembre.

Lorsque le Roi porta la guerre en Angleterre en 1295, il nomma Jean d'Harcourt lieutenant général de l’armée navale avec Mathieu IV de Montmorency. La flotte se porta devant Douvres ; la ville fut prise et brûlée.

En 1302, Harcourt accompagna Charles de Valois en Sicile. Il commandait la gendarmerie et déploya une grande vaillance. Terrassé par la maladie, il mourut au retour de l’expédition le . Il fut inhumé au prieuré de Notre-Dame du Parc d'Harcourt[1].

Il avait épousé en premières noces Agnès de Lorraine, fille de Ferry III duc de Lorraine et de Marguerite de Champagne. Veuf et sans enfants, il se remaria vers 1275 avec Jeanne de Châtellerault et eut :

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Notre-Dame du Parc d'Harcourt: monastère de chanoines réguliers de l'Ordre du Val des Ecoliers fondé en 1255 par Jean d'Harcourt et intégré à la Congrégation de France en 1648

Source : Chronologie militaire, tome II, pag. 112 ; Histoire de France, par le Père Daniel.